Bilan de 3 ans de Georges Weah: La déception au rendez-vous Featured

Written by  Jan 22, 2021

Le bilan à mi-parcours du joueur libérien, Georges Weah a deçu les libériens qui avaient cru à son programme bien écrit et le tout véhicule à travers les médias. Aujourd'hui, à l'heure du bilan trois ans après, la déception est grande.

Tous les libériens qui ont voté l'ex international de football, mordent le doigt. Ce, au regard du bilan à mi-parcours. Georges Weah n'est pas parvenu à la hauteur de sa mission, celle du destin des populations libériennes.

Elu président du Libéria au terme de la présidentielle de décembre 2017, Georges Weah a remporté le verdict des urnes largement face au vice-président, Joseph Boakai. Ce, après trois tentatives qui a porté ses fruits.L'on se rappelle que, alors que 98,1 % des bulletins ont été dépouillés, le  28 décembre dans la soirée, l’ex star du football avait déjà recueilli 61,5 % des voix, contre 38,5 % des voix pour Joseph Boakai, selon la commission électorale (NEC). Le taux de participation est lui de 56 %, en baisse par rapport au premier tour où il s’élevait à 75,2 %.

La proclamation des résultats a suscité une vague de joie au sein des populations. Des cris de joie ont été retenti dans les rues de Monrovia, la capitale, qui est un des bastions du nouveau président. Ce gamin élevé dans les bidonvilles, devenu le seul Africain à avoir gagné un Ballon d’Or, récompense suprême du football, avait déjà essayé à deux reprises d’entrer à Mansion House, le palais présidentiel libérien. En 2005, alors qu’il concourait pour le poste de président, et en 2011, alors qu’il souhaitait devenir vice-président, il avait échoué face à Ellen Johnson Sirleaf.

La joie exprimée lors de sa victoire laisse aujourd'hui place à la déception. Son programme ciblant les pauvres, ainsi que sa promesse d’une politique prenant en compte les besoins de la jeunesse, George Weah avait suscité des espoirs immenses en accédant au pouvoir en janvier 2018. Sur le terrain, le quotidien devient de plus en plus dur. Faisant dire aux populations, que, Weah reste une déception de trop

Avec son programme pour les pauvres et sa promesse d’une politique prenant en compte les besoins de la jeunesse, George Weah avait suscité des espoirs immenses en accédant au pouvoir en janvier 2018. Trois ans plus tard, cependant, la situation reste très difficile pour la majorité des Libériens.

La pandémie de Covid-19 a frappé une économie déjà fragile. Sur le plan sanitaire, le nombre de cas officiellement recensés est très bas mais les mesures de confinement et l'absence de touristes ont contribué à une contraction de l'activité économique en 2020.h.

Parmi les réalisations toutefois à mettre à son actif: la gratuité de l'université publique, des constructions de routes et des travaux de rénovations de certains bidonvilles. Des projets toutefois ternis par des soupçons de corruption et de fraude.

Sur le plan politique, les résultats définitifs du scrutin du 8 décembre n'ont toujours pas été annoncés. Des sénatoriales couplées à un référendum modifiant la Constitution. Selon les résultats partiels, le parti au pouvoir a perdu des sénateurs et le non au référendum est majoritaire. Le texte prévoyait notamment une réduction du mandat présidentiel. Les opposants craignaient qu’avec cette réforme, George Weah s’offre la possibilité de briguer un jour, lui aussi, un troisième mandat.

TGT avec Rfi

Togotimes, L'information en temps réel

promo NW TV
Ad Menu

Infos Sport

Conseils des Ministres

Calender

« February 2021 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28