Economie

  1. Economie

Togo: Une alliance entre le secteur privé et l'État Featured

Written by  Jan 10, 2021

Mme Victoire Tomégah-Dogbé avait présidé le 08 janvier 2021 à Lomé, une réunion avec le Comité de concertation entre l’État et le Secteur Privé. Occasion pour la cheffe du gouvernement de préciser combien ce cadre d’échange était important. "Ma conviction profonde repose sur la nécessité de bâtir un secteur privé fort, capable de rivaliser avec les entreprises du continent", a déclaré Mme Dogbé.

Cette rencontre a été l’occasion de partager la feuille de route structurée de façon très focalisée en trois (3) axes qui se déclinent en  dix (10) ambitions réparties en quarante-deux (42) projets et réformes.  La vision 2020-2025 qui s’inscrit dans la continuité de la politique du développement impulsée par le Chef de l’Etat, vise à bâtir un "Togo en paix, une Nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable".

Le premier axe vise à renforcer l’inclusion et l’harmonie sociales et consolider la paix.

L’inclusion est effectivement un élément majeur de cette feuille de route et tous les projets ne serviraient pas la cause du Togo s’ils ne sont pas véritablement inclusifs.

 Le deuxième axe, vise la création des richesses et des emplois en s’appuyant sur les forces du pays.

 Parmi celles-ci, l’agriculture (représentant 40% du PIB) est au cœur du développement économique du pays, l’industrie et les fortes capacités logistiques.

 Le dernier axe stratégique portant sur la modernisation du pays à travers notamment la digitalisation des processus et des services, vise à soutenir l’élan de développement du pays.

Le Premier ministre a dit sa conviction en la capacité du secteur privé togolais à contribuer fortement à la transformation économique que vise ce plan. Elle a d’ailleurs tenu à les féliciter pour tout l’effort qu’ils font et qui permet à notre pays d’enregistrer, malgré la crise, un taux de croissance de 0.7 en 2020.