Acquittement à la CPI: Justice ou politique? Les victimes pleurent Featured

Written by  Jun 08, 2018

La cour pénale internationale vient de montrer que, la politique domine partout. Si non, comment peut-on  imaginer un acquittement de Jean-Pierre Bemba pendant que, les victimes pleurent.

Ce vendredi 08 juin 2018, la CPI a livré son verdict dans le procès impliquant Jean Pierre Bemba. L’ancien vice-président de la République démocratique du Congo qui avait été condamné à 18 ans de prison par la Cour Pénal International (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis en Centrafrique vient d’être acquitté en appel.

Quelle preuve avait conduit à sa condamnation dans un premier temps?  Et sur quelle preuve se base la chambre d'appel pour annuler tout?  Lors du procès en 2016, les juges ont condamné à tort M. Bemba pour des actes criminels spécifiques qui étaient en dehors des charges telles que confirmées « , poursuit Mme van den Wyngaert de la chambre d'appel. Quelle aberration dans ce jugement qui sent trop un coup politique télguidé d'où l'on ne sait. Jean Pierre Bemba est conscient, il a tué et sa main est tâchée de sang. Celles qui sont violées, les témoignages diffusés par les médias tels que Rfi sont alors de faux? 

La juge Christine van den Wyngaert a déclaré que » La chambre d’appel annule la déclaration de culpabilité de Jean-Pierre Bemba et prononce l’acquittement de l’accusé car les sérieuses erreurs commises par la chambre de première instance font entièrement disparaître sa responsabilité pénale. 

En 2016, l’homme d’affaires congolais devenu vice-président, avait été condamné en première instance, à 18 ans de prison. Il s’agit de la plus lourde peine prononcée à la CPI. Il était accusé de crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003 par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC).

Toutefois, il reste toujours entre les mains de la justice pour une affaire d’atteintes à l’administration de la justice. Les juges ont indiqué que la CPI se penchera immédiatement sur cette affaire.  La chambre d’appel a conclu, à la majorité, que M. Bemba ne saurait être tenu pénalement responsable des crimes commis par les troupes du MLC pendant l’opération menée en RCA et qu’il doit en être acquitté, a conclu la juge.

Pauvre Afrique, espérons voir demain Gbagbo libre?

Togotimes, l'information en temps réel

Last modified on Friday, 08 June 2018 19:24

Infos Sport

Facebook

Calender

« September 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30