Kobe Bryant : la cause officielle de l'accident d'hélicoptère qui a tué la star de la NBA et sa fille est révélée RIP

Kobe Bryant : la cause officielle de l'accident d'hélicoptère qui a tué la star de la NBA et sa fille est révélée Featured

Written by  Fév 11, 2021

Selon le rapport, le pilote de l'hélicoptère a apparemment été désorienté dans le brouillard.  Une fois désorienté, le pilote n'a apparemment pas utilisé les instruments de l'avion, ne les a pas compris ou ne leur a pas fait confiance, au point de penser qu'il sortait d'un nuage dense alors qu'il était en fait en descente, ont déclaré les responsables.

La tour de contrôle a essayé en vain de communiquer avec l'hélicoptère N72EX, dans lequel Kobe Bryant, sa fille de 13 ans et sept autres personnes voyageaient, il y a plus d'un an en Californie, mais sans succès. "N72EX quelles sont vos intentions", demande le contrôleur, suivi d'un silence. "N72EX, ils sont toujours à très basse altitude, nous pouvons donc continuer à suivre le vol...", poursuit-il.

Quelques secondes plus tard, le Sikorsky S-76B s'est écrasé dans une zone difficile d'accès près de la ville californienne de Calabasas : il n'y a pas de survivants. Dès que l'on sait que la star de la NBA était dans l'avion, le choc de la nouvelle fait le tour du monde.

Les autorités ont immédiatement entamé l'enquête pour déterminer les causes de l'accident et ce mardi, plus d'un an plus tard, elles ont présenté les premières conclusions officielles qui révèlent que ces dernières minutes ont été décisives dans la tragédie.

Selon le rapport, le pilote de l'hélicoptère a apparemment été désorienté dans le brouillard.  Une fois désorienté, le pilote n'a apparemment pas utilisé les instruments de l'avion, ne les a pas compris ou ne leur a pas fait confiance, au point de penser qu'il sortait d'un nuage dense alors qu'il était en fait en descente, ont déclaré les responsables.

"Cette manoeuvre correspond à une désorientation spatiale du pilote dans des conditions de visibilité limitée", explique Robert Sumwalt, président du Bureau national américain de la sécurité des transports (NTSB).

De nombreux hélicoptères comme celui dans lequel Bryant voyageait n'ont pas de "boîtes noires", contrairement aux avions, il est donc souvent très difficile d'identifier les causes d'un accident.

Derrière les causes

En exposant les causes possibles de l'accident, le NTSB a critiqué le pilote Ara Zobayan, qui, selon le rapport, a violé les règles fédérales et est allé à l'encontre de son propre entraînement de vol en naviguant dans des nuages épais.

Le pilote " naviguait à vue ou sur des ordres VFR qui lui interdisaient légalement de pénétrer dans les nuages ", mais il l'a quand même fait", explique M. Sumwalt.

Les enquêteurs ont également remis en question la décision de Zobayan d'incliner l'hélicoptère vers la gauche, plutôt que de le faire monter, alors qu'il tentait de fuir le mauvais temps.


Zobayan était un pilote expérimenté et avait accumulé plus de 1 200 heures de vol sur l'hélicoptère Sikorsky-76.

Selon les autorités, la désorientation peut se produire lorsque les pilotes ne peuvent pas voir le ciel ou le paysage, ce qui rend difficile l'évaluation de l'altitude et de l'accélération.

L'accident a provoqué une agitation internationale.

Le rapport indique également que la relation de Bryant avec le pilote a peut-être influencé les mauvaises décisions qu'il a prises ce jour-là en dirigeant l'avion.

Sumwalt a déclaré que c'est pourquoi le NTSB va également enquêter pour savoir "si le pilote a subi des pressions pour terminer le vol".

"Quelles étaient les attentes du pilote dans le cadre de la politique de la compagnie ? S'est-il mis sous pression ? Quelles mesures aurait-il pu prendre pour éviter de voler dans les nuages ?" s'est-il interrogé.

Les doutes

Dans des SMS envoyés la veille du crash et maintenant publiés par le NTSB, Zobayan a écrit que la prévision ne semblait "pas la meilleure".

Le lendemain matin, il a écrit que les conditions "semblaient bonnes".

Malgré les mauvaises conditions météorologiques, les enquêteurs n'ont pas conclu que Zobayan avait tort de poursuivre le vol. Au lieu de cela, ils ont réitéré que les causes les plus probables de l'accident étaient les décisions qu'il avait prises en vol.

Sumwalt a déclaré qu'ils en avaient conclu que la pression que Zobayan s'était imposée pour terminer le vol aurait augmenté à mesure qu'il s'approchait de la destination. Le vice-président du Conseil d'administration du NTSB, Bruce Landsberg, soutient que des pressions similaires ont pu être à l'origine d'autres accidents d'avion impliquant des célébrités telles que Buddy Holly, Ritchie Valens et J.P. Richardson.

"Dans tous ces cas, il s'agissait de quelqu'un qui avait le statut de star et les pilotes veulent désespérément faire un bon travail pour le client", explique-t-il. Le NTSB a précédemment déclaré qu'il n'y a aucune preuve de défaillance mécanique dans l'hélicoptère Sikorsky S-76B.

Bryant se déplaçait régulièrement en hélicoptère pour éviter le fameux trafic de la ville de Los Angeles et le matin du 26 janvier 2020, il emmenait sa fille de 13 ans, Gianna, ses amis et sa famille à un tournoi de basket-ball pour les jeunes.

La veuve de Kobe Bryant porte plainte

La femme de Bryant, Vanessa Bryant, a poursuivi Zobayan et les sociétés qui possédaient et exploitaient l'hélicoptère pour négligence et mort injustifiée. Les familles des autres victimes ont poursuivi les compagnies d'hélicoptères, mais pas Zobayan.

Vanessa Bryant a également poursuivi le département du shérif du comté de Los Angeles après que des fonctionnaires aient partagé des photos non autorisées du site du crash. La Californie dispose désormais d'une loi d'État qui interdit aux premiers intervenants de prendre des photos non autorisées de personnes décédées sur la scène d'un accident ou d'un crime.

Last modified on vendredi, 12 février 2021 08:38

Infos Sport

Conseils des Ministres

Calender

« March 2021 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31