Manifestation de la C14: Les autorités interdisent des manifs à l’intérieur du pays. Deux itinéraires à prendre ou à laisser Featured

Written by  Jan 09, 2019

"Je tiens à vous rappeler que certains tronçons et lieux que vous avez choisis à Lomé ont déjà été utilisés pour les mêmes causes pendant plus de sept mois par votre coalition. Et comme nous avons déjà eu l’occasion de vous le dire, cette utilisation de ces lieux, a entraîné de la part des riverains des plaintes pour tous les désagréments que cela entraîne.Pour éviter que la poursuite d’utilisation de ces tronçons et lieux pour les manifestations n’entraîne des risques de troubles graves à l’ordre public, le gouvernement a décidé que ces tronçons places et quartiers utilisés durant plus de sept mois soient soulagés".

Ce sont là les termes de la lettre réponse du ministre de l'administration territoriale et des collectivités locales Payadowa Boukpessi aux leaders de la coalition des 14 partis politiques.

 Cette sortie du ministre fait suite à la demande de manifs introduite par la C14 aux autorités togolaises pour les tenir informé. La lettre réponse du ministre informe la coalition de la modification des itinéraires. Ainsi donc, il est proposé deux itéinéraires. La manif doit du carrefour Neo Apostolique de Gakpoto, point de départ, direction boulevard de Bè Kpota… pour chuter au carrefour Eglise des Assemblées de Dieu pour le premier tronçon. L'itinéraire second doit quitter le carrefour marché de Bè, …paroisse Evangélique d’Akodessewa jusqu’au point de chute, carrefour Eglise des Assemblées de Dieu.

Prévue pour le 12 janvier 2019, la manif de la C14 doit se dérouler simultanément sur toute l'étendue du territoire national. Contre toute attente, les autorités togolaises à travers le ministre Boukpessi font savoir que,  qu'aucune ville n’a été indiquée par la coalition dans sa lettre d’information, par conséquent, toutes manifestations à l’intérieur du pays sont interdites pour « manque d’informations légales».

C'est la toute première manif de rue de la coalition qui avait appelé ses militants et sympathisants au boycott des élections législatives.  La manif vise à :
- condamner et rejeter le coup de force électoral du 20 Décembre 2018 ;
- condamner les répressions barbares des manifestations pacifiques, entraînant des morts et des blessés graves ;
- exiger les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales avant toute consultation électorale ;
- exiger l’arrêt immédiat des intimidations et harcèlements des paisibles populations qui ne demandent que l’alternance politique et l’édification de l’Etat de droit dans leur pays, le Togo ;
- exiger la libération des manifestants et acteurs de la société civile arrêtés dans l’exercice de leur droit constitutionnel et la levée de l’Etat de siège de fait des villes de Mango, Bafilo, Sokodé, Tchamba, Kara et des quartiers de Lomé ;

Le Togo a organisé les élections législatives le 20 décembre 2018. ELles sont remportées par le parti Union pour la République (Unir de Faure Gnassingbé avec 59 sièges.

A Junior L

Togotimes, L'information en temps réel

Last modified on Wednesday, 09 January 2019 18:33

Infos Sport

Facebook

Calender

« January 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31