En avril dernier, dans un parc à Bilbao en Espagne, des enfants ont empêché un petit garçon noir de faire du toboggan avec eux. Une scène de racisme ordinaire ? Etonnant quand cela touche de si jeunes enfants. On a demandé à Lilian Thuram, très engagé sur ces questions de société, à travers sa fondation : Education contre le Racisme, de nous éclairer.

Adom Orphée, Vice-Président du Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD), dans cette interview, nous donne le regard du CJD sur la situation politique au Togo, comment cette structure de la société civile organise la diaspora pour sa contribution au développement. Sans   oublier les opportunités qui sont disponibles au CJD à travers ses partenaires au développement et notamment grâce à la Maison du Savoir et des Opportunités (MSO) dédiée à la jeunesse. Au plan politique, le CJD préconise la voix des urnes, comme seul chemin qui donne la parole au peuple en dernier ressort. Lecture.

La Ministre du Développement à la Base, de l'artisanat, de la jeunesse et de l'emploi des jeunes, Victoire Dogbe Tomegah a accordé un entretien à Togo First, l'occasion de faire le point sur les efforts fournis par ce département clé pour faire de l’inclusion sociale, économique et financière, une réalité au Togo. En dépit de résultats probants, obtenus dans le cadre de la mise en œuvre des programmes et initiatives visant jeunes, femmes et couches défavorisées, les chantiers à venir sont encore énormes, assure la ministre.

58 ans après son indépendance, la souveraineté du Togo est incapable de trouver la solution pacifiquement à la crise socio politique. Pour le Prof Magloire Kouakuvi, c’est nul et non évènement.  Et donc, pour sortir le pays de sa longue crise, il propose une solution. Comme solution, il faut confier les élections à l’Onu, à la Cédeao, à l’Union africaine (UA) et coûte que coûte, le président doit-être nécessairement  candidat.

Le bras de fer est-il le moyen sûr pour sortir le Togo de sa crise actuelle? A cette question, l’activiste politique togolais proche du peuple, le désormais cadre du parti Nouvel Engagement Togolais (NET) et qui défend la chapelle des centristes n’est pas allé loin pour trancher. Dans une interview à Togotimes, il a apporté une réponse claire. Il explique les raisons qui fondent son choix à faire du NET, sa hute politique. Qu’est ce qui a poussé Ayivi à aller vers les centristes? Lisez sa part de Vérité.

Alors qu'il est mis en examen dans l'affaire de financement libyen lors de la campagne présidentiellle de 2007, l'ex président rompt le silence. Il accorde sa première interview sans convaincre l'opinion 
 sur des soupçons de financements libyens de sa campagne.

Pour dire aux femmes bonne fête de 8 Mars où elles se trouvent, la rédaction de Togotimes.info a pris sur elle de publier une interview de la fondatrice de l'orphelinat, "Mother Charity", Mme Vodjogbé Yawoavi. Dans cette interview, elle parle de ses préoccupations au quotidien, ses projets, son avenir et le bonheur des enfants abandonnés. Lecture.

Le monde entier célèbre le 8 mars, la journée consacrée à la femme. Au Togo, avant cette célébration, les Amazones de la République (ADR)  balisent le chemin en mobilisant leur membre autour d’un thème : «L’éducation de masse contre le radicalisme sociopolitique : rôle et place de la femme Togolaise». Dans cette interview, Mme Rose Koudjome aborde l’actualité politique qui secoue le Togo depuis août 2017, le manque de moyens financier à l’association pour aller au-delà de sa mission, les difficultés des femmes etc. Lisez.

Le 15 Février 2018, va s’ouvrir dans la capitale togolaise, le dialogue politique tant entendu, après son annonce par le gouvernement le 06 novembre 2017. Va-t-il résoudre la crise politique qui mine la vie politique et plombe l’économie du pays? Visiblement, ils sont nombreux, les Togolais qui pensent que le dialogue avec le pouvoir de Faure Gnassingbé ne sera pas la solution. Avis que semble partager le Président national du parti Le Togo Autrement, Fulbert Sassou ATTISSO, à qui notre rédaction a tendu le micro. Lecture.

Les émissaires des présidents guinéen et ghanéen — pays médiateurs dans la crise qui agite le Togo depuis le mois de septembre — ont annoncé ce vendredi que le dialogue entre l’opposition togolaise et le pouvoir en place démarrera le 15 février. La coalition a, dans un communiqué, "pris acte" du communiqué, mais a maintenu sa marche prévue samedi. Par ailleurs, la coalition a précisé qu’il y a dans ce communiqué "des points qui méritent clarification". "La porte-parole de la coalition et moi-même, nous étions présents lorsque le communiqué a été signé par les ministres ghanéen et guinéen", a de son côté affirmé Gilbert Bawara (ministre de la fonction publique) dans une interview exclusive à l’Agence Savoir News.

"Aussi bien la coalition que le gouvernement, nous sommes placés devant nos responsabilités face à nos concitoyens. Mieux, nous devons démontrer davantage de considération envers les dirigeants de la sous-région qui sacrifient de leur temps et de leurs énergies en s’investissant pour rapprocher les acteurs politique togolais et les encourager dans le processus de dialogue", a-t-il précisé. Lisez.

Page 1 of 2

Infos Sport

Facebook

Calender

« July 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31