Les militants et sympathisants du Parti national panafricain sont entre l'enclume et le marteau. A quelques heures des manifs, les forces de l'ordre ratissent large. Des attroupements sont dispersés et les premières arrestations déjà signalées.

Ce 13 Avril 2019, le parti national panafricain et ses militants et sympathisants sont dans les rues pour une gigantesque manifestation visant à exiger les réformes constitutionnelles et institutionnelles d'un côté et de l'autre, dire non à un 4e mandat pour Faure Gnassingbé. Ce dernier est vers la fin de son mandat. Le Togo organise la présidentielle en 2020. La plupart des adversaires politiques du président sont unanimes à dire non au président à ne pas briguer un autre mandat de plus.

Les Us et coutumes de la Préfecture de Kloto feront  recours à des milices d’autodéfense le 13 avril prochain pour en finir avec les militants et sympathisants du parti national panafricain. Le PNP organise une gigantesque manif pacifique de rue  sur toute l’étendue du territoire national pour réclamer les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Le 13 avril 2019, le parti national panafricain sera dans les rues de Lomé et à l'intérieur du pays pour une manifestation pacicique. Avant la tenue de cette manif, le Préfet du Kloto et les us et coutumes interdisent toute manifest à caractère politique dans la ville de Kpalimé.Réponse du berger à la bergère, Tchatikpi Ouro-Djikpa n'a pas mâché ses mots, la marche aura bel et bien lieu à Kpalimé, n’en déplaise au préfet.

C'est à partir de la France que le parti national panafricain de Tikpi Atchadam entame sa pression sur le pouvoir de Lomé. Le Secrétaire Général de cette formation politique, le Docteur Kossi SAMA a été reçu le 2 avril 2019, à Paris, par les autorités du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Le parti national panafricain (PNP) et ses mlitants sont de retour. Idée de relancer certainement la lutte politique comme c'était le cas le 19 août 2017. Militants et sympathisants du PNP de Tikpi Atchadam se mobilisent pour prendre d'assaut les rues dans 10 villes du pays. Cette fois-ci, le parti de Tikpi Atchadam sera seul.

Trois responsables du parti national panafricain de Tikpi Atchadam étaient face à la presse au siège du parti ce jeudi. Occasion pour le PNP de présenter sa position à l’opinion nationale et internationale et aux Togolais de la diaspora. Les journalistes sont revenus sur plusieurs questions qui alimentent le débat

Le parti de Tikpi Salifou Atchadam et son entourage rompent le silence et clarifient les choses. Selon le PNP, la coalition ne doit pas se tromper de cible. A l’endroit de l’Unir, le PNP  n’a qu’une seule vision : faire tomber le régime de Faure Gnassingbé. En plus le PNP ne participera aux élections en vue tant que les réformes ne soient mises en œuvre avec  le retour à la constitution de 1992 et l’effectivité du vote de la diaspora togolaise partout dans le monde.

Le parti national panafricain (PNP) retourne sur le terrain politique seul comme c'était le cas avant le 19 août 2017.

Le parti national panafricain (PNP) de Tikpi Salifou Atchadam aborde la question qui a alimenté le débat, le conclave de la coalition de la C14, la position du PNP. C'était au cours de la réunion hebdomadaire, la première après la tenue de la journée de réflexion de la C14 en lieu et place du conclave

Page 1 of 4

Infos Sport

Facebook

Calender

« June 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30