Transports: Bientôt la capitale ghanéenne Accra sera dotée d’un métro aérien. Photo Featured

Written by  Nov 16, 2018

L’Etat ghanéen vient d’annoncer la signature cette semaine, en marge du Forum sur les investissements en Afrique à Johannesburg en Afrique du Sud, d’un protocole d’accord avec le consortium Sky Investment, d’Africa Investment pour la construction du projet d’un métro aérien à Accra. L’entame des travaux préparatoires est annoncée pour début 2020.

Dans quelques années, la capitale ghanéenne Accra sera dotée d’un métro aérien. D’après le ministre ghanéen du développement des chemins de fer, Joe Ghartey, un protocole d’accord a été signé cette semaine entre l’Etat ghanéen et le consortium Sky Investment, d’Africa Investment (AI), basé en Afrique du Sud, pour la mise en œuvre de ce projet. Le responsable qui a également annoncé que les travaux préparatoires à la construction du SkyTrain à Accra vont être lancés début 2020. Cet accord porte sur une enveloppe de 2,6 milliards de dollars.

L’objectif du gouvernement ghanéen en déroulant ce projet est d’améliorer le système de transport en commun d’Accra grâce à un système de métro léger qui permettra aux citoyens de se déplacer à moindre coût, a expliqué Joe Ghartey. « Ce projet constitue une solution pour le problème d’embouteillage auquel reste confrontée la capitale ghanéenne, en particulier après la détérioration de l’infrastructure ferroviaire du Ghana », a ajouté le ministre ghanéen.

Forum sur les investissements en Afrique

A noter que ce protocole d’accord a été signé en marge du Forum sur les investissements en Afrique organisé par la Banque africaine de développement (BAD) dont les travaux ont été ouverts à Johannesburg en Afrique du Sud le 7 novembre dernier, en présence des chefs d’Etats et de gouvernements, des partenaires financiers et techniques, des fonds de pension, des fonds souverains, des investisseurs privés et des sociétés de capital-investissement, etc.

Selon les sources de l’institution panafricaine, ce rendez-vous constitue une plateforme de mobilisation des investissements privés pour accélérer le développement du continent africain. Le président de la BAD, Akinwumi Adesina a laissé entendre que l’enjeu est d’accélérer les procédures et faciliter les transactions afin de résorber le déficit d’infrastructures de l’Afrique. A ce propos, plusieurs deals ont été conclus au cours de cette rencontre continentale.
Réagissez à cet article, laissez votre commentaire ici

Infos Sport

Facebook

Calender

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31