Faure Gnassingbé remporte la présidentielle sur un coup KO et célèbre sa victoire avec les jeunes Featured

Written by  Feb 24, 2020

Le président sortant, candidat à sa propre succession, Faure Gnassingbé est déclaré vainqueur pour l'élection présidentielle tenue le 22 février 2020 au premier tour. Ensuite vient, Agbéyomé Kodjo de la dynamique du prélat Philippe Fanoko Kpodzro qui obtient, 18,37% de voix

Il a obtenu devant les 6 candidats de l'opposition, 1.938.889 voix pour  un score de 72,37%. Agbéyomé Kodjo, celui qui s'est autoproclamé avant l'heure, recueille 492.366 voix pour un score  de 18,37 voix. Ensuite vient, l'ex chef de file de l'opposition,  Jean Pierre Fabre qui totalise 116.685 %voix pour un score de 4,35%.

Le 4e, Aimé Gogué lui totalise 63,690 voix pour un score de 2,38%, suivi de Komi Wolou avec 30.577 voix pour un poiurcentage de 1,14%. Georges William Kouessan et Me Tchassona Traoré obtiennent respectivement 20.598 voix pour 0,77% et 16.782 voix pour un pourcentage de 0,63%. En somme, Faure Gnassingbé tétanise ses adversaires sur le coup KO et conserve ainsi, le fauteuil présidentiel pour un nouveau mandat de 5 ans. A la fin de son mandat en 2025, il pourra se présenter puisque, le nouveau texte constitutionnel limite le mandat présidentiel à  5 ans renouvelable une seule fois.

Bien avant la proclamation du résultat par la Ceni, le candidat Agbéyomé Kodjo, sur les réseaux sociaux, s'est autoproclamé président annonçant un score de 61%. Les résultats annoncés par la CENI ne sont pas du goût de l'équipe de campagne du candidat malheureux battu dans les urnes. Dans un communiqué, le directeur de campagne d'Agbéyomé Kodjo, parle de hold up électoral et appelle à la résistance.

Selon M Fulbert ATTISSO, "c'est une insulte à l'intelligence des Togolaises et des Togolais qu'un chef d'Etat qui se présente pour un 4e mandat et dont la gestion est un désastre ait pu bénéficier d'un tel score". Pour lui, les "résultats proclamés par la CENI sont faux et contraires à la volonté populaire exprimée à travers les urnes le 22 Février 2020" et donc réclame la vérité des urnes puisqu'il considère que, Agbéyomé Kodjo reste et demeure le vainqueur.

Raillerie

Aussitôt après la proclamation des résultats, on peut lire sur les réseaux sociaux, cette moquerie à l'endroit d'Agbéyomé Kodjo "Agbéyomé Kodjo, ex président du Togo du 22 au 23 Février 2020. Il devient ainsi le président de la république ayant le plus court mandat au monde...Moins de 24 H".

Joie

Les résultats officiels provisoires a donné lieu à une liesse populaire chez les partisans de Faure Gnassingbé. Des coups de klaxons à travers certaines artères de la ville. A la place aménagée pour célébrer la victoire du coup KO, ils sont de milliers de militants et sympathisants à chanter en choeur cette chanson: "président Faure Yééé avancéé" et scandent "un coup KO", "un coup KO".
Ces résultats de la Ceni viennent confortés ce que envisageaient les militants et autres sympathisants de Faure Gnassingbé du parti Unir.

Ses partisans pronostiquaient une victoire dès le premier tour. Les premiers résultats indiquent qu’ils tiennent leur pari. En effet, Faure Gnassingbé arrive largement en tête dans 4 des 5 régions du pays ; son plus faible écart avec son poursuivant, Agbéyomé Kodjo étant dans les Plateaux, avec 10% d’avance selon les décomptes réalisés tard dans la nuit.

Le président sortant gagne dans la quasi-totalité des préfectures, avec des scores de plus de 90% dans la Kozah ou de 80% dans le Haho pour en citer quelques-uns. Il est devancé uniquement dans la région Maritime de 3 à 5 points selon les sources, gagnant dans les banlieues nord de la capitale comme Agouè, Adéticopé  ou encore à Tokoin Doumasséssé, traditionnellement acquise au parti au pouvoir. Il est distancé dans les quartiers au cœur de la capitale comme Bè, Amoutivé, Hédjranawoé  et dans les banlieues sud comme Baguida etc….

Leçons à tirer


Pour cette élection, le constat qui s'est dégagé est que, lors de la campagne électorale, tous les candidats au cours de leur rencontre avec la population, ont pu vanter les mérites, faire des promesses irréalisables et réalisables. Dans l'ensemble, les populations sont réceptives et la mobilisation était au rendez-vous. La leçon que doit tirer le gagnant au premier tour de cette élection, c'est de se rendre compte que, le jeu politique a changé de camp.  Et donc, plus question de continuer à jouer à l'apaisement politique éternellement.

Désormais, ce ne serait plus une histoire de marche à répétition. Les éternels marcheurs sont effacés par le peuple. Agbéyome Kodjo draine désormais les militants et autres sympathisants de l'Anc derrière lui. C'est un acquis s'il arrive à le capitaliser. Et c'est ici que, dans les 5 ans à venir, la manière de faire la politique change. Restée jusque-là un débat de rue, de conducteur, la politique au Togo se fera désormais avec des intellectuels.

Là, le pouvoir est appelé à revoir certaines de ses copies pour anticiper les choses une fois la prestation de serment de Faure Gnassingbé élu provisoires par les résultats de la Ceni faite. Dans les cinq années à venir, la question est toute simple: quelles sont les urgences à satisfaire pour rassurer le peuple pour les années à venir? Que veut le peuple? Quelle solution pour rendre le panier de la ménagère plus léger?

TGT

Togotimes, L'information en temps réel

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356

Infos Sport

Facebook

Calender

« April 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30