Comme la Cenco en Rdcongo, la conférence des évêques du Togo veut durcir le ton; elle veut partager les joies et les peines de la population. Featured

Written by  Jan 11, 2019

Les prêtres de l’Eglise Catholique au Togo veulent voir et faire autrement les choses en faveur des populations. Cette position s'explique par les évènements que chaque citoyen du pays vit ces derniers temps au plan politique.  La  Conférence des évêques du Togo (CET) répond à ceux qui pensent que, les hommes de Dieu ne doivent pas  se mêler à ce qui ne les regarde  pas. "L’église émane du peuple, elle est solidairement ancrée dans le peuple et vit intimement ses joies et ses peines", dit  la CET

"L’église émane du peuple, elle est solidairement ancrée dans le peuple et vit intimement ses joies et ses peines". C’est la réponse des prêtres de l’Eglise Catholique qui se sont retrouvés en conclave à Kpalimé du 7 au 11 janvier 2019 en assemblée générale de la fraternité des prêtres. Au terme de ce conclave, outre les sujets qui concernent l’Eglise, les Hommes de Dieu ont aussi abordé la question politique.

L’Assemblée générale de la fraternité des prêtres, axée sur le thème «quels prêtres pour notre pays et le peuple de Dieu dans la crise sociopolitique que nous vivons? »., a été l’occasion pour la Conférence des évêques du Togo, d’aborder le volet politique. Ce, au regard de la situation politique du pays qui interpelle tous et non, certains. C’est pour cela que, la CET dit que, l’église qui est une émanation du peuple, est solidairement ancrée dans le peuple et vit intimement ses joies et ses peines.

"L’église émane du peuple, elle est solidairement ancrée dans le peuple et vit intimement ses joies et ses peines", dit la CET, précisant à cet effet que, dorénavant, les prêtres doivent dire la Vérité, rien qu’elle.
Dans son message aux prêtres, l’on peut lire : "Le peuple de Dieu attend de nous une parole d’espérance et de réconfort mais aussi une parole forte qui appelle le mal, le mal, et le bien, le bien. Le peuple de Dieu attend de ces prêtres la parole de vérité". Et de préciser : "Les événements que nous vivons dans notre pays au plan politique et social, ne sauraient nous laisser indifférents. Les violences contre les personnes, les blessés, les détenus et les morts qui ont émaillé la période du dialogue entre les acteurs politiques sont déplorables et inacceptables".

Désormais, les prêtres de l’Eglise Catholique doivent parler à contretemps, pour contester les actes qui nous semblent contraires à la dignité humaine. Car, parler devient alors un témoignage courageux.
 

"Nous devons parler à temps lorsqu’il nous paraît clair que la parole de Dieu est attendue comme une parole forte, d’espérance. Nous devons aussi parler à contretemps, c’est-à-dire pouvoir contester les actes qui nous semblent contraires à la dignité humaine. Parler devient alors un témoignage courageux",  dit la Conférence des évêques du Togo qui attire tout de même l’attention sur une chose : ne plus utiliser les réseaux sociaux comme WhatsApp, à travers des vidéos ou des audio pour ses prises de parole sur la situation sociopolitique.

Pour la CET, le lieu où le prêtre doit s’adresser au peuple, reste l’église en prenant appui sur la parole de Dieu: "(…). Libres à ceux qui nous écoutent de partager s’ils le veulent", indique la conférence des évêques.

La rédaction

Togotimes, L’information en temps réel

Last modified on Friday, 11 January 2019 10:20

Infos Sport

Facebook

Calender

« March 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31