Le petit garçon en classe de 6e, s'est pendu laissant une note à sa mère en arabe. Lisez Featured

Written by  Mar 06, 2020

Les parents cherchent toujours à comprendre le mobile pour lequel, leur enfant a mis fin à sa vie par pendaison. Les voisins s'interrogent mais restent sur leur soif. Comment un enfant en classe de 6e puisse penser à se suicider sans motif valable? La note déchiffrée et à lui attribuée, le petit Roger qui venait de se convertir à l'Islam il y a seulement trois ( 03) mois, demande à sa mère...Lisez.

Il se nommait Coulibaly Nagnintchin Roger et était en classe de 6ème, au Collège moderne de Katiola. Nous sommes en Côte d'ivoire. Ce gamin vient de mettre fin à ses jours, en se pendant. C'était le lundi 23 février 2020, au domicile familial.

En effet, à en croire C. Emmanuel en classe lui, de 3ème au collège Thomas d'Aquin de la même ville, son cadet Roger et lui, habitent une chambre que leur louent leurs parents, au quartier « Gbédékaha 2 ».

Le jour des faits, alors que lui aux alentours de 14h, s'emploie à se rendre à l'école pour un devoir d'Histoire-Géo, son jeune frère traîne encore à la maison. Demandant à savoir ce qu'il fait là, alors qu'il est sensé lui aussi se rendre en classe, Roger lui répond qu'il n'a pas cours. Mensonge à la vérité, mais que Emmanuel gobe pourtant naïvement. Puis, lui, file à l'école.

De retour aux environs de 17h, il trouve la porte de leur piaule, fermée à clé. Il frappe, mais personne ne lui répond. Peut-être que Roger est endormi. Alors, il opte d'aller voir par la fenêtre ouverte.

Et là, devant la découverte qu'il fait, le jeune homme hurle : « Seigneur » ! Il vient en effet de découvrir son petit frère mort, pendu à la charpente du toit de leur chambre. Comme fou, Emmanuel court alerter les voisins qui lui conseillent de se rendre à la police. Ce qu'il fait.

En sa compagnie, des agents de police arrivent sur les lieux et font défoncer la porte. Ils découvrent effectivement le gamin de 6ème pendu. Et au cours de leur constat d'usage, les hommes du commissaire Lasme découvrent une lettre écrite en arabe.

Dans cette missive déchiffrée et à lui attribuée, le petit Roger qui venait de se convertir à l'Islam il y a seulement trois ( 03) mois, demande à sa mère d'épouser la même religion que lui. Et de terminer par dire, que lui, part pour l'autre monde. C'est le choc pour ses parents entre temps alertés et débarqués de Angolokaha, leur village où ils vivent. C'est dans la sous-préfecture de Niakara.

Plus tard, le constat de la police terminé, le corps sans vie est enlevé et déposé à la morgue. De là, les parents éplorés le récupèrent et le transfèrent dans leur village natal. C'est en ces lieux, que le mardi 25 février 2020, l'infortuné petit Coulibaly Nagnintchin Roger, est inhumé.

Au demeurant, les siens étreints par la douleur, cherchent à comprendre les raisons qui peuvent pousser un si jeune enfant, à se suicider. L'enquête de la police, cherche justement à élucider cela.

Avec Linfodrome

Togotimes, L'information en temps réel

Last modified on vendredi, 06 mars 2020 12:25

Infos Sport

Conseils des Ministres

Calender

« February 2021 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28