Présidentielle du 22 Février 2020: La DMK tourne sa langue et s'en remet à une victoire d'étape. Lors de la conférence du 12 janvier 2021

Présidentielle du 22 Février 2020: La DMK tourne sa langue et s'en remet à une victoire d'étape. Featured

Written by  Jan 12, 2021

L'Alternance promise au peuple togolais par la dynamique est devenue finalement caduque. Les responsables de ce regroupement qui soutiennent la candidature d'Agbéyome Kodjo tournent finalement leur langue devant les journalistes. A défaut de ramener l'Alternance, la dynamique estime qu'il est à présent nécessaire d’œuvrer sans faux fuyant, dans l’intérêt supérieur de la nation, à la résolution pacifique de cette crise post-électorale en vue de la réalisation des aspirations légitimes de bien-être et d’épanouissement harmonieux des togolais".

Affaiblie par l'échec de la présidentielle du 22 Février, la dynamique Mgr Kpodzro dans sa dernière sortie, tourne sa langue autrement pour désigner les choses. Face à la presse le 12 janvier 2021, elle fait savoir qu'elle a les pieds sur terre et donc, elle maintient la flamme de la lutte. Elle profite de l'occasion pour lancer un appel aux autres formation politique  à se ranger du côté du peuple en  évitant "le jeu de la somme nulle". Cet appel de la DMK il faut le dire, arrive à un moment où, l'opposition dans son ensemble pointe un doigt accusateur à la DMK pour avoir mis à terre, sapée et sabotée la lutte engagée pendant des années durant.

Bien avant la présidentielle du 22 février 2020, le candidat de la DMK ne cesse de monter les enchères, faisant des promesses qui, au soir du processus électoral, se sont révèlées de l'eau versée sur le dos du canard. Tout compte fait, la DMK ne se savoue pas anéantie. Elle pense à une autre solution, celle pacifique. "Il est à présent nécessaire d’œuvrer sans faux fuyant, dans l’intérêt supérieur de la nation, à la résolution pacifique de cette crise post-électorale en vue de la réalisation des aspirations légitimes de bien-être et d’épanouissement harmonieux des togolais",  a déclaré  Gérard Adja, vice-président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD).

Pendant que la DMK chante un autre refrain, à l'Alliance nationale pour le changement (Anc) de l'ex chef de file de l'opposition, le ton est amer. Eric Dupuy n'a pas mâché les mots. Dans l'une de ses interviews, Eric Dupuy est clair  "Mgr Philippe Kpodzro a œuvré à éteindre ou tuer l’opposition togolaise". Et de dire "Un travail de plusieurs décennies, totalement détruit par une campagne de dénigrement, de mensonge, d’attaque personnelle contre des partis politiques, des dirigeants politiques, notamment Jean-Pierre Fabre de l’ANC, qui ont été traités de tous les noms. Il ne faut pas oublier que cela a commencé depuis 2019 quand Mgr Kpodzro, dans une église, a traité Jean-Pierre Fabre de Juda. C’est grave".

En attendant, la DMK veut-elle nous dire qu'elle est finalement libre pour un dialogue? Avec qui? Le pouvoir? ou bien avec l'opposition? Sur sa victoire imaginaire? En tout cas le peuple attend de voir clair.

Nous y reviendrons

Togotimes, L'information en temps réel






https://youtu.be/b_PK6pDYHjs
promo NW TV
Ad Menu

Infos Sport

Conseils des Ministres

Calender

« January 2021 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31