Togo: Après son échec aux élections législatives, Agnina Yacoubou, président du parti CLE tourne sa langue par 7 fois. Featured

Written by  Jan 08, 2019

Le président de la formation politique, CLE,Agnina Yacoubou tourne sa langue par 7 fois pour minimiser l'échec cuisant de sa formation politique aux élections législatives 2018. Il pense que, son échec est un chemin tracé par Dieu.

Le 20 décembre 2018, le Togo a organisé les élections législatives pour le renouvellement du parlement. Ces élections sont boycottées par des poids politique notamment la coalition de la C14. C'est avec détermination, courage que la CENI-Togo a pu tenir les élections. Ils sont en tout 850 candidats issus de 130 listes qui étaient en lice.

Si des nouveaux visages sont apparus sur la scène politique via les élections législatives, il faut aussi reconnaître, les électeurs ont réservé des surprises à des chefs de parti à l'instar de Me Agnina Yacoubou. CLE n'a pas gagné de siège. Ce signal, un de ses membres influents le voyait venir. Raison peut-être pour laquelle, il a claqué la porte au parti décidé à aller aux élections dans un contexte tendu.

CLE et son président qui sont allés sur le terrain, n'ont pas d'arguments solides pour pouvoir convaincre les électeurs. Ces derniers ont finalement décidé de sanctionner Me Yacoubou et son parti. Un échec. Au lieu de parler échec pour mieux sauter dans les moments à venir, Agnina Yacoubou tourne sa langue par 07 fois. Il met son échec comme étant une volonté de Dieu.

Reçu sur les antennes de la radio Victoire Fm, Me Agnina Yacoubou a laissé entendre:"Personne ne peut me tricher. Si quelqu’un arrive à frauder les résultats des urnes, c’est qu’il l’a fait avec la permission de Dieu souverain. Si nous avons dit que Dieu était de notre côté et que nous n’avons pas remporté de siège, cela ne veut pas dire que Dieu nous a abandonnés. Cela veut dire que sa volonté parfaite pour nous, c’est que nous ne soyons pas à l’Assemblée nationale".

Selon l'avocat, la priorité pour les nouveaux élus, c'est la réalisation des réformes constitutionnelles et institutionnelles, car, dit-il, toutes les conditions politiques et juridiques sont maintenant remplies pour cela"

"Si les députés arrivent à maintenir la formule en aucun cas nul ne peut exercer plus de 2 mandats, gloire à Dieu. S’ils n’y arrivent pas, que ce ne soit pas un blocage. La constitution doit être une loi qui respecte les fondamentaux des lois dont le principe de la non rétroactivité et le caractère impersonnel", a laissé entendre l'avocat et président du parti CLE

Selon les résultats définitifs, le parti de Agbéyomé Kodjo,  le Mouvement patriotique pour le développement et la démocratie (MPDD) a perdu un siège dans le Vo. Le vrai propriétaire est remis dans ses droits. Ainsi, de 6 sièges après les résultats provisoires de la commission électorale nationale indépendante (Ceni) du Prof Kodjona Kadanga, l'UFC a désormais 7 sièges au parlement.

3.155. 837 sont inscrits sur la liste électorale et le suffrage exprimé est estimé à 1. 869 717. Le taux de participation est de 59,24%. Le nombre de bulletin nul est de 118. 607.

La rédaction

Togotimes, L'information en temps réel

Infos Sport

Facebook

Calender

« January 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31