Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Dr Samuel Mathey, Dr Samuel Mathey,

Interview du Dr Samuel MATHEY: "C’est un effort vain si le PND est promu mais que les fondamentaux pour attirer les investisseurs ne sont établis…" Featured

Written by  Apr 15, 2019

Économiste et ancien candidat au prix Nobel d’économie 2018, Dr Samuel Mathey, présent lors du lancement du Plan National de Développement (PND) du Togo pour la période 2018-2022, répond à nos questions sur cet ambitieux programme du gouvernement togolais et les conditions de sa réussite. Lisez plutôt.

Monsieur Samuel Mathey, croyez-vous en la réussite du plan national de développement du Togo (PND) ?

Bonjour, je pense que, le PND peut et doit réussir, maintenant, est ce que les ingrédients de sa réussite sont mis en place ? Ces ingrédients sont tirés par 3 facteurs : le gouvernement, le peuple et les investisseurs.

Avant le PND, le Togo a eu plusieurs plans de développement qui n’ont véritablement pas donné les résultats attendus. Lorsqu’on prend les mêmes pour recommencer, le résultat sera-t-il différent ?

« Les mêmes » peuvent signifier le leadership, les opérationnels, les plans…. La théorie de la seconde chance fait que les gens peuvent s’améliorer et apprendre des erreurs passées. Nous sommes dans un monde compétitif et les grandes institutions ont renforcé la compétition entre les nations. Ainsi aujourd’hui les pays sont classés selon leur taux de corruption (Transparency International), selon l’attractivité de leur environnement des affaires (Doing Business)…

Le PND oriente le Togo vers cette compétition accrue à ce que les meilleurs nations attirent les investisseurs… C’est un effort vain si le PND est promu mais que les fondamentaux pour attirer les investisseurs ne sont établis… : une justice fiable, la fluidité du système financier, la disponibilité de compétences, la stabilité politique, le climat social apaisé…

En votre qualité de grand économiste et ancien candidat au prix Nobel de l’économie, comment analysez-vous le PND et ses trois axes prioritaires ?

Je pense que le PND Togo renferment les grandes exigences pour un tel plan entre exploiter les avantages comparatifs du Togo et un objectif d’élever le niveau de vie de la population..

Le hub logistique et un centre des affaires : Lomé a toujours eu l’avantage d’eau profonde sur son port le prédisposant pour accueillir certains types de navires, toutefois après il faut les routes, il faut la fluidité pour que cela soit confirmé en avantage comparatif déterminant. Il ambitionne de devenir la « London place » de l’Afrique de l’Ouest et Fintech.
Pole de transformation agricoles, manufacturiers et extractives avec des agropoles et parc industriels.

Consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion avec une baisse de la pauvreté à 44,6%, une augmentation du revenu par habitant de 9,7% et du HDI de 14,5%.

Je ne vais pas argumenter si les chiffres sont modestes ou si ils auraient du être plus ambitieux ou sur la cohérence du raisonnement économique à un taux de croissance de 7,6% mais plus sur le mécanisme de réalisation et comment les préalables sont mis en place.

La stratégie utilisée pour la mise en œuvre du PND avec le chef de l’Etat en personne à la manette pour parcourir monts et vallées à la recherche des financements, vous convient-elle ?

Cela a ses avantages et inconvénients. Cela peut convaincre les investisseurs de l’engagement au plus haut niveau… Toutefois cela ne saurait perdurer une période de plus de 3 mois car l’international se dira que le président de la république doit avoir d’autres tâches à assurer en interne qu’une fonction res rep à temps plein …

L’une des reproches faite au gouvernement et qui fait que certains observateurs doutent de la réussite du PND reste l’impunité des crimes économiques. Que pensez-vous de cette position ?

Le PND est basé à +60% sur l’action du secteur privé et l’appel à des investisseurs internationaux à venir mettre leur argent et ressources au Togo… Plusieurs outils ont été élaborés par des années d’expériences et d’études sur ce que les investisseurs considèrent avant de venir s’installer en nombre et durablement dans un pays. Les plus reconnus sont les critères du Doing Business : facilité de création d’une entreprise, obtention d’un permis de construire, accès à l’électricité, accès au crédit, protection des investisseurs, système fiscal, équité de la justice…

Le Togo sera juste comparé aux autres pays. Il faut noter que le Togo fait partie des pays ayant fait le plus de bond dans les réformes. Les 3 têtes de liste sont l’Île Maurice (#20), le Rwanda (#29) et le Kenya (#61). Le Togo est # 137

Selon vous, que faut-il faire véritablement pour garantir la réussite de ce PND ou mieux quels sont les leviers sur lesquels il faut jouer pour assurer la réussite du PND ?

