«Ouvertement dubitatifs sur la candidature -probable du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à la présidentielle de 2020, certains barons du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) n'hésitent plus à imaginer de se lancer dans l'élection », informe la «Lettre du Continent». Qui ajoute : «Des initiatives qui irritent au plus haut point le président Alassane Ouattara, qui distille les commentaires acerbes sur les ministres soupçonnés de déloyauté. Cible de l'agacement présidentiel : le ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, pourtant très proche du couple Ouattara».

Le président français Emmanuel Macron vient encore dire Non au président ivoirien qui nourrit l'ambition de construire une usine d'armes en Côte d''ivoire. Le projet est piloté par  Birahima Téné Ouattara, le  frère du président Alassane Ouattara.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara est candidat à sa propre succession. Sa candidature est confirmée par la ministre de l'Assainissement et de la salubrité et Coordonnatrice régionale du Rhdp dans le Cavally, Anne Désirée Ouloto.

Emmanuel Macron n'a rien dit suite au refus non signifié au protégé de la France, le président ALassane Ouattara quand le Trésor  français auprès de qui il  a demandé de crédit il y a cinq mois. Y  a t-il fissure dans le mur?  Il est trop tôt de le dire, mais quand c'est le trésor français qui refuse du crédit à Ouattara, il y a de quoi s'inquiéter sur l'avenir politique de l'homme.

Les stratégies des partis politiques pour les élections présidentielles de 2020 se peaufinent au fil des jours. C’est ce qui nous laissent transparaitre la presse ivoirienne de ce mardi 8 octobre 2019. Egalement, elle fait cas des violences dont la paternité est à rechercher chez l’autre.

Le coordinateur national du Rassemblement pour la Côte d'Ivoire (Raci) en charge de la région de Gbêkê, Moctar Diallo, a été enlevé depuis le jeudi 03 Ocotobre 2019. Il a été enlevé après avoir pris part à la manifestation de soutien à Mangoua Jacques, Vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), condamné pour «détention de munitions d’armes de guerre sans autorisation administrative ». Une situation qui inquiète les mouvements et associations proches de Guillaume Soro.

Ce qui a conduit la guerre civile en Côte d'ivoire, devait servir de leçon au dirigeant actuel de ce pays. L'on a vu comment l'ex-président Laurent Gbgabo et Charles Blé Goudé ont fini un temps fou et inutile à la CPI. Malheureusement, Alassane Ouattara qui a de l’envie folle pour le pouvoir, ne tire pas de leçons.  A cette allure, Alassane Ouattara qui veut faire carrière ou mourir président, pourra finir sa "carrière" plus catastrophique que celui de Gbagbo. Car les ivoiriens ne sont bêtes  comme les autres peuple d'ailleurs.

A quelques 12 mois du scrutin présidentiel d’octobre 2020, la tension monte de plus en plus dans le camp des acteurs politiques ivoiriens. Alors que le camp présidentiel, piloté par le président du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Alassane Ouattara, semble avoir bouclé le dossier sur la réforme de la Cei, l’opposition ivoirienne, pilotée par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) continue de bander ses muscles. Elle tente de mettre tout en œuvre en vue de faire plier le le chef de l’Etat dans sa marche.

Un fait mystérieux s’est produit lors de la visite d’Etat qu’effectue Alassane Ouattara dans le N’zi. Au cours du meeting de clôture de cette visite, au stade Koné Samba de Dimbokro, ce samedi 28 septembre 2019, N’guessan Lataille, au nom des populations a fait cette révélation.

« Le camp Gbagbo en colère », barre à sa Une Soir Info. Le journal indépendant de Côte d'Ivoire fait savoir que dans une déclaration rendue publique, la plate-forme politique Eds (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté) a exprimé son désaccord après la présentation des membres de la nouvelle Cei. « Sur la liste des 15 membres de la Cei, le pouvoir Rhdp s'arroge 11 membres », a dénoncé le camp Gbagbo. Pour Eds, la Côte d'Ivoire peut vaincre le signe indien des violences post électorales meurtrières et a appelé le gouvernement ivoirien à ouvrir sans conditions, sans faux-fuyant et avec responsabilité « une vraie concertation sur la Cei, en vue de sa réforme, conformément à la volonté de l'ensemble de l'opposition et des organisations de la société civile ».

Page 1 of 4

Infos Sport

Facebook

Calender

« November 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30