Print this page

Coronavirus: La Chine de nouveau face à la pandémie, quatre décès et 47 nouveaux cas enregistrés, un mort en Corée du Sud et 100 cas Featured

Written by  Mar 25, 2020

Alors que les restrictions ont été levées dans la province du Hubei, la Chine voit le nombre de décès liés au nouveau coronavirus augmenter, de même que les cas de contamination. Constat similaire en Corée du Sud. Quarante-sept nouveaux cas de contamination au coronavirus et quatre décès supplémentaires liés à l’épidémie ont été recensés mardi en Chine continentale, ont indiqué mercredi les autorités sanitaires locales. La veille, sept décès avaient été enregistrés.

Dans un communiqué, la Commission nationale de la santé a précisé que tous les nouveaux cas de contamination impliquaient des voyageurs arrivés en Chine continentale en provenance de l’étranger. Aucun cas « local » n’a été recensé.

À noter que sur les quatre décès, trois ont été constatés dans le Hubei, province du centre de la Chine où se trouve la ville de Wuhan qui a été la première affectée par le nouveau coronavirus.

L’épidémie a contaminé 81 218 personnes et causé 3 281 décès depuis qu’elle s’est déclarée dans le pays en décembre dernier, selon le bilan des autorités sanitaires chinoises. Trois des quatre décès recensés mardi sont survenus dans la province de Hubei, berceau de l’épidémie, dans le centre du pays.
Reprise en Corée du Sud

La Corée du Sud, quant à elle, a recensé mercredi 100 nouveaux cas confirmés de coronavirus, portant le total à 9 137, a annoncé le Centre de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Parmi les nouveaux cas de contamination, 34 impliquaient des voyageurs arrivés en Corée du Sud en provenance de l’étranger.

Un décès supplémentaire a été signalé, portant le bilan à 126 morts.

Fin des restrictions dans le Hubei

La Chine a levé mercredi les restrictions drastiques imposées depuis plusieurs mois dans la province du Hubei, épicentre de la pandémie de coronavirus qui a fait plus de 18 000 morts dans le monde depuis décembre.

Aucun cas de contamination locale n’a été détecté en 24 heures dans le pays, mais 47 cas « importés » de l’étranger ont été identifiés sur cette période, ont indiqué les autorités sanitaires nationales.

Au total, 474 cas "importés" ont été détectés. Il s’agit pour la plupart de Chinois rentrant chez eux, d’après le ministère des Affaires étrangères.

Pékin avait fait savoir mardi que le bouclage de plus de 50 millions de personnes du Hubei en vigueur depuis janvier serait supprimé, leur donnant la possibilité de se déplacer si elles sont en bonne santé. Certains aéroports et gares ont rouvert. Mais les écoles restent encore fermées à ce stade.

En revanche, il faudra aux habitants de Wuhan attendre jusqu’au 8 avril pour pouvoir quitter leur ville.

Une situation qui contraste avec le reste du monde où le coronavirus est en pleine expansion, contraignant de plus en plus de pays à prendre des mesures de confinement, de couvre-feu, de fermeture des lieux publics, etc. Plus de 400 000 cas ont été confirmés dans 175 pays et territoires.

Ce qui fait craindre une seconde vague de contamination en Chine par des cas « importés ».

De nombreuses villes chinoises ont donc mis en place des règles strictes de mise en quarantaine des nouveaux arrivants et tous les vols pour Pékin arrivant de l’étranger sont dirigés vers d’autres villes où les passagers sont testés.