Tikpi Atchadam et son PNP sont-ils venus mettre à nu des comportements de faux opposants qui, en réalité, n´opéraient pas pour la fin de la dictature, mais pour leurs intérêts personnels ? Personne ne parle plus de la levée des sièges militaires à Sokodé, Bafilo et Mango. Le refus du régime Gnassingbé de libérer les détenus de la société civile, injustement incarcérés, surtout le jeune Satchivi, n´intéresse plus personne. Ouro-Djikpa Tchatikpi, conseiller du président national du PNP, est depuis plus d´un mois en détention arbitraire au SRI sans être déféré ni libéré ; et ceci n’émeut personne au sein du microcosme politique qui se dit de l’opposition.

Après la mascarade d´élections législatives du 20 décembre 2018 et après les manifestations peu réussies de janvier 2019, nous n´avons plus eu grand´chose sur le plan politique à nous mettre sous la dent. Certes, il y eut le tumulte au sein de la coalition de l´opposition dû en partie aux circonstances pas très claires de l´organisation d´un conclave par une partie de la coalition. Des assises inopportunes qui ont plus ressemblé à une façon détournée de mettre fin à un mariage qui n´était pas bâti sur une très grande sincérité des uns et des autres. Il y eut également le meeting de la jeunesse de l´ANC qui servit de tribune à un ancien député de ce parti pour annoncer la candidature de Monsieur Jean-Pierre Fabre aux présidentielles de 2020; le démenti qui arriva 24 h plus tard ne convainquit plus grand monde; le mal était déjà fait.

Infos Sport

Facebook

Calender

« July 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31