1. Articles populaires
next
prev

Economie

  1. Economie

Santé

  1. Santé

Culture

  1. Santé

Un total de 3,8 milliards d’USD, c'est le montant que le Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations Unies pourra désormais investir dans les populations rurales pauvres du monde. Ceci, grâce à un objectif de financement record établi aujourd'hui par les gouvernements de 177 pays lors du Conseil des gouverneurs annuel du FIDA.

"Alors que la pandémie dévaste toujours les zones rurales et qu’une augmentation de la pauvreté et de la faim est prévue, il est plus urgent que jamais que le FIDA passe à la vitesse supérieure", a déclaré l'ex premier ministre du Togo, Gilbert F. Houngbo, qui est Président du FIDA depuis 2017. "Aujourd'hui, c’est la COVID-19. Hier c’était un tsunami et on ne sait pas ce qui arrivera demain. Mais la menace des changements climatiques et de catastrophes météorologiques n'a pas diminué. Nous devons nous préparer. Aucune femme ou aucun homme des zones rurales ne devrait jamais se retrouver contraint de vendre ses maigres avoirs-ou d'émigrer-pour simplement survivre"

Environ un million de ruraux de la région du Sahel bénéficieront d'un nouveau programme conjoint, le premier du genre, a annoncé aujourd'hui le Fonds international de développement agricole (FIDA). Le Programme conjoint régional de 180,4 millions d’USD redynamisera les activités économiques et les systèmes alimentaires dans le Groupe de cinq pays du Sahel et en République du Sénégal.

Conscients de la nécessité d’investir en faveur des petits exploitants agricoles des pays en développement pour lutter contre la faim, la malnutrition et la pauvreté, le Gouvernement japonais et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont signé le 03 février 2021, un accord historique en vue de l’ouverture du premier bureau de liaison du FIDA au Japon. Le président du FIDA, Gilbert F. Houngbo, et l’Ambassadeur et Représentant permanent du Japon auprès du FIDA, Oe Hiroshi ont signé l'accord.

Le Gouvernement de la République fédérale du Nigéria et le Fonds international de développement agricole (FIDA) unissent leurs forces pour atténuer les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les activités des petits producteurs et l’approvisionnement alimentaire dans les États du nord-est du Nigéria.

Si les investissements destinés à aider les petits exploitants à s’adapter aux changements climatiques n’augmentent pas sensiblement, nous risquons de voir la faim gagner largement du terrain et le monde en proie à l’instabilité, a mis en garde le Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), Gilbert F. Houngbo, en vue du Sommet pour l’adaptation aux changements climatiques qui se réunira la semaine prochaine.  

Pour lutter durablement contre les progrès de la faim et de la pauvreté, exacerbés par la COVID-19, les changements climatiques et le recul de la biodiversité, le Président de la République française Emmanuel Macron a appellé les dirigeants mondiaux à aller plus loin dans leurs engagements en faveur du développement agricole à long terme.

Des millions d’agriculteurs pauvres vivant dans les régions du Sahel les plus touchées par les changements climatiques ont désormais de bonnes raisons de croire en l’avenir grâce aux mesures prises par les pouvoirs publics pour accélérer la mise en place de la Grande Muraille verte en Afrique, une zone couvrant 11 pays, du Sénégal et du Mali à l’ouest à l’Éthiopie et à Djibouti à l’est. Un nouveau programme d’investissement en appui aux pays du Sahel doit être mis en œuvre afin de renforcer le financement de la lutte contre les changements climatiques en faveur des populations rurales, dans le cadre d’un partenariat entre le Fonds vert pour le climat et le Fonds international de développement agricole (FIDA).

A l'occasion de la célébration de la journée internationale des femmes rurales, le togolais, Gilbert Fossoun Houngbo, président du Fonds international de développement agricole lance un appel aux états à accroître leurs investissements en faveur des femmes rurales. Dans son appel, M Houngbo a mis en relief le rôle capital qu’elles jouent à l’échelle mondiale. Pour M Houngbo, ""Il est inacceptable que les femmes rurales, qui contribuent de façon déterminante à produire nos aliments et à édifier des économies florissantes, soient les plus menacées face à la pandémie...". Détails

Le lancement virtuel du programme a réuni des participants au projet, des responsables publics et des membres du personnel de l’Organisation des Nations Unies et du FIDA, dont Solomon Desta, Vice-Gouverneur de la Banque nationale d’Éthiopie, Yohannes Ayalew, Président de la Banque éthiopienne de développement, Catherine Sozi, Coordinatrice résidente des Nations unies en Éthiopie, et Ulaç Demirag, Directeur de pays du FIDA pour l’Éthiopie.

promo NW TV
Ad Menu

Infos Sport

Conseils des Ministres

Calender

« March 2021 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31