Dans une interview exclusive à nos confrères de " Chronique de la SEMAINE", Dr Kodjovi Aubin THON, celui qui est à la tête du «Mouvement NoVi », un mouvement associatif et non un parti politique rompt le silence. Dans cette interview, il parle de ses ambitions pour le Togo, sa vision, son appréciation sur les élections législatives du 20 décembre 2018, les élections locales, le Plan national de développement (PND) etc. « Mais la vision que j’ai pour ce pays commence par se réaliser et cela me renforce dans mon approche qui est celle de lutter contre les maux qui minent notre société plutôt que de lutter contre les hommes. Il faut offrir une chance à l’alternance dans notre pays en faisant de toutes les forces vives de la nation, surtout le régime Unir, des partenaires de l’alternance », a déclaré dans l’interview Dr Kodjovi Aubin THON. Lisez

La 12è édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) démarre le mardi 23 avril 2019. Dans une interview accordée à fratmat.info, le commissaire général livre les dispositions prises afin d’avoir une belle fête.

Il n'y a pas longtemps, le président du parti "Les Démocrates", Nicodème Habia l'opposant qui a avait fait grève de la faim et son porte-parole, Koffi Addo Gérard Akoumey sont déchus à la tête du parti par certains des membres. On leur reproche des malversations financières, escroquerie etc.  Bref, les accusations sont nombreuses. Que s'est t-il réellement passé pour qu'on n'en arrive-là? Qui peut démettre le président et un membre du bureau du parti? Nous avons posé la question au porte parole, M Akoumey qui fait des précisions. M Akoumey qualifie cette déchéance de pagaille. Il avertit les auteurs, car lui et le président Habia ont le soutien sans faille des fédérations, les militants. Lisez

Économiste et ancien candidat au prix Nobel d’économie 2018, Dr Samuel Mathey, présent lors du lancement du Plan National de Développement (PND) du Togo pour la période 2018-2022, répond à nos questions sur cet ambitieux programme du gouvernement togolais et les conditions de sa réussite. Lisez plutôt.

La décentralisation en marche dans beaucoup de pays apparaît, aujourd’hui, comme un mode de gestion qui facilite le développement. Conscient de cela, le Togo s’est engagé dans ce mode de gouvernance, qui donne aux collectivités locales plus de responsabilité dans la gestion des affaires les concernant. Après avoir hésité pendant une décennie due, essentiellement, à sa situation politique, le pays a, finalement, adopté une loi sur la décentralisation en 2007. Ce qui marque un pas décisif dans ce processus. Ainsi, le Togo s’apprête à organiser des élections locales dans le courant de cette année. Ceci, pour choisir les élus locaux sensés administrer les communautés à la base et accompagner le gouvernement dans la réduction de la pauvreté, une préoccupation du chef de l’Etat et du gouvernement. Dans une interview exclusive, le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, M. Payadowa Boukpessi, donne des précisions sur les enjeux de ces élections et les défis pour le Togo. Lecture

Dans un entretien avec notre confrère Christophe Boisbouvier sur Radio France Internationale (RFI), l’ex ministre togolais de l'intérieur qui a quitté Lomé sous la pointe des pieds il y a 14 ans, confirme son retour au Togo. Pour lui, le Togo est enfoncé dans un antagonisme politique fait d’une part du désir de conservation à tout prix du pouvoir, et d’autre part d'une opposition idéologique sans stratégie. L’ancien ministre qui rentre ce 28 mars 2019 parle des tractations qui étaient menées et qui ont conduit à sa décision ultime, regagner Lomé afin de travailler en sorte à faire disparaître ce statu quo, car, à l’en croire, il n’a pas encore rendu à ce pays, ce qu’il lui a donné. Lisez plutôt !

En retrait de la scène politique togolaise depuis plusieurs années, le Président de la Fondation ‘’PAX-AFRICANA’’, Edem Kodjo, est régulièrement sollicité dans d’autres pays. Il était le facilitateur de l’Union Africaine (UA) dans la crise politique en RDC. Ce pays qui vient d’élire un nouveau Président en la personne de Félix Tshisekedi à l’issue d’une présidentielle des plus controversées. C’est justement pour comprendre ce qui s’est réellement passé dans ce pays continent au sous-sol immensément riche que nous avons réalisé cet entretien. Nous n’avons pas occulté les questions de l’heure, notamment le franc CFA, l’immigration. Et pour la première fois, l’ancien Premier ministre Edem Kodjo a accepté placer deux mots sur la crise politique togolaise. C’est un homme profondément inquiet pour l’avenir de son pays que nous avons interrogé.  Lecture !

Dans une interview exclusive à Togotimes.info, Noël Koutéra Bataka, nouveau  ministre de l’Agriculture, rencontré àAtakpamé est revenu sur le défi qui l’attend après sa nomination à la tête du département de l’Agriculture. Dans cette interview, le nouveau ministre revient sur les difficultés qui minent la filière cotonnière. Il faut rappeler que la Nouvelle Société Cotonnière du Togo se retrouve dans un scandale financier.  Malversation, abus de confiance et détournement de fonds. Cette fois-ci, les responsables de la NSCT croupissent  depuis  plusieurs jours à la prison civile de Lomé et le dossier est sur la table de la justice togolaise  pour que la vérité soit établie. Pour M. Bataka, l’affaire va suivre son chemin jusqu’à son terme.  Nommé par Faure Gnassingbé, Noël Koutéra Bataka estime qu’il s’agit d’un défi de confiance du chef de l’état et donc, et donc, se remettre vite au travail afin de répondre aux attentes et d’œuvrer pour créer des emplois à travers le secteur agricole etc

"Nous avons l’intention de tenter d’organiser une mission d’information avec une délégation de parlementaires européens qui iraient au Togo rencontrer les autorités mais aussi les représentants de l’opposition représentée au parlement mais aussi de l’opposition qui a boycotté les élections et de l’ensemble de la société civile et les représentants des institutions internationales". C'est ce que fait savoir Louis Michel, l’ex Commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire dans une interview à nos confrères de Togo Matin et la TVT. Louis Michel il faut le souligner,  est un député européen,  également ex Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et ministre des Réformes institutionnelles, membre du parlement belge depuis 1978. Lecture

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko a rompu le silence sur l’acquittement de Laurent Gbagbo qui n’est que de courte durée pour les pro-Gbgabo.

Dans une interview au journal Le Figaro, le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko n’a pas mâché ses mots. Selon le ministre, les décisions de la cour pénale internationale (CPi)  acquittant l’ex président et son ministre, Charles Blé Goudé ne doivent pas être source de déstabilisation et de désordre.  

Pour les autorités actuelles ne sont pas perturbées. « Nous n’allons pas adapter notre politique à Gbagbo mais garder le cap que nous nous sommes fixé pour la réconciliation des Ivoiriens », a insisté le ministre Hamed Bakayoko. Et de préciser « Le ciel ne va pas nous tomber sur la tête. ». Il fait savoir que, « les Ivoiriens ne veulent pas revenir en arrière ».

Rappelant que les partisans d’Alassane Ouattara ont été confrontés à Laurent Gbagbo de 2000 à 2011, il a affirmé: « nous ne sommes pas impressionnés. Le ciel ne va pas nous tomber sur la tête ». Et d’ajouter: « nous ne souhaitons pas commenter les décisions de la justice internationale ».

 La rédaction

 Togotimes, L’information en temps réel

Joindre la rédaction de Togotimes aux numéros : 00 228 99 67 27 57/ 90 96 6862

Infos Sport

Facebook

Calender

« May 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31