No item found! Please check your config!
 

Couples Mixtes VIP

  1. Couples Mixtes VIP

De superbes femmes occidentales polyglottes et cultivées à la recherche d'hommes africains VIP et aussi de jeunes africains prometteurs.

Le www.club-drh.com garantit la totale confidentialité et anonymat à ses clients. Travailler avec des Dirigeants politiques de haut niveau, des cadres supérieurs et dirigeants de groupes privés, des sportifs de haut niveau, des patrons de PME, des professions libérales médicales et juridiques, et aussi des jeunes diplômés à très fort potentiel nécessite cet engagement ET de résultat ET de discrétion.

Lien vers le contrat d'accompagnement VIP du Club DRH http://www.club-drh.com/contrat/:

Selon wikipédia,  la démocratie désigne aujourd'hui tout système politique dans lequel le peuple est souverain.

L’expression de la souveraineté du peuple est ressentie à travers les urnes, dans un environnement de jeu électoral où toutes les institutions impliquées jouent en toute souveraineté leur partition et dans le strict respect des dispositions des textes de loi en vigueur.

Le candidat malheureux à la présidentielle du 22 Février 2020 soutenu par la dynamique Kpodzro vend de l'air sans oxygène à une partie naive de la population. En allant heurté sa tête contre la pierre, le coordonnateur du mouvement en « Aucun cas », Foly Satchivi se rend compte que, de Gilchrist Olympio, à Edem Kodjo en passant par feu Yawovi Agboyibo, Léopold Gnininvi, Zarifou Ayéva, la lutte n’est que marché de dupe truffé d’intérêt personnel des leaders. Pour Satchivi, bien qu’il n’a pas cité directement Agbéyome Kodjo et la dynamique, en analysant de fond en comble le communiqué du mouvement, c’est clair : La dynamique et Agbéyome Kodjo marchent sur la naïveté des populations.

Le vieux prélat a fini de par ses gaucheries à disloquer toute l’opposition. Son intrusion dans l’arène politique avec fracas à un moment crucial de la vie de l’opposition a fait des dégâts. Comment peut-on voir en Kpodzro le messie de la lutte pour l’alternance et le changement au Togo? C’est celui qui s’est défait du manteau de rassembleur, de papa à tous pour porter celui de diviseur assermenté, de la diabolisation de l’autre. Mgr Philippe Kpodzro avec hargne, sans aucune retenue a déchiré le tissu social déjà en délicatesse de l’opposition.

Il a fait assez de bruits lors de la présidentielle du 22 février 2020. Du tapage, il l’avait énormément fait, avec le concours du prélat Mgr Kpodzro dans un creuset appélé "Dynamique Mgr Kpodzro". A les écouter il y a quelques mois, on penserait à un tsunami électoral au soir du 22 février 2020, mais rien au finish. La question que le commun des mortels se pose est juste TOUT CA POUR CA ?

De la musique à la politique tout comme du football à la présidence d'un pays, il n y a qu'un pas. Eh visiblement en Rdcongo, l'artiste le plus riche mais en même temps le plus controversé cumulant de nombreuses plaintes devant les justices, a soif de devenir un acteur politique. L'homme prend la parole de plus en plus  quand il s'agit des sujets politiques de son pays.

Le président du Bloc d'Action pour le Changement (BAC) Thomas Kokou N'soukpoe parle de la cour constitutionnelle, des résultats de l'élection présidentielle du 22 Février 2020, la position de la dynamique dans la revendication de la "victoire" d'Agbéyome Kodjo. Sans oublier l'ex informaticien qui a pour tâche, la compilation des résultats des urnes de la dynamique Kpodzro,  M Xana Sadjo Hetsu. Dans cette interview, M Nsoukpoe au côté de la dynamique Kpodzro, fait savoir que, "rien n'est rangé dans les tiroirs" au niveau de la dynamique Kpodzro. Selon lui, la lutte pour récupérer la "victoire" de M Kodjo ne fait que commencer. "C'est maintenant qu'à commencer la lutte de récupération de notre victoire volée par le régime RPT-UNIR", dit-il. Détails.

Les leaders du parti ANC sur initiative des responsables des églises Catholique, Méthodistes et Protestantes se rencontrent ce matin dans les locaux de l'OCDI. Au menu, des discussions sur les sujets concernant la période post électorale....

