"Si on s’est retiré du regroupement, c’est parce qu’il fallait se retirer (...) pour faire avancer la lutte", Jean Pierre Fabre Featured

Written by  May 06, 2019

"Je vous renvoie au communiqué que nous avons rendu public en ce qui concerne notre sortie de la C14. Nous ne posons pas des actes de manière irréfléchie. Nous sommes dans cette affaire depuis longtemps. Nous réfléchissons avant de poser nos actes. Si on s’est retiré du regroupement, c’est parce qu’il fallait se retirer du regroupement pour faire avancer la lutte. Nous sommes des opposants déterminés. Je n’ai jamais blagué", c’est la réponse de l’homme politique qui n’a pas manqué d’arguer, "si quelque chose ne marche pas, il faut avoir le courage de se retirer de ça"". A travers cette phrase de Jean Pierre Fabre, c'est dire qu'eEntre l'Alliance nationale pour le Changement (Anc) et les restes de la C14, c'est fini.

C’est une réponse qui permet de mesurer le degré de la déchirure et l’amertume engendrée par cette expérience au sein de la défunte C14. Alors que la semaine dernière encore, la Coordinatrice de la Coalition de l’opposition, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, appelait à une unicité d’action de toute l’opposition togolaise face au pouvoir de Lomé, la réaction de l’ANC (Alliance Nationale pour le Changement) de l’ancien chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre ne s’est pas fait attendre.

Par le biais de l’ancien député et ancien candidat malheureux aux présidentielles de 2010 et 2015, la réponse du parti s’est voulue sèche. Au détour du meeting du Front Citoyen Togo Debout, et répondant aux questions sur un retour ou non de l’ANC au sein de la Coalition, Jean-Pierre Fabre a fait comprendre que c’est une décision irréversible qu’ils ont prise. "Je vous renvoie au communiqué que nous avons rendu public en ce qui concerne notre sortie de la C14. Nous ne posons pas des actes de manière irréfléchie. Nous sommes dans cette affaire depuis longtemps. Nous réfléchissons avant de poser nos actes. Si on s’est retiré du regroupement, c’est parce qu’il fallait se retirer du regroupement pour faire avancer la lutte. Nous sommes des opposants déterminés. Je n’ai jamais blagué"", c’est la réponse de l’homme politique qui n’a pas manqué d’arguer, ""si quelque chose ne marche pas, il faut avoir le courage de se retirer de ça"".

Et pour ce qui est des élections locales, il promet : ""Vous aurez de nos nouvelles bientôt"".

En tout cas, pour ce scrutin, le Front citoyen Togo Debout qui était en meeting Samedi dernier à Lomé, croit aux chances de victoire de l’opposition togolaise surtout dans les grandes villes du pays.

Cet article est repris grâce au partenariat Togotimes-Telegramme228

Togotimes, L'information en temps réel

Last modified on Monday, 06 May 2019 14:42

Infos Sport

Facebook

Calender

« May 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31