L’élection présidentielle qui pointe à l’horizon au Togo doit être normalement effective au premier trimestre de l’année 2020. Avant l’heure, elle aiguise  les appétits chez certains acteurs politiques. Le cas le plus frappant mais déguisé par, reste celui du vieux « Pépé », Me Agboyibo. Au lieu de  dire tout haut qu’il sera candidat à cette élection, Me Agboyibo tourne sa langue par sept fois en se cachant derrière le front des associations pour le renouveau  (FAR) pour faire des contorsions intellectuelles dont lui seul sait la portée.  Pourquoi ne parle t-il pas au nom de la coalition renovée inventée de toutes pièces pour des fins inutiles et que, c’est au nom du FAR? Combien d’associations à ce jour regroupe le Far au point que, c’est sous son toit qu’il faut bluffer les Togolais ?

En entamant des journées de jeûne, de prière et de louange à Dieu, il est question pour les hommes de Dieu de demander au créateur afin qu'il aide l'opposition à  dégager un candida unique. Seulement, de nombreux togolais se demandent quel sera l'effet d'une prière si les concernés n'ont pas leur coeur dans ce désir.

La réforme de la Commission électorale indépendante (Cei), le scrutin présidentiel d’octobre 2020, et la formation du nouveau gouvernement sont autant de sujets qui cristallisent l’attention de la presse ivoirienne ce lundi 09 septembre 2019. A 13 mois du scrutin présidentiel d’octobre 2020, la tension monte dans le camp des différentes formations politiques du pays. Alors que la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) s’organise au mieux pour maintenir le pouvoir d’Etat au soir du 31 octobre 2020, date du scrutin présidentiel à venir, l’opposition ivoirienne qui jusque-là, peine à retrouver ses marques tente au mieux de s’organiser en vue de faire barrière au Rhdp, au pouvoir depuis bientôt 10 ans.

Sans option fiable pour affronter dans les urnes Faure Gnassingbé, candidat du parti Union pour la république (Unir),  l'opposition ouvre largement les portes de la victoire à son adversaire politique. Faure Gnassingbé rempile avant l'heure. Qui voit le rapport?

Le président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep) a rompu le silence dans une interview à Rfi. Alors que les acteurs politiques mobilisent leur base pour la présidentielle 2020 en terre ivoirienne, Blé Goudé lui, n'est pas prêt à y prendre part. Pas candidat à cette élection mais l'homme fait son intention. "Je suis prêt à rencontrer d'autres leaders politiques avec qui je ne partage pas forcément du même bord politique"

Noba Thomas Brice ambitionne de briguer la présidence de la République en 2020 pour le compte de la Nouvelle convergence citoyenne (Ncc). Fils de feu Akayé Augustin Noba de Moossou, issu de la famille royale des Abouré de Grand-Bassam, et de feue Touré Assita Gondo, originaire de Touba, région du Bafing, Noba Brice se propose de refermer les pages noires de l'histoire de la Côte d'Ivoire. Le candidat, actuellement en France, se dit convaincu de pouvoir changer la donne dans son pays.  Lecture

L'ancien président de l'assemblée nationale de la Côte d'ivoire, Guillaume Soro ne dort pas sur ses lauriers dans les préparatifs de la présidentielle 2020. Cette élection aura lieu en Octobre 2020.
En rupture de ban avec son mentor Alassane Ouattara, président de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Guillaume Soro en quête d’alliés politiques et de sympathie engage  sa troupe dans une grande offensive sans précédent. Objectif, faire barrière, à ses ex-alliés, le Rhdp.

Les regards de la presse ivoirienne sont essentiellement tournés lundi 08 juillet 2019 sur le meeting de l’opposition  qui s’est tenu le samedi dernier, à Abidjan-Cocody. Alors que le scrutin présidentiel d’octobre 2020 approche à grand pas, les avis divergent sur le coût du renouvellement des cartes nationales d’identité devant servir pour la présidentielle. Alors que le gouvernement ivoirien préconise un montant de 5.000 Fcfa, l’opposition ivoirienne exige la gratuité de l’opération. De quoi susciter des réactions de part et d’autres, et tout particulièrement dans la presse ivoirienne.

Les délégués communaux et départementaux étaient face au président du parti Pdci-Rda, Henri Konan Bédié. Les échanges qui se sont bien déroulés ont permis aux participants à cette rencontre politique, de recevoir une feuille de route.Objectif, mailler le terrain dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020.

Le Togo organisera  en 2020, l'élection présidentielle pour élire un successeur à Faure Gnassingbé. Ce dernier président, est confirmé par son parti, Union pour la république (Unir). Ce, conformément à la constitution en vigueur.  En se tournant vers son parti pour décider de sa candidature pour un 4e mandat, Faure Gnassingbé dans son son interview à BBC il y a quelques jours,  n'a fait que jouer la carte d'un militant convaincu  et non, d'un tout puissant du parti. Sachant bien que rien constitutionnellement ne l'empêche pour se succéder à lui-même, le président togolais s'en remet à son parti de décider0. Alors que, c'était fait depuis.

Page 1 of 2

Infos Sport

Facebook

Calender

« September 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30