Dans une interview accordée à la rédaction de Togotimes, Classio Koutoglo, ex directeur général de la Radio de la Diaspora Africaine, Fmliberté, Directeur exécutif de la World Togolese Foundation. Il est également membre du Groupe Tempo Afric TV, coordinateur des systèmes de santé, spécialiste en Pharmacies médicales et en Business Administration.  Dans cette interview, Classio Koutoglo parle de la dynamique de Mgr Kpodzro, de l’Anc, de la  présidentielle remportée par Faure Gnassingbé sans oublier les 6 candidats de l'opposition à la présidentielle du 22 Février 2020,  la résistance ou la nulle résistance sur le terrain. Sans oublier le carnet d’adresses qu’avait brandi Agbéyome Kodjo, candidat soutenu par la dynamique de Mgr Kpodzro etc. "Agbéyome Kodjo qui avait promis ciel et terre aux togolais qu'il a la communauté internationale, l'armée togolaise, un carnet d'adresse lourd, ses expériences sous Eyadema Gnassingbé et autres pour prendre le pouvoir aux togolais, a été bel et bien vu dans ses incapacités notoires devant la Dictature qui lui a fait voir la limite de son malin", dit-il dans l'interview. Détails.

www.togotimes.info: Le 03 mai 2020, l'histoire de l'élection présidentielle du 22 février 2020 est rentrée dans l'histoire avec la cérémonie de prestation et d'investiture de l'élu Faure Gnassingbé. Son 4e mandat débute ainsi. Votre appréciation sur l'événement.

Classio KOUTOGLO: Malheureusement, je peux dire qu'il n y a aucun évènement à ce niveau a apprecier. Vous me parlez de Faure Gnassingbe, sa meute et sa bequille qui organisent un scénario ou un film életoral pour se partager les résultats. Je ne trouve rien du tout à apprécier.

Tout ce que je serai fier de dire est que, le Peuple togolais, la jeunesse et la Diaspora comprennent enfin que nous sommes quasiment dans la dictature et ses manifestations qui embrigadent tout au Togo pour se maintenir au pouvoir aussi longtemps, tout en inventant systématiquement des mensonges à vendre aux esprits tortueux et exigus afin de semer en permanence la zizanie et la division entre les leaders.

Pour la présidentielle remportée par Faure Gnassingbé, l'opposition était  allée en nombre pléthorique, est ce que cela n'a pas été leur coup fatale?

En allant en nombre pléthorique ne constitue pas en réalité une anicroche à leur victoire. C'est le fait de n'avoir pas peaufiné leurs stratégies tout en prenant en compte le premier tour et le second tour qui était la bévue et la fatalité. Nous leur avons fait miroiter plusieurs stratégies qui pouvaient les aider en s"en sortir mieux que cette finalité  cacophonique  dans laquelle ils nous ont tous mise.

Des voix plus averties les ont appelés a se retirer pour dessiner une stratégie gagnante avec une  sécurité de prendre le pouvoir. Maître Boko François, par exemple, a bel et bien fait cet appel intelligent et stratégique.

Bien avant cet homme aux voix puissantes, la DIASPORA Consciente dont je suis le coordinateur général, nous les avons invités a " la stratégie 6 candidats, un seul  message, un seul gagnant". Il suffirait que ses candidats de l'opposition se concertaient au début des campagnes et se partager les 6 régions avec un véritable plan de maillage et une méthode de sécurité dans  tous les bureaux de vote pour avoir les procès verbaux, Rpt-Unir aurait le dos au mur

L'avantage de cette stratégie est de maximiser la chance avec le minimum du  budget disponible pour empêcher le vol du Rpt unir puis inciter une volonté d'orienter le vote. Malheureusement, les gens sont plus intelligents, égoïstes et ils nous ont servi ce débâcle post électoral en nommant des ministres a des milliers de kilomètres pour prendre le pouvoir au Togo. C'était juste une véritable mauvaise foi  dans  un scénario pour donner la victoire à Faure Gnassingbé pour 5 ans.

Vous connaissez la suite.

D' ailleurs, vous êtes mieux placés pour nous dire tout puisque vous êtes sur le terrain et vous pouvez témoigner de la résistance ou la nulle résistance sur le terrain.

Comme on fait son lit tel on se couche, vous à la diaspora, est ce que vous croyez encore aux acteurs politiques notamment l'opposition au régime en place?

