L'accalmie qui a régné durant l'année scolaire 2018-2019, fruit des efforts du gouvernement togolais et les syndicats du secteur, conduit le gouvernement et les acteurs sociaux (syndicats, fédération du secteur de l'éducation togolaise)  à poursuivre l'exécution des termes du protocole d'accord d'avril 2018 relatif au secteur de l'éducation.  Le but, préserver le climat de paix pour une bonne réussite de la nouvelle année scolaire à l'image de celle  qui s'est achevée en toute beauté.

Un nouveau gouvernement est officiel le mercredi 4 septembre 2019. Il est composé de 49 membres. Seulement voilà. Sa configuration pourrait laisser penser qu'Alassane Ouattara a fait du neuf avec du vieux, vu que presque tous les membres du gouvernement sortant ont été reconduits. Les intouchables ou indéboulonnables, qui auront été de tous les gouvernements sous Ouattara, sont encore là. Voici l'intégralité de l'équipe gouvernementale.

Faure Gnassingbé a présidé le conseil des ministres le 20 mars 2019.Entouré de ses ministres, le président au terme du conseil Hebdo, a pris des décisions très importantes. Lecture

La première communication présentée par le ministre chargé de l'administration territoriale est relative à l’organisation des élections locales. Le Gouvernement a entrepris  un processus de décentralisation devant aboutir, à terme, à l’organisation des élections locales. La première étape de ce processus, qui constitue l’un des axes forts du projet de société du Chef de l’Etat, a été l'adoption d' une feuille de route de la décentralisation et des élections locales, le 11 mars 2016 sur la base du rapport établi en 2015 par le comité technique mis en place à cet effet. Lecture

Pour lancer les activités du nouveau gouvernement, Faure Gnassingbé et ses ministres étaient en séminaire gouvernementale dimanche dernier dans la capitale togolaise.

Le nouveau gouvernement  de Selom Klassou 2 est élargi avec l'entrée d'autres visages. Comme pour faire l'omelette, il faut casser les oeufs, Faure Gnassingbé n'a pas hésité à casser les oeufs. Et ça marche!

Le gouvernement togolais revient de long en large en déroulant le film des échanges de la Guinée Conakry entre ses émissaires et des représentants de la  coalition de la C14 de l’opposition. C'est sur invitation du Prof Alpha Condé, co-facilitateur dans la crise togolaise.

Le gouvernement togolais a tranché la question de la présence de l’Union des Forces de changement (UFC) à la Céni. Il donne raison au parti de Gilchrist Olympio. Pour le gouvernement, il ne revient pas à la Coalition de désigner ni les représentants de l’opposition parlementaire ni ceux des partis politiques extraparlementaires ou de la société civile.

Les acteurs impliqués dans le dialogue inter-togolais, dans l’impossibilité de s’asseoir entre fils d’un même pays et trouvés la solution à la crise qui secoue leur pays, préfèrent la solution venant d’ailleurs. Tel est le constat fait puisque, au niveau de la coalition des C14, la Cédeao doit produire une feuille de route qui doit prendre en compte, les aspirations du peuple.

"Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) regrette la persistance de la crise politique que traverse le Togo depuis août 2017". Il dit comprendre la volonté de l’opposition à manifester, en vue de pousser la majorité à aller aux réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales. "Toutefois, il s’interroge sur la nécessité de manifester pendant que la reprise du dialogue est annoncée"

Page 1 of 2

Infos Sport

Facebook

Calender

« September 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30