Je pense que l’approche actuelle peut être améliorée… Les campagnes, les appels à projets, les séances de res rep pour vendre le PND y sont MAIS.

Durant la modération que j’ai assurée pour le lancement du PND, j’ai eu l’occasion de discuter avec Carlos Lopez, le Chief Adviser du PND et architecte en chef. Il a fait noter le progrès du Togo à améliorer ses indicateurs d’attraction des investisseurs (le Togo est passé de la 156ème place à la 137ème place, soit près de 20 points gagnés.)

Il faut toutefois accélérer ces gains et les CONSOLIDER. Ces deux actions ne peuvent passer que par 3 instruments :


1. Un pacte social et politique avec la société civile et l’opposition politique

2. Un observatoire actif à la résolution des problèmes de l’environnement des affaires. Une vidéo audio circule actuellement sur les réseaux sur de jeunes entrepreneurs togolais spoliés de leurs véhicules importés… Ce sont des points qui peuvent anéantir tout le travail effectué. Ces genres de situations doivent être résolu positivement pour démontrer l’équité de la justice et surtout que les investisseurs et entrepreneurs peuvent opérer au Togo et non FUIR pour les pays voisins… Car les investisseurs c’est AUSSI les + 4 millions de la population active de togolais et sa diaspora…

3. Le consortium régional. Chacun des 15 pays de la sous-région élabore son PND ou sa vision, souvent en concurrence des autres pays et vont voir les mêmes bailleurs à tour de rôle… Il faut un « PND RÉGIONAL OUEST AFRICAIN » qui harmonise les avantages comparatifs et permet de mieux fludifier les IDE…sans un PND régional Ouest Africain, les PND individuels des pays sont voués à d’échec ou à la sous-optimisation.

Le diaspora, qui est la 6ème région de l’Afrique selon l’UA a une place déterminante et je pense que des actions sont en cours. C’est une occasion de discuter et fédérer les différents tendances dans le dialogue autour d’un projet commun apolitique, et je reconnais que cela sera un véritable défi. À la FAFEDE nous avons un positionnement PANAFRICAIN et lançons notre édition 2019 des Delali Awards, notre programme d’award de la diaspora Africaine et cette année mettra en lumière New York.

Pour terminer, Dr Mathey, le Sénégal a un plan similaire de son développement mais on ne semble pas voir le chef de l’État sénégalais entrain de courir de gauche à droite à la recherche de financement pour la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE). Qu’est-ce qui fait tant courir Faure Gnassingbé ?

Je ne parlerai pas de « courir », il faut noter que chaque pays a ses particularités … Nous avons participé à l’élaboration du PND de la Côte d’Ivoire et l’approche a été différente par un grand forum à Paris où les investisseurs potentiels clés ont été invités et chacun a annoncé sa promesse d’investissement. Le PND de la Côte d’Ivoire fait plus de QUATRE fois celui du Togo (+ 30.000 milliards contre + 7.000 milliards).
Cela a été pareil pour le Sénégal. Mais il y a cette dualité du travail en interne et en externe pour un succès à minima, cela revient à la mise en œuvre des TROIS instruments : le pacte, l’observatoire actif et du PND régional.

Au delà de la recherche de financements internationaux, notre position est qu’il faut mobiliser les petits et micro entrepreneurs locaux. Dans notre approche à Zéro Franc (EZF) que nous avons déployé dans une quinzaine de pays, nous pensons que le développement passe par l’entrepreneuriat et une masse critique d’entrepreneurs. La FAFEDE travaille avec plusieurs institutions et gouvernements africains pour cette approche EZF qui représente l’approche pérenne de développement.

Interview réalisée par Afrique-News

Togotimes, L'information en temps réel


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356

Infos Sport

Facebook

Calender

« June 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30