1. Articles populaires
next
prev

Economie

  1. Economie

Santé

  1. Santé

Culture

  1. Santé

Pour les élections législatives de 2021, un outsider du cyberactivisme ivoirien à amener son calendrier éditorial afin de se lancer dans la course législative. Il s'agit du célèbre Johnny PATCHEKO qui troque son manteau d'influenceur politique sur les réseaux sociaux en celui de candidat à la députation dans la région du Gôh précisément à Gagnoa.

L'opposition béninoise attend provoquer l'alternance dans quelques semaines, condition essentielle pour le rétablissement de la démocratie. Pour cela, elle met en place un front pour la restauration de la démocratie (FRD), un collectif de l'opposition. Dans une déclaration, les responsables dressent un bilan chaotique depuis l’accession du Président Patrice Talon au pouvoir le 06 avril 2016. "(...). Le Président Patrice Talon a détruit, en moins de deux (02) ans après son arrivée au pouvoir, l’édifice démocratique hérité de la Conférence nationale de février 1990 que ses prédécesseurs successifs ont précieusement, entretenu et consolidé", lit-on dans la déclaration dont copie est parvenue à Togotimes. Que réclame l'opposition? Voici l'intégralité de la déclaration

Au Togo, la lutte politique s'est enlisée ces derniers temps. La faute provient des acteurs obscurs se réclamant de l'opposition. C'est ce que fait savoir  Jean Pierre, candidat malheureux à la dernière présidentielle au Togo, pour  qui les auteurs de l'enlisement ne sont autres que des acteurs obscurs se réclamant de l'opposition politique, mais qui se sont révélés de véritables fossoyeurs.

Les évêques de la hiérarchie Catholique ont encore rompu le silence. Non seulement ils  interpellent les acteurs politique togolais, mais les évêques croient fermement que, les remous politiques seront inévitables dans notre pays tant que, l'utilisation du mensonge en particulier dans les médias et sur les réseaux sociaux reste la stratégie de déstabilisation des personnes et des institutions.

Le Togo a organisé la dernière élection présidentielle le 22 février 2020. Remportée par Faure Gnassingbé, cette élection continue d'alimenter les discussions et continue de hanter certains esprits. Car, bien avant la proclamation des définitifs, l'un des candidats a crée une polémique en prenant comme témoin, l'Anc qui reconnaitrait sa victoire. Mais les définitifs ont fini par situer l'opinion sur le vrai vainqueur de la présidentielle. Plus de 8 mois, cité par le candidat de la dynamique Mgr Kpodzro comme parti ayant reconnu sa victoire, les responsables de l'ANC rompent encore leur silence.

A l'Alliance nationale pour le changement de Jean Pierre Fabre, plus question de travailler avec des partis politiques parce qu'il faut travailler avec. Désormais, M Fabre et son Anc veulent travailler avec des formations politiques responsables et sérieuses. Le parti qui ne tourne pas la page à la présidentielle du 22 Février 2020, veut reprendre la lutte, remobiliser sa base...

Pour la présidentielle en 2021 au Bénin, le Prof Joël Aïvo n'aura pas de difficultés à se faire quand il s'agira de ratisser large. Très connu sur le terrain à travers son dialogue itinérant qui le met en contact avec la base, le Prof Aïvo draine de monde derrière lui. Lorsqu'on ne le voit sur le terrain, ce sont les populations qui vont à sa recherche. Pour preuve, le 06 octobre dernier, son cabinet à Cotonou a connu une affluence de ses compatriotes qui sont venus pour exprimer leurs préoccupations et prendre connaissance de son offre alternative à la gouvernance actuelle du pays. C'est son staff qui a reçu les organisations citoyennes aspirant à un changement de cap à l’occasion de la présidentielle de l’an prochain.

L'appel au meeting de la dynamique Mgr Kpodzro n'a pas eu lieu comme annoncé tambour battant. Si les gens de la dynamique avancent l'argument du bouclage des lieux par des forces de sécurité, il faut aussi reconnaître que, la faible mobilisation a aussi sa part de responsabilité. Car, malgré l'interdiction, la DMK tenait fermement à tenir le meeting, comme si...

Depuis qu'il s'est autoproclamé président, Agbéyome Kodjo, s'est volatilisé dans la nature sous prétexte qu'il reçoit des menaces de mort. Celui qui se dit vainqueur de la présidentielle du 22 Février sans être en mesure de prouver sa victoire, fait signe de vie seulement dans les audios. Et depuis sa cachette, il avait informé ses sympathisants et autres qu'il se trouve dans un champ de maïs pour la suite de la lutte. Il va jusqu’à promettre le 31 décembre pour récupérer le pouvoir.  Quand la question est posée à l’ enseignant chercheur pas les moindres, défenseur des droits de l'homme, Ayayi Togoata APEDO-AMAH, ce dernier  qualifie celui qui s’est autoproclamé et soutenu par la Dynamique Kodzro d'être des plaisantins. "Agbéyome Kodjo et sa clique sont des plaisantins", a déclaré l’enseignant chercheur.

Jean Pierre Fabre et les militants-sympathisants de l'Alliance nationale pour le changement relancent la mobilisation au sein de leur hutte politique. Ce, après l'élection présidentielle du 22 Février 2020 remportée par le candidat de l'Union pour la république.

promo NW TV
Ad Menu

Infos Sport

Conseils des Ministres

Calender

« January 2021 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31