Togo: Les députés limitent le mandat présidentiel, Unir a joué et gagné la bataille et la guerre Featured

Written by  May 09, 2019

Les députés togolais de la 6e législature dont on vendait moins chers la peau ont surpris plus d'un quand il s'agit des réformes constitutionnelles et institutionnelles au Togo. Le 08 mai tard dans la nuit, le projet sur les réformes soumis à la commission des lois est voté. La priorité des réformes des élus de la 6e législature est ainsi concrétisée. Une concrétisation traduite dans les fais et qui fait dire à beaucoup de personnes que, l'Union pour la République de Faure Gnassingbé a joué et gagné la bataille et la guerre. Ses opposants n'auront que leurs yeux pour pleurer ou faire le constat des réformes.

Le scrutin uninominal majoritaire à deux (02) tours, si le Président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. Et si celle-ci n’est pas obtenue au premier tour du scrutin, il est procédé, le quinzième jour après la proclamation des résultats définitifs du premier tour, à un second tour.

Peuvent se présenter au second tour, les deux (02) candidats ayant recueilli le plus grand nombre de voix au premier tour. En cas de désistement ou de décès de l’un ou l’autre des deux candidats, entre les deux (02) tours, les suivants se présentent dans l’ordre de leur classement. Au second tour, est déclaré élu, le candidat qui a recueilli le plus grand nombre de voix”. Voilà bien les attentes des Togolais qui sont finalement comblées le 08 mai 2019 suite au vote des élus du peuple tard dans la nuit. Avec ce vote, le Togo ferme définitivement la page des qustions de réformes autour de la