Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763

Burkina Faso: L'appui du FIDA a favorisé une hausse de la productivité agricole et l'amélioration des revenus des ménages Featured

Written by  Nov 23, 2018

Les projets de développement financés par le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont contribué à accroître la productivité agricole et la sécurité alimentaire au Burkina Faso, selon les résultats d'une évaluation indépendante présentés aujourd'hui.

Menée par le Bureau indépendant d'évaluation (IOE) du FIDA, l'évaluation a porté sur les résultats et la performance du programme financé par le Fonds dans le pays; IOE y a formulé des recommandations concernant le partenariat entre le FIDA et le Burkina Faso, qui coopèrent pour réduire la pauvreté rurale. La stratégie de pays portait sur la nutrition de la population rurale, la résilience des ménages ruraux face à l'insécurité alimentaire et les difficultés économiques auxquels ceux-ci se heurtaient.

L'évaluation de l'IOE, la première du genre au Burkina Faso, concernait la période 2007-2017 ; elle comprenait six projets achevés, dont l'un est en cours et couvrait 11 des 13 régions du pays.

Le FIDA est l'un des principaux partenaires de financement des activités de développement rural au Burkina Faso depuis 1981, où il a apporté 276,7 millions d'USD sur un total de cofinancement de 548,4 millions d'USD pour les projets visés.

 "Le bilan positif dressé au terme de l'évaluation indépendante des résultats et de la performance des projets et programmes appuyés par le FIDA au Burkina Faso est très encourageant", a déclaré Lisandro Martin, Directeur régional de la Division Afrique de l'Ouest et du Centre du FIDA. "Dans un pays où le secteur agricole emploie 80 % de la population et représente jusqu'à 30% du PIB, il est essentiel d'ouvrir des perspectives attirantes dans ce secteur. Le FIDA est déterminé à accompagner le Burkina Faso dans son processus de transformation des zones rurales."

L'évaluation a montré que les projets appuyés par le FIDA avaient favorisé la productivité agricole et la sécurité alimentaire en améliorant les pratiques agricoles relatives aux cultures vivrières (maïs, mil et sorgho) et aux produits commerciaux (sésame, miel, lait et karité). Par exemple, grâce au système de récépissé d'entrepôt, outil de gestion du risque permettant de réduire les pertes après récolte et de lutter contre les ravageurs et les maladies, les petits exploitants ont pu accéder à des récoltes de bonne qualité au moment qui leur convenait et ainsi, à terme, à de meilleurs crédits.

Par ses interventions, le FIDA a également contribué à diversifier et à accroître les revenus des ruraux en encourageant les microentreprises et les activités lucratives. Par exemple, le Projet d'appui aux microentreprises rurales a contribué à la création de 5 277 emplois, dépassant ainsi largement son objectif de 2 700 emplois.

Parmi les réalisations fructueuses, on retiendra que les activités appuyées par le FIDA ont entraîné un grand nombre d'innovations techniques et institutionnelles dans les régions ciblées, telles que la fourniture d'équipements de qualité pour la transformation du manioc, du riz, des jus de fruits, du lait, des amandes de karité et le séchage des viandes. L'évaluation a également mis en lumière d'autres effets positifs, notamment le renforcement des capacités des organisations paysannes. De nouvelles organisations paysannes ont été créées, leurs membres ont été formés et des plans de développement ont été élaborés pour améliorer l’accès aux marchés. Les projets appuyés par le FIDA ont également contribué à renforcer le partenariat avec les pouvoirs publics par l'intermédiaire du Ministère des finances et du Ministère de l'agriculture, qui ont collaboré avec les communautés locales pour assurer la cohérence des interventions concernant les politiques publiques.

Défis à relever

L'évaluation fait état des réussites ainsi que des points qui doivent encore être améliorés. Parmi les recommandations, il est préconisé de favoriser la durabilité des interventions en mettant en place un système efficace de suivi et d'évaluation. Une autre recommandation est d'intensifier les actions, en coopération avec les partenaires, pour gérer durablement la production de cultures et les autres ressources naturelles afin de réduire la vulnérabilité des communautés rurales face aux effets des changements climatiques. Le rapport indique qu’à l’avenir, le FIDA devra étendre son action aux populations les plus pauvres et les plus vulnérables, en particulier les femmes et les jeunes, en leur permettant d'accéder au microcrédit.

Selon Oscar Garcia, Directeur de l'IOE, "des changements positifs et durables ne peuvent avoir lieu dans le secteur agricole au Burkina Faso que dans le cadre d'interventions bien planifiées et dans une culture d'apprentissage et d'intégration mutuels des enseignements tirés."

Togotimes, L'information en temps réel

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on Friday, 23 November 2018 13:57

Infos Sport

Facebook

Calender

« September 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30