Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763

Alassane Ouattara dans la tourmente, ne dort plus profondément. La raison Featured

Written by  Aug 17, 2019

Le président ivoirien est dans une tourmente totale au point qu'il ne ferme plus ses yeux longuement. Et pour cause. Une Ong internationale lui a porté un coup dur. Tranparency international a rendu public son rapport qui accable le pouvoir de M Ouattara. Le rapport sur la gouvernance en Côte d’Ivoire de cette Ong internationale est un  coup dur pour le régime qui se présentait comme une poche de moralité en matière de bonne gouvernance. Erreur. Le rapport fait état de ce que, la corruption gangrène tous les corps de l’État de Côte d’Ivoire. La présidence de la République n’est pas épargnée par des actions contre l’honneur. La putréfaction de la corruption a également fait son nid à la Primature, toujours selon ce rapport.

A la présidence de la République, à la Primature et à l'Assemblée nationale, cette propension à l'enrichissement illicite connaît une légère progression du taux de corruption, passant de 24% en 2015 à 27% cette année.

Selon le site en ligne « lebanco.net », « la 10e édition de l'afro baromètre de Transparency  international, qui mesure l'état de la corruption dans les États africains, n'est pas favorable à la Côte d'Ivoire ». Et c'est peu dire. En effet, les statistiques dévoilées par ce rapport sont peu flatteuses pour le gouvernement ivoirien, ajoute le confrère. « Ce rapport 2019 relève, en effet, une hausse du taux de corruption. C'est du moins ce que pensent 40% des enquêtés de 2019, contre 32% en 2015 », écrit-il. Une grande partie des citoyens ivoiriens, soit 58%, estiment d'ailleurs que le gouvernement ne fait pas assez pour lutter contre la corruption. Toujours est-il que l'opinion de ces citoyens lambda est confortée par les révélations de « Transparency  international » sur les institutions ou secteurs dans lesquels sévit le plus ce fléau. Premier constat : ce sont les mêmes qui ont été pointés du doigt en 2015.

Les « cinq majeurs » où la corruption bat son plein, au dire de « Transparency international », sont respectivement la Police avec 49% ; le milieu des affaires avec 44% ; les membres du gouvernement  avec 33% ; les élus locaux (32%) et le milieu judiciaire (31%).

Ce rapport sort à un très mauvais moment pour le chef de l’État. Une sorte de « déjection bovine » balancée sur lui, alors qu’il est à l’étranger. De fait, Alassane Ouattara, et son homologue français, Emmanuel Macron, devraient se retrouver, hier jeudi 15 août 2019, dans la soirée au Fort de Brégançon, la résidence d'été des présidents français dans le Var, pour un dîner auquel participeront également Dominique Ouattara et Brigitte Macron.

En 2016, le Fonds monétaire international (Fmi) épinglait le régime d’Abidjan. Selon la Lettre du continent du 5 octobre 2016, une mission du Fmi avait séjourné du 21 au 27 septembre 2016 en Côte d’Ivoire. Le pays négocie avec le Fonds, un prêt de 1 milliards de dollars sur trois ans. Le gouvernement voulait avoir après accord, la totalité des sommes, ce que Dan Ghura, l’envoyé du Fmi, a refusé. La raison évoquée par le fonctionnaire du Fmi, c’est que les proches du régime ne payent pas leurs impôts. Le Fonds a exigé la fin des exonérations fiscales, dont bénéficient les sociétés proches du pouvoir.



Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356

Infos Sport

Facebook

Calender

« November 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30