Le 4e rapport annuel Goalkeepers de la fondation Bill & Melinda lancé Featured

Written by  Sep 15, 2020

Le rapport montre comment les dommages économiques ont renforcé les inégalités et fait dérailler la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies; il met en lumière les pays qui innovent pour relever les défis

La Fondation Bill & Melinda Gates a lancé aujourd'hui son quatrième rapport annuel Goalkeepers, qui présente de nouvelles données montrant comment les répercussions du COVID-19 ont interrompu 20 ans de progrès vers les objectifs de développement durable des Nations Unies (objectifs mondiaux).

Le rapport fournit l'ensemble de données mondiales le plus récent sur la manière dont la pandémie affecte les progrès vers les objectifs mondiaux. Il montre que selon tous les indicateurs, le monde a régressé. En raison du COVID-19, l'extrême pauvreté a augmenté de 7 %. La couverture vaccinale, qui constitue une bonne mesure indirecte du fonctionnement des systèmes de santé, est en train de revenir aux niveaux observés pour la dernière fois dans les années 1990, faisant régresser le monde d'environ 25 ans en 25 semaines.

Les dommages économiques causés par le COVID-19 renforcent les inégalités. La pandémie a eu un impact disproportionné sur les femmes, les communautés de minorités raciales et ethniques et les personnes vivant dans l'extrême pauvreté. Partout dans le monde, les femmes sont confrontées à une pression croissante en raison de l'augmentation de la demande en matière de soins non rémunérés et de la majorité des pertes d'emploi. Aux États-Unis, le pourcentage d'afro- et latino-américains qui disent ne pas pouvoir payer leur loyer est deux fois plus élevé que celui de la population blanche.

Malgré ces sombres prévisions, Bill et Melinda Gates décrivent un chemin pour mettre fin à la pandémie et reprendre la progression vers les objectifs mondiaux. Dans ce rapport, qu'ils co-signent chaque année, ils appellent le monde à collaborer au développement de diagnostics, de vaccins et de traitements, à fabriquer des tests et des doses aussi rapidement que possible et à fournir ces outils de manière équitable en fonction des besoins plutôt que de la capacité à payer. Il existe actuellement plusieurs stratégies viables pour aider à obtenir un résultat équitable, notamment le Accélérateur d'accès aux outils contre le COVID-19 (accélérateur ACT), l'effort de collaboration le plus sérieux pour mettre fin à la pandémie, qui réunit des organisations ayant fait leurs preuves comme Gavi, l'Alliance du Vaccin et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

« La réponse à la pandémie COVID-19 nous a montré ce qu'il y a de mieux dans l'humanité : des innovations révolutionnaires, des actes héroïques de la part des intervenants de première ligne et des gens ordinaires qui font de leur mieux pour leurs familles, leurs voisins et leurs communautés », écrivent Bill et Melinda Gates. « Il s'agit d'une crise mondiale commune qui exige une réponse mondiale commune ».

Le rapport indique clairement qu'aucun pays ne pourra à lui seul relever ce défi. Toute tentative d'un pays de se protéger tout en négligeant les autres ne fera que prolonger les difficultés causées par la pandémie. Le développement et la fabrication de vaccins ne permettront pas de mettre fin rapidement à la pandémie s'ils ne sont pas distribués équitablement.

Selon une modélisation de la Northeastern University, si les pays riches achètent les deux premiers milliards de doses de vaccin au lieu de s'assurer qu'elles sont distribuées équitablement, alors presque deux fois plus de personnes pourraient mourir du COVID-19.

Le Fonds monétaire international prévoit que, malgré les 18 000 milliards de dollars déjà dépensés pour stimuler les économies du monde entier, l'économie mondiale perdra 12 000 milliards de dollars ou plus d'ici la fin 2021, soit la plus grande perte de PIB mondial depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans certains pays, les dépenses consacrées à la relance d'urgence et à la protection sociale ont permis d'éviter des résultats plus défavorables. Mais il y a des limites inhérentes à ce que les pays à faible et moyen revenu peuvent faire pour protéger leurs économies, quelle que soit l'efficacité avec laquelle ces économies ont été gérées.

Malgré ces contraintes, des pays innovent pour relever les défis. De plus en plus de candidats cibles pour le développement de vaccins vaccins et de thérapies sont développés plus rapidement que jamais. Parmi les innovations axées sur la pandémie, citons la recherche des contacts au Viêt-nam et la mise en commun des tests au Ghana, tandis que des programmes nouveaux ou améliorés de transfert d'argent numérique touchent 1,1 milliard de personnes dans 138 pays. Les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies et des dizaines de partenaires ont lancé en juin la Plateforme africaine de fournitures médicales afin de garantir que les pays du continent aient accès à des équipements et des fournitures abordables, de haute qualité et permettant de sauver des vies, dont beaucoup sont fabriqués en Afrique.

Bill et Melinda Gates estiment que COVID-19 est un véritable test pour la communauté mondiale.

« L'un des aspects les plus troublants de cette pandémie est qu'en perturbant les systèmes de santé et l'économie mondiale, elle commence à effacer les progrès que les gens ont réalisés pour mener une vie plus saine et plus productive », a déclaré Melinda Gates. « Notre rapport met en évidence les mesures que le monde peut prendre pour changer les choses. Les chercheurs sont très près de mettre au point des vaccins sûrs et efficaces contre les coronavirus, mais les percées scientifiques doivent être réalisées grâce à une générosité sans précédent. Nous avons besoin de leaders au sein des gouvernements et de l'industrie pharmaceutique pour garantir que chacun, quel que soit son lieu de résidence, puisse avoir accès à ces vaccins. Et nous avons bon espoir que cela se produira ».

Bill et Melinda Gates ont commencé à s'informer sur la santé publique et à faire des dons il y a plus de 20 ans, après avoir lu un article sur la façon dont des centaines de milliers d'enfants vivant dans la pauvreté mouraient de diarrhée, une maladie facilement traitable aux États-Unis. Aujourd'hui, grâce à la coordination et à l'engagement au niveau mondial, 4,5 millions d'enfants de moins meurent chaque année de maladies évitables par rapport à 2000.

À propos de la Fondation Bill & Melinda Gates

Guidée par la conviction que chaque vie a une valeur égale, la Fondation Bill & Melinda Gates travaille pour aider tous les gens à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, elle vise à améliorer la santé des populations et à leur donner la possibilité de se sortir de la faim et de l'extrême pauvreté. Aux États-Unis, elle cherche à faire en sorte que tous les gens - en particulier ceux qui ont le moins de ressources - aient accès aux possibilités dont ils ont besoin pour réussir à l'école et dans la vie. Basée à Seattle, Washington, la fondation est dirigée par le PDG Mark Suzman et le co-président William H. Gates Sr, sous la direction de Bill et Melinda Gates et Warren Buffett.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on mardi, 15 septembre 2020 11:52

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« September 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30