Actuellement, il faut être honnête avec le Peuple. Nous n'avons pas  une opposition. Faure Gnassingbe et sa béquille ont réussi la tentative de faire dissiper l'opposition résistante. La Diaspora clairvoyante n'a aucun choix à ne plus croire en l'opposition togolaise composée des premiers acteurs sur le terrain.

Dans toutes luttes, il faut une résistance du terrain. Pour le moment, ce que nous disposons est cette opposition combattante qui fait les travaux dans un sacrifice total et national. Tout ce que nous avons besoin est de trouver les moyens financiers pour non seulement les soutenir a mieux travailler avec le Peuple et la Jeunesse , mais aussi penser a une équipe solide de prise de pouvoir des mains des Gnassingbe.

Est-ce que vous comprenez la dynamique de Kpodzro et surtout Agbéyome tout en revendicant sa victoire à la présidentielle du 22 février dernier est incapable de montrer les preuves de sa victoire? Alors que l'Anc de M Fabre a produit ses preuves bien que vaincues.

Je ne voudrais pas rentrer dans cette polémique stéerile qui ne va rien aboutir a une plus value a notre lutte.Que ANC du combattant Jean Pierre Fabre aurait produit les preuves ou pas, il n'a pas pu prendre le pouvoir en 2010 et 2015. Agbéyome Kodjo qui avait promis ciel et terre aux togolais qu'il a la communauté internationale, l'armée togolaise, un carnet d'adresse lourd, ses expériences sous Eyadema Gnassingbé et autres pour prendre le pouvoir aux togolais, a été bel et bien vu dans ses incapacités notoires devant la Dictature qui lui a fait voir la limite de son malin.

Bref, les togolaises et togolais, de l'intérieur comme de l'extérieur, voient clair ce que nous disions que c'est la dictature et ses manifestations qui nous divisent apres avoir fait, a chaque fois, du mal a nous tous. Nous devons vite nous ressaisir et nous préparer pour mettre fin a cette dictature cinquantenaire. C" est ce qui est essentiel et nécessaire.

05 Octobre 1990- 22 février 2020, quelle leçon vous tirez de ce temps de lutte à l'actif de l'opposition?

La leçon prépondérante est que nos acteurs politiques doivent d'abord renoncer tous a leur désiderata extrême de vouloir être coûte et coûte le premier président après Eyadema Gnassingbé ou Faure Gnassingbé ou le système Rpt Unir. Nous n'avons qu'un fauteuil présidentiel a chaque 5 ans. Qu'ils réflechisssent bien a cela...

 Des que nous allons faire ce travail important au niveau de la conscience individuelle, nous verrons les résultats dans les consciences collectives pour un engagement plus sérieux et détermine.

En outre, il faut un réveil patent au niveau de la Diaspora. Que les gens se patientent et ne pas chercher à aller vite aux mangeoires comme certains qui nous trompaient entre temps au niveau des travaux de la Fédération de la Diaspora Togolaise en nous vendant des théories bizarres d'histoire afin de terroriser les membres de la Diaspora.

Qu'aucun leader  ne nous divise en nous miroitant de lui envoyer des curriculums vitae au cas où il gagne. Ce sont des stratégies pour nous détourner de notre lutte patriotique vers une lutte avec au centre un leader.

 Je voudrais dire aux membres de la Diaspora que si quelqu'un ou quelqu'une est compétent (e), il ou elle n'a pas besoin de courir derrière des leaders. Cela nous divise.

 Aujourd'hui, celui qui nous vendait des théories bizarres est  a Lomé dans les universités comme un  pauvrissime conseiller de Faure Gnassingbé qui s'exhibe sur les télévisions pour débiter du n'importe quoi. De surcroit, la diaspora doit comprendre que nous devons chercher au moins 1 million de dollars et le placer quelque part pour la suite du combat.

Si nous utilisons bien ces deux facteurs, il est possible que Faure Gnassingbé puisse quitter le pouvoir avant les 6 mois à venir.

Mot de Fin

Immense remerciement a toute l'équipe de votre organe pour ce que vous faites pour la maîtrise de l’information au Peuple togolais, sa jeunesse, la Diaspora et le monde entier.

