Les heurts entre forces de l'ordre et de sécurité ont fait deux morts samedi à Lomé. Plusieurs arrestations. Outre les victimes, on apprend qu'à Sokodé,  les manifestants se sont rendus aux domiciles du guide spirituel, Monsieur MALI-OURO, qu’ils ont saccagé avant d’endommager deux (02) véhicules et trois (03) motocyclettes. La maison d’ADOYI Essowana aété également visitée où d’importants dégâts matériels ont été occasionnés

La rédaction

Togotimes, L'information en temps réel

La coalition de l'opposition de la C14 a maintenu sa manifestation de ce samedi sur toute l'étendue du territoire. Ce, malgré l'interdiction des autorités en raison de la campagne électorale. Malheureusement, ce samedi, l'appel est peu suivi dans certaines localités avec deux personnes tuées dont une par balle selon des témoins. Officiellement, le gouvernement parle de 2 morts

La coalition de l'opposition au sein de la C14 se mobilise pour réellement empêcher la campagne électorale d'un côté, et de l'autre, faire stopper le processus. La C14 expose ses "armes de guerre" qu'elle compte utilisée pour mettre un terme à tout.

Les leaders de coalition de la C14 sont encore au rendez-vous pour la grande manifestation visant à exiger les réformes constitutionnelles et l'arrêt du processus en cours dans le cadre de la tenue des élections législatives du 20 décembre 2018

Des gaz lacrymogènes ont causé du tort à des élèves de l'établissement Complexe scolaire Le Savoir à Agoè-Zongo. Plusieurs élèves snt tombés évanouis, d'autres cas graves sont conduits au CHU. A Kparatao, les images des gaz lacrymo font parler d'elles.

Les 4 jours de manifestations sur toute l’étendue du territoire national à compter de ce 29 novembre 2018 débute ce jeudi. Cette manifestation à laquelle, le parti national panafricain (PnP), fer de lance de la lutte pour l’alternance participe, se veut crucial.

Les 29 novembre et les 1ers, 3 et 4 décembre 2018, les rues de Lomé vont connaître une mobilisation particulière. Les rouges prendront d’assaut les principales artères pour donner l’effet de la mer qui fait des vagues.

L’opposition de la C14 refuse toujours  de se faire recenser dans le délai de prorogation et appelle au boycott. Des voix s’élèvent pour les inviter à un changement de ton.

«Nous n’irons jamais aux élections avec le découpage électoral actuel. (…) Personne ne peut nous obliger à nous présenter à ces élections». Telle est la position affichée par Jean Pierre Fabre, chef de file de l'opposition face à la presse. Cette position  prend le contre pied de la solution trouvée par la CEDEAO qui a plaidé le gouvernement en vue d'une prorogation exceptionnelle de trois jours. Idée de permettre à ceux qui ne se sont faits recensés et aux potentiels candidats de le faire. Malheureusement, la mayonnaise n'a pas pris. L'offre ne passe pas chez la coalition

La bataille de l'opposition parlementaire réclamée par la coalition est perdue. Le co-facilitateur Alpha Condé dans l'impossibilité de trouver la solution, divise la poire en deux. L'Union des forces de changement (UFC) est dans ses droits. Le siège est irrécupérable des mains de l'UFC

Page 1 of 2

Infos Sport

Facebook

Calender

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31