Le Temps fait savoir qu'avant 2020, le parti de Ouattara est en lambeau : « 3 clans s'affrontent au Rhdp (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) ». Selon ce journal, les appétits et les divergences s'affrontent au sein du cercle restreint du Rhdp pour représenter le parti aux élections de 2020

L'initiative vient  de l’opérateur de satellites Eutelsat. Son directeur, Jean-Claude Tshipama promet grâce aux technologies satellitaires, couvrir à "100% le territoire ivoirien"

Entreprendre à Zéro Franc (EZF) en pays Yacouba. Là, les femmes conscientes que leur épanouissement passe par l'entreprenariat, se sont mobilisées autour du concept  Entreprendre à zéro Franc (EZF), un concept de la Fondation africaine pour le développement de l’entrepreneuriat et le développement économique (FAFEDE). Elles entonnent un chant de guerre et  s'affirment désormais des guerrières EZF .... en guerre contre la pauvreté...C'est ce que révèle cette tribune de Dr Samuel Mathey, le promoteur du concept EZF. Lisez

Epuisés par la nuit d’intenses prières, des fidèles sombrent dans les bras de Morphée. A l’aube, le prophète Zahiri rentre chez lui. Et Mariam Sarah ? Endormie depuis la nuit de prière, elle reste couchée. Mais sa mère constate un fait bizarre. En effet, comme le rapporte le confrère, sa génitrice remarque qu’elle est raide. Après avoir informé une responsable de l’église, celle dernière contacte à son tour le prophète qui arrive sur les lieux. L’homme de Dieu fait une prière sur le corps de la malheureuse avant de le remettre à sa mère. Le lendemain, un corps sans vie est découvert dans la lagune. Il est repêché et identifié comme celui de Mariam Sarah. Soupçonné, le prophète est arrêté et conduit à la gendarmerie, avant d’être mis sous mandat de dépôt, le 8 août 2019

Un grave accident de la circulation survenu samedi a fait 16 morts sur et 5 blessés. Mais, le bilan s'est alourdi puisque, nous apprenons que,l'un des blessés graves évacués n'a pas survécu. Désormais, le bilan est de 17 morts et 5 blessés.

Un acte criminel bon pour traîner ses auteurs devant la Cour d'assises, a été commis à Gonzagueville, quartier de la commune de Port-Bouët, situé sur la route internationale menant à la station balnéaire de Grand-Bassam. Et c'est un vieil homme qui paye de sa vie, la barbarie des animateurs du répugnant milieu de la pègre.

Sur les circonstances de ce crime odieux, difficile, franchement, de les tracer. Nos sources rapportent toutefois que dans la nuit du jeudi 26 septembre 2019, soit aux alentours de 19h seulement, des individus, au nombre de trois (3), s'en prennent, on ne sait vraiment pas exactement pour quelle raison, au sexagénaire répondant au nom de Youssouf Touré.

Armés de couteaux, ces bandits, se fichant complètement de la présence de nombreux témoins à cette heure-là, se ruent sur le père de famille de 64 ans. Et alors que la victime appelle au secours, en présence de nombre de personnes poussant des cris de détresse au lieu de le défendre, les quidams se montrent déterminés à régler ses comptes au malheureux. L’infortuné, diminué physiquement par le poids de l'âge, ne peut vraiment pas opposer de résistance à ces sales jeunots.

Et l'un de ceux-là, usant de son couteau, porte un violent coup dans le thorax de Youssouf Touré. Ce geste, il le répète toujours avec violence, au même endroit du corps. Un autre coup et non des moindres, par son caractère brutal, est porté par un autre criminel qui, cette fois, plante et enfonce son arme blanche au bas du dos de la victime.

Le pauvre homme étendu au sol et perdant son sang, les bandits s'arrachent des lieux et prennent la fuite, sans que personne n'ose se lancer à leurs trousses. De peur certainement, de subir le sort du malheureux père de famille. Les criminels, eux, en profitent pour s'évanouir dans la nature, en disparaissant complètement dans les ruelles de ce quartier, véritable labyrinthe.

La police, alertée, des agents se déportent sur les lieux de l'agression, où ils découvrent le vieil homme présentant des blessures effroyables et en état d'agonie.

Ce constat achevé en présence de membres de la famille totalement en état de choc, Youssouf Touré très mal en point, pour ne pas dire dans un état désespéré, est évacué à l'Hôpital général de Port-Bouët.

Hélas, dans cette unité sanitaire, les praticiens, malgré leur bonne volonté, ne parviendront pas à sauver la victime de la sauvage agression. Youssouf Touré succombe donc à ses graves blessures. Il est exactement 20h43. Son corps sans vie est sorti de l'hôpital et déposé à la morgue, par les brancardiers de service, ce soir-là.

Une enquête policière, dit-on, est en cours, pour mettre la main sur les auteurs du meurtre. Ce qui devrait permettre de cerner tous les contours du crime. Pour l'heure, ce sont des commentaires allant des plus raisonnables aux plus fous, qui « embrouillent » les oreilles.