TGT

Togotimes, L'information en temps réel

 

L'entourage du député Agbéyome Kodjo, nourrit toujours un espoir imaginaire, celui de voir Agbéyome Kodjo au pouvoir. Alors que, l'élection présidentielle du 22 Février 2020 a livré son verdict final depuis le 03 mars 2020. Faure Gnassingbé, déclaré président élu, se prépare pour la cérémonie de prestation de serment. Pendant que toutes les institutions sous régionales applaudissent avec les deux mains, cette élection apaisée, sans violence et félicitent la victoire du président et nourrissent de voir un Togo en plein essor pour les Cinq ans à venir, Agbéyome Kodjo et son entourage continuent de donner un espoir imagnaire. Parmi ses soutiens pour la présidentielle dernière, il y a Thomas Kokou N’soukpoe du Bloc d'action pour le changement (BAC). Nous lui avons tendu notre micro. Il a répondu à nos questions. Pour M. N'soukpoe, "De deux choses l'une, soit Monsieur Faure Gnassingbé passe le pouvoir à Monsieur Agbeyome Messan Kodjo ou soit la Cour Constitutionnelle nous renvoie à un deuxième tour sous contrôle de la Communauté Internationale". Lisez.

Détermination, confiance,fierté. Voilà les armes avec lesquelles, Dr THON ACOHIN Kodjovi ATNA s'arme pour poursuivre le combat pour un Togo où il fera mieux vivre. Car, dit-il, "les maux de notre société sont légions et je cherche à renverser la situation". Son profil Whatsapp résume tout chez celui qui a vu son dossier de candidature rejeté par la cour constitutionnelle du Togo. Rejet que l'homme et ses ambassadeurs dans le creuset Nouvelle Vision (NOVI) digèrent mal. Mais, cela n'enlève point en lui une détermination inébranlable pour apporter sa pierre à l'édifice national. Voici l'interview

"Je ne suis pas entré en politique pour faire carrière dans l’opposition. Je suis venu porter l’espoir de ma génération et en faire une réalité par la grâce qui m’est accordée. Et pour cela, je suis prêt pour durant les 5 années à venir à saisir toutes les opportunités qui se présenteront et qui me permettront d’implémenter tout ou partie de mon projet de société pour sortir ma génération de la misère que les guéguerres politiques ont entretenu jusqu’alors", a répondu Dr THON dans cette interview. Lisez l'Interview exclusive de THON ACOHIN KODJOVI ATNA, PRESIDENT DE NOUVELLE VISION. Détails

Togotimes.info: Sur votre profil WhatsApp, on peut lire "Rien n'est fini". Comment expliquez-vous ce message?

THON ACOHIN KODJOVI ATNA:(Sourire). Nous voulons dire exactement que nous n'avons pas encore atteint la finalité de notre engagement et que nous n'allons pas nous arrêter là où les gens nous ont vus. Nous continuerons à nous battre jusqu'à atteindre la finalité qui n’est rien d’autre que de créer un Togo de rêve, un Togo où ce serait possible à chaque citoyen d’avoir de quoi manger, de vivre sur un territoire qui inspire confiance et tranquillité, qui non seulement lui permet de rêver mais aussi de réaliser ses rêves. Que la jeunesse togolaise, les femmes togolaises et les populations togolaises sachent que, écarter Dr THON de la course à la présidentielle du 22 février 2020 n'arrête pas son engagement mais plutôt, tout vient de commencer et qu’avec ou sans la magistrature suprême nous rendrons les Togolais fiers d’eux-mêmes.

Visiblement, votre message de félicitation à l'endroit du président élu, M. Faure Gnassingbé est diversement apprécié. Au sein de l'opposition, vous êtes "un traitre".

De quoi parlons-nous? Si quelqu’un dit que je suis un traitre, cela n'engage que lui. Je n’ai aucun accord avec qui que ce soit et qui me lierait à une dynamique. J’ai fait mon entrée en politique avec une vision claire et une idéologie structurée pour aboutir à un résultat objectif. Je comprends ceux qui ne s’y retrouvent pas et ce n’est pas grave. C’est le résultat qui nous départagera. Les maux de notre société sont légions et je cherche à renverser la situation. Je travaille dur pour trouver solution à ces deux jeunes hommes qui sont venus me voir le week-end dernier pour me dire que c'est la deuxième fois ils vont au BAC II mais qu’ils n'ont pas les 26.000 francs CFA des frais de dossier, une raison suffisante pour empêcher de passer l’examen. Je veux pouvoir répondre à cette dame qui me dit avoir besoin de dix sérums pour son enfant qui lutte contre la drépanocytose, un mal à la source de la perte de toute son économie.  Je veux trouver solution à ces agriculteurs qui n'ont même pas le minimum pour s'acheter la graine. Je veux donner solution aux populations togolaises. C’est extrêmement important de le comprendre. Je ne suis pas entré en politique pour faire carrière dans l’opposition. Je suis venu porter l’espoir de ma génération et en faire une réalité par la grâce qui m’est accordée. Et pour cela, je suis prêt pour durant les 5 années à venir à saisir toutes les opportunités qui se présenteront et qui me permettront d’implémenter tout ou partie de mon projet de société pour sortir ma génération de la misère que les guéguerres politiques ont entretenu jusqu’alors. Est-ce que cela fait de moi un traître?

