Une pluie de gaz lacrymogènes sur les populations, les barricades par-ci, gaz par là. Tel est le constat à Agoé-Démakpoé, une banlieue nord de Lomé, considérée à tort ou à raison comme étant acquis au parti de Tikpi Salifou Atchadam.

Des heurts violents. C'est le triste tableau ce samedi quand, à l'initiative du Mouvement Martin Luther King (MMLK)  pour un sit-in autorisé réclamant le départ du sélectionneur français des Eperviers du Togo, le sorcier Blanc, Claude Le Roy. Les Togolais sont encore piétinés au détriment d'un expatrié. Les images intégrées parlent d'elles-mêmes

Les gilets jaune sont déterminés à manifester pacifiquement face à un dispositif de sécurité très impressionnant. Ils sont sortis massivement sur la place de l'Etoile et l'Elysée. Par groupe, certains gilets jaune se dirigent vers l'Elysée.

Des gaz lacrymogènes ont causé du tort à des élèves de l'établissement Complexe scolaire Le Savoir à Agoè-Zongo. Plusieurs élèves snt tombés évanouis, d'autres cas graves sont conduits au CHU. A Kparatao, les images des gaz lacrymo font parler d'elles.

Infos Sport

Facebook

Calender

« June 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30