Economie

  1. Economie

Error: No articles to display

Santé

  1. Health

Error: No articles to display

Accra va abriter ce 15 septembre 2020, une réunion de la Cédeao. Ainsi, les autorités de ce pays annoncent  la fermeture de certaines principales routes en vue d'assurer une bonne circulation  au convoi dans le seul but d'éviter des embouteillages. La réunion est prévue au Peduase Lodge à Aburi. Voici la liste des avenues ciblées.

Rien que de la reculade au terme de la 57e session ordinaire de l'institution sous régionale, la Cédeao au Niger le 07 septmebre 2020. Face au Mali, Issoufou Mahamadou et quelques dirigeants notamment Alassane Ouattara et ALpha Condé laissent des plumes. Eux qui avaient croire que, la ligne à ne pas franchir au Mali, c’est la démissionner de IBK. Aujourd’hui, c’est IBK même qui a démissionné en toute responsabilité. En maintenant ses sanctions économiques contre Bamako et contre le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), cette institution qui a fini par avaler la couleuvre par la tête, veut faire croire qu'elle a toujours la commande de l'écran. Au contraire.

Le président ghanéen prend la présidence en exercice de l'institution sous-régionale, la Cédeao. Ce, au terme de la 57e session ordinaire qui a réuni les dirigeants au Niger ce 07 septembre 2020.

Le président nigérien, président en exercice de la Cédeao a ouvert les travaux de la 57e session ordinaire de la Cédeao ce 07 septembre 2020. Les travaux se déroulent au Centre International des Conférences Mahatma Gandhi de Niamey. Dans son discours, Issoufou Mahamadou formule une demande à l'endroit de la junte militaire: "la junte militaire doit nous aider à aider la Mali. Nous fondons l’espoir qu’elle répondra favorablement aux mesures prises par notre communauté. D’autres partenaires stratégiques du peuple malien fondent le même espoir. Ne les décevons pas"

Le président Ibrahime Boubacar Kéita a finalement disjoncté le compteur de la Cédeao à qui il fait savoir que, sa page est tournée et il n'accepte plus les sanctions de l'institution à l'encontre de son peuple. L'ex-président du Mali aurait dit aux émissaires de la CEDEAO qu’il a démissionné de lui-même en toute responsabilité et qu’il exclut toute idée de revenir au pouvoir.

L'influent Imam Dicko, fer de lance de la contestation dans un message, s'adresse aux chefs d'état africains de l'institution sous-régionale  la Cédeao en des termes clairs. Pour l'Imam, ceux qui vont faire subir au peuple malien la sanction, seront châtiés par le bon Dieu. A l'endroit des militaires du mali, Dicko leur demande de rester dignes et d'honorer leur engagement. Lisez.

La junte militaire qui a conduit la mutinerie le 18 août 2020 libère deux personnes des 19 aux arrêts. Il s'agit du ministre des finances, Abdoulaye Daffé et un conseiller du président Ibrahim Boubacar Kéita. Par ailleurs, les autres personnes privées de liberté, ne sont plus dans le camp de Kati mais ont changé de lieu de détention. IBK et son Premier ministre sont dans une villa désormais. La junte va plus loin en autorisant une division des droits de l'homme de l'Onu à les rendre visite. Au terme de cette visite, bonne nouvelle: les personnes privées de liberté sont bien traitées; aucune violence physique n'est exercée sur personne.

Au Mali, la situation d'incertitude d'un coup d'état qui ne dit pas son nom préoccupe la Cédeao. L'institution sous régionale qui a mal géré la crise politique rompt le silence et dit suivre de près, la situation qui prévaut.

En dehors de l’exigence de la démission immédiate des 31 députés dont l’élection est contestée formulée à l’occasion de la rencontre virtuelle de ce jour, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a également brandi la menace de sanctions contre ceux qui chercheront à s’opposer aux recommandations déjà faites pour la sortie de crise dans notre pays. Ces recommandations déjà faites ont été réitérées ce lundi. Il s’agit de la recomposition rapide de la Cour Constitutionnelle, de la mise en place rapide d’un Gouvernement d’union nationale avec la participation de l’opposition et de la Société civile.

Les portes du sommet extraordinaire de la Cédeao visant  à la résolution de la crise qui secoue le Mali sont ouvertes ce 27 juillet 2020 comme prévue. C'est le président en Exercice de l'institution sous-régionale, le président nigérien Issoufou Mahamadou qui a ouvert les travaux qui se déroulent par visioconférence. Dans son discours d'ouverture, le président nigérien a d'entrée, planté le décor. "Notre rencontre d’aujourd’hui a pour but de vous rendre compte de notre mission"..

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« September 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30