Et vous êtes la solution?

Ce n’est pas à moi de vous le dire ! Ma solution se définit par mes actions. Faites une petite investigation dans les 37 préfectures du Togo et vous verrez par vous-mêmes. La preuve c'est que, nous avons été mis hors course depuis un moment mais, tous les jours, des jeunes deviennent encore des Ambassadeurs Dr THON, parce qu'ils croient en la vision, parce qu'ils ont espoir qu'à travers nos actions, leur vie va changer. N'est ce pas la solution à leur problème? Moi je rassure les jeunes, que rien n'est fini, que tout commence. Et ils auront le résultat à travers le changement qu'ils vont vivre grâce aux opportunités devant eux, les emplois, la qualité de formation qu'ils auront.

Est-ce que vous comprenez par exemple les candidats de l'opposition qui, quand Mgr Kpodzro appelait à l'union, n’étaient pas d'accords mais après la victoire du président sortant, cherchent à parler d'une seule voix?

Je ne tiens pas vraiment à revenir sur les questions liées à la dynamique Mgr Kpodzro. J’ai dit plus haut que la page de la présidentielle de 2020 au Togo est close. Les uns et les autres sont rapidement revenus déjà à la réalité des choses. Pour nous, il est important d’avancer vers des solutions durables pour nos populations. Mais puisque vous voulez mon avis, je dois dire que, pour comprendre ceux à qui vous faites allusion, il faut surtout s’adresser à eux-mêmes. Je préciserai cependant que parler d’une seule voix, c’est bien. Mais il faut s’assurer que cette voix unique postélectorale dont vous parlez, permette de produire les résultats notamment en rassemblant les preuves des positions clamées afin de les faire valoir devant qui de droit.

Avec le peu de temps que THON ACOHIN KODJOVI ATNA a fait sur le terrain politique au Togo, si on vous demande de parler de façon succincte des reproches à faire à l'acteur politique de l'opposition togolaise, que diriez-vous?

Je ne suis pas venu juger mes ainés. Nous n’avons pas les mêmes stratégies, nous aurons donc des résultats différents.

Un nouveau ‘‘5 ans’’ s'ouvre devant le peuple togolais mais au même moment, vos ambitions sont d'actualité. Que nous réserve NOVI 5 ans après?

La nouvelle vision est dans un processus dynamique. Nos actions et décisions suivent le cours des évènements et l’actualité. Tout dépendra de ce que nous aurons pu faire pendant les 5 ans qui sont devant nous. Pour le moment concentrons-nous à améliorer le quotidiens de nos concitoyens avec la gouvernance qui va s’instaurer dans les jours à venir.

Votre message à l'endroit de vos ambassadeurs et au peuple

A nos ambassadeurs, nous voulons les rassurer. Que notre vision n’a pas changé et notre idéologie restera la même. Notre adversaire, ce sont les maux socio-économiques qui minent notre jeunesse et nos communautés. Nous nous engageons avec tous les acteurs socio-politiques et économiques pour donner satisfaction à cette jeunesse désorientée.
Je rappelle que notre finalité n’est pas la magistrature suprême. Elle a juste été identifiée comme outil pouvant accélérer l’implémentation de notre modèle de développement. Avec ou sans cet outil, nous resterons engagés pour construire le Togo de nos rêves.
Nous voulons demander à nos ambassadeurs d'être rassurés que durant les 5 ans devant nous, nous allons nous impliquer, contraindre, accompagner afin que cette période soient plus productive que n'importe quelle autre. Oui rien n'est fini. Au contraire, tout commence.

Propos recueillis par ATISSO L Y

Togotimes, L'information en temps réel

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« July 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31