Economie

  1. Economie

Error: No articles to display

Santé

  1. Health

Error: No articles to display

Le leader de générations peuples solidaires, Guillaume Soro persise et signe. Plus que déterùminé, pour M Soro, "La victoire exige qu’on y croit en dépit des signes qui prédisent le contraire".

En accord avec la commission électorale indépendante, il a été convenu du dépôt de dossier candidature de Guillaume Soro. C'est ce lundi le 31 août 2020 à 13 heures GMT. Par conséquent, les différents partis politiques et tous les mouvements alliés sont invités à prendre part à cette activité, renseigne un communiqué du Gps

Une si longue avec un contenu clair. Elle est écrite par le président de Générations Peuples Solidaires (Gps), Guillaume Soro. Dans la lettre M. Soro prévient que les Ivoiriens "n’accepteront pas l’émergence d’un pouvoir usé qui cherche à se maintenir à tout prix à la tête de l’Etat, en écartant arbitrairement du jeu démocratique tous ceux qui, constitutionnellement, sont en droit de solliciter le suffrage populaire". L'intégralité de la Lettre

Générations et Peuples Solidaires (GPS) appelle une seconde fois toute l’opposition à une unité réelle d’action, à la construction d’un véritable accord politique et public pour le changement démocratique, afin que le Peuple de Côte d’Ivoire emboîte le pas de tous les autres peuples africains qui, à l’instar du Peuple Frère du Mali, combattent les dictateurs qui ensanglantent, appauvrissent, dépriment et déciment les populations de notre cher continent africain.

Contacté depuis Paris par la rédaction de Togotimes, le responsable de la cellule communication sourit un peu et dit haut les 4 Vérités.

La Côte d'ivoire est sur une pente glissante. A l'approche de la date du 31 Octobre 2020 suite à l'annonce de la candidature de Alassane Ouattara pour un 3e mandat, la tension monte dans le pays d'Houphouët Boigny. En France, les ivoiriens montent au créneau à travers des manif de rue. A l'intérieur du pays,le coeur des ivoiriens saigne. Au point que,certaines personnalités dans la famille de Ouattara, rompent le silence. C'est le cas par exemple du sieur Abou Cissé  qui dit Non  à son neveu Alassane Ouattara. "Ivoiriens du Nord, du Sud, de l’Est, de l’Ouest en passant par le Centre, notre Patrie violée depuis son socle qu’est la Constitution a plus que besoin de tous ses fils pour une révolution populaire qui aboutira sûrement à la restauration de la démocratie et l’État de droit dans notre Pays. Nous ne devons pas faillir à notre mission", lance Abou Cissé.

Visiblement, son cri de coeur est celui que lance le président de Générations Peuples Solidaires (Gps), Guillaume Soro. Ce dernier dans une interview au journal JDD, avertit les ivoiriens: "Ouattara va brûler le pays". M Soro est ferme sur la candidature du président sortant, Alassane Ouattara. Supprimé sur la liste de la commission électorale indépendante (CEI), M Soro reste imperturbable. Le "Ché", surnom de Guilaume Soro dans sa jeunesse, il repart au combat, écrit JDD. Dans cette interview, il est clair que, Guillaume Soro est très en colère et il ne mâche pas les mots

Guillaume Soro et sa formation politique, Générations et Peuples Solidaires (GPS) savent ce qu'il faut faire pour s'opposer aux ambitions folles de Alassane Ouattara. Ce dernier qui  met à rude épreuve l’Indépendance de la Côte d’Ivoire acquise de haute lutte depuis le 7 août 1960, amène Guillaume Soro et Gps à mesurer la gravité de la décision du président ivoirien. Voir la vidéo

Face aux condamnations politiques en Côte d'Ivoire, un homme de Dieu, dans une contribution, exprime des appréhensions.

Le coordonnateur de Générations et Peuples Solidaires (GPS) a réagi suite à sa condamnation par la justice de son pays ce 28 avril 2020. Le député de Ferkessédougou condamné au cours d'un procès marathon, est loin de s'inquiéter. Il reconfirme aux ivoiriens qu'il est bel et bien candidat à la prochaine présidentielle du 31 octobre 2020. Une sortie qui montre le court métrage orchestré par le camp du pouvoir na pas touché les poils du corps de Soro.

La Côte d'ivoire risque de retourner dans son passé de 2002. A quelques mois de la tenue de la présidentielle, le 31 Octobre 2020, Alassane Ouattara et sa justice n'ont trouvé mieux à faire que de condamner un candidat en course.Alors que les chefs d'accusations sont montés de toutes pièces. Si le mandat international émis à l'encontre de l'ex-président de l'assemblée nationale ivoirienne n'a pas pu marcher, ce n'est pas le fait de monter la justice qui viendrait calmer la tempête qui risque de faire assez de dégâts.

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« October 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31