Pris de panique après la sortie de Christian Trimua, le "président" autoproclamé Agbéyome met fin à ses rêves. Featured

Written by  Mar 19, 2020

En foulant au pied les lois des institutions de la république pour s'autoproclamer "président" après le scrutin du 22 Février 2020 soldé par la victoire du président sortant, Agbéyome Kodjo a mis fin à ses ambitions démesurées ce 19 mars 2020 et se plie en deux après la sortie médiatique de Christian Trimua, ministre des droits de l'homme, chargé des relations avec les institutions de la république. A-t-il peur des moyens de contrainte dont parle Christian Trimua dans sa dernière sortie médiatique?

"Il est de l’intérêt du député aujourd’hui de collaborer avec les magistrats et de faire en sorte qu’il puisse faire valoir son droit à la défense et qu’il ne les pousse pas à être obligés d’utiliser des moyens de contrainte pour le faire participer à la procédure". Voilà les termes à peine voilés d'un avertissement du ministre Trimua qui a fait peur à celui qui s'est autoproclamé président au terme du scrutin du 22 Février dernier  sans avoir les procès verbaux du dépouillement après le vote.

A ce jour, lui et son entourage sont incapables de démontrer par A+B qu'ils ont gagné la bataille. Suite à la sortie du ministre Trimua, Agbéyome Kodjo  qui a vu son immunité parlementaire ainsi que celui d'ancien président de l'assemblée nationale levées, Agbéyome Kodjo, voyant le danger arrivé,  a vite fait de dire haut qu'il se plie en deux pour se mettre à la disposition du procureur.

"Je suis à la disposition du Procureur de la République à tout moment. Je suis prêt", avait laissé entendre le candidat malheureux à la présidentielle du 22 Février 2020. Pour ses fans qui croient qu'avec ses carnets d'adresses bien garnis, Agbéyome Kodjo n'ira pas devant les tribunaux, l'intéressé a lui-même mis les points sur les i. "Je suis à la disposition du Procureur".

Visiblement, Agbéyome Kodjo n'est pas d'accord avec ses collègues de l'assemblée nationale qui ont voté en masse la demande de sa levée d'immunité parlementaire. "Ils sont dans une logique. Si l’acte qu’ils ont posé fait avancer le pays au nom de l’institution que j’ai eu la chance de diriger, l’histoire nous le dira", dit-il.

Crédité de 19,46% des voix, M Agbéyome Kodjo loin derrière le candidat du parti Union poour la république (Unir) qui remporte la bataille avec 70,78% des voix, continue de contester les résultats proclamés le 3 mars 2020 par la Cour constitutionnelle.

La rédaction

Togotimes, L'information en temps réel


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on Thursday, 19 March 2020 11:44

Infos Sport

Facebook

Calender

« April 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30