No item found! Please check your config!
 

Prise pour un démon, cette fille, 13 ans a été enfermée, torturée et affamée par sa mère. Photo Featured

Written by  Mar 17, 2020

Accusée injustement par le pasteur de leur église d'être un démon, une fille de 13 ans  a subi la torture pschycologique, corporelle, morale  de la part de sa propre mère. La punition infligée à son enfant défraie la chronique . La fille,  âgée de 13 ans a été sauvée par l’ONG, Réseau pour la réhabilitation et les droits de l’enfant (CRARN). Les images (voir Photo) de la fille ont fait le tour du monde et la toile s'enflamme.

Merci Effiong, 13 ans. Son malheur vient du pasteur de leur église. Pour des raisons inconnues,  le pasteur l'accuse gratuitement d'être un démon. Cette stigmatisation, c'est ce que bon nombre d'enfants sont confrontés dans l’État d’Akwa Ibom, considéré comme l’épicentre de la stigmatisation des enfants au Nigéria.

Le cas Merci Effiong est la goutte d'eau qui a défrayé la chronique. Au nom de cette accusation sans preuve de leur pasteur, la mère de Merci Effiong n'a pas voulu chercher à savoir si le pasteur a dit vrai. Très vite, elle l'enferme dans une petite chambre noire, la prive de nourriture. La petite fille, faute de nourriture, est obligée de se nourrir de ses excréments pour survivre.

L'Ong CRARN qui est son secours après avoir appris la nouvelle, n'a pas perdu de temps. Sortie de la chambre noire, il est difficile de retenir ses larmes. Merci Effiong a perdu tout sur son corps laissant seulement voir les os du corps.

"Voici Mercy Effiong, une jeune fille de 13 ans qui a été enfermée dans une pièce sombre et isolée pendant des années avant d’être secourue par le CRARN", renseigne l'Ong. Et d'ajouter "Sa mère l’a torturée et négligée à la suite d’une fausse déclaration du prophète de son église selon laquelle elle était possédée par un démon. Privée de nourriture, elle était obligée de manger ses propres excréments pour survivre".

Mercy a souffert de la malnutrition et a été très émaciée. Elle a failli mourir avant d’être sauvée. La manière cruelle dont les enfants pareils sont traités est inouïe, inimaginable et pathétique. A Oron, dans l’État d’Akwa Ibom, considéré comme l’épicentre de la stigmatisation des enfants, les bruits courent comme quoi, Merci est l’un des rares enfants chanceux qui ont survécu à ce traitement horrible»

TGT

Togotimes, L'information en temps réel.

Last modified on mardi, 17 mars 2020 15:27

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« June 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30