Un acte criminel bon pour traîner ses auteurs devant la Cour d'assises, a été commis à Gonzagueville, quartier de la commune de Port-Bouët, situé sur la route internationale menant à la station balnéaire de Grand-Bassam. Et c'est un vieil homme qui paye de sa vie, la barbarie des animateurs du répugnant milieu de la pègre.

Sur les circonstances de ce crime odieux, difficile, franchement, de les tracer. Nos sources rapportent toutefois que dans la nuit du jeudi 26 septembre 2019, soit aux alentours de 19h seulement, des individus, au nombre de trois (3), s'en prennent, on ne sait vraiment pas exactement pour quelle raison, au sexagénaire répondant au nom de Youssouf Touré.

Armés de couteaux, ces bandits, se fichant complètement de la présence de nombreux témoins à cette heure-là, se ruent sur le père de famille de 64 ans. Et alors que la victime appelle au secours, en présence de nombre de personnes poussant des cris de détresse au lieu de le défendre, les quidams se montrent déterminés à régler ses comptes au malheureux. L’infortuné, diminué physiquement par le poids de l'âge, ne peut vraiment pas opposer de résistance à ces sales jeunots.

Et l'un de ceux-là, usant de son couteau, porte un violent coup dans le thorax de Youssouf Touré. Ce geste, il le répète toujours avec violence, au même endroit du corps. Un autre coup et non des moindres, par son caractère brutal, est porté par un autre criminel qui, cette fois, plante et enfonce son arme blanche au bas du dos de la victime.

Le pauvre homme étendu au sol et perdant son sang, les bandits s'arrachent des lieux et prennent la fuite, sans que personne n'ose se lancer à leurs trousses. De peur certainement, de subir le sort du malheureux père de famille. Les criminels, eux, en profitent pour s'évanouir dans la nature, en disparaissant complètement dans les ruelles de ce quartier, véritable labyrinthe.

La police, alertée, des agents se déportent sur les lieux de l'agression, où ils découvrent le vieil homme présentant des blessures effroyables et en état d'agonie.

Ce constat achevé en présence de membres de la famille totalement en état de choc, Youssouf Touré très mal en point, pour ne pas dire dans un état désespéré, est évacué à l'Hôpital général de Port-Bouët.

Hélas, dans cette unité sanitaire, les praticiens, malgré leur bonne volonté, ne parviendront pas à sauver la victime de la sauvage agression. Youssouf Touré succombe donc à ses graves blessures. Il est exactement 20h43. Son corps sans vie est sorti de l'hôpital et déposé à la morgue, par les brancardiers de service, ce soir-là.

Une enquête policière, dit-on, est en cours, pour mettre la main sur les auteurs du meurtre. Ce qui devrait permettre de cerner tous les contours du crime. Pour l'heure, ce sont des commentaires allant des plus raisonnables aux plus fous, qui « embrouillent » les oreilles.

Avec Linfodrome

Togotimes, L'information en temps réel

De nombreuses femmes étaient témoins de la mobilisation  des  personnalités de la Côte d'ivoire ce 10 octobre 2019 pour le lancement de la cérémonie d’ouverture de l’opération d’autonomisation de 100.000 femmes entrepreneures en Côte d’ivoire, signe d'une adhésion à une cause salvatrice.

Des individus lourdement armés, des braqueurs professionnels certainement attaquent les bureaux de la Poste et emportent des timbres postaux, des cartes magnétiques et une importante somme d'argent dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 septembre 2019. La scène s'est déroulée à Vridi, nous sommes en Côte d'ivoire

A la différence de la budgétisation basée sur les moyens, qui était appliquée depuis les indépendances, l’année 2020 consacrera, en effet, le basculement en mode budget-programmes. Ce basculement se matérialisera par la mise en œuvre effective de la deuxième génération des réformes initiées par l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) dans la gestion des finances publiques. Cette nouvelle approche de budgétisation privilégie un cadre programmatique pluriannuel associé à des objectifs, en vue d’atteindre des résultats prédéfinis, mesurables par des indicateurs de performance annuels qui favorisent la responsabilisation des acteurs et le renforcement du contrôle.

« On est conscient que trop de sel, ce n’est pas bon » pour la santé, mais on peut consommer directement le cube Maggi. Le géant agro-alimentaire Nestlé a réduit de 2% la teneur de sel dans le bouillon Maggi, l’un de ses produits leaders, et envisage de baisser cette teneur d’ici à 2025, a indiqué mardi à Abidjan son directeur général en Côte d’Ivoire, Thomas Jeffrey Caso. M. Thomas Caso s’exprimait notamment à l’occasion d’une conférence, au siège du quotidien ivoirien L’Expression, où il était invité pour débattre du thème « Responsabilité sociale des entreprises (RSE) : contribution sociale de Nestlé dans le développement de la Côte d’Ivoire ».

Infos Sport

Facebook

Calender

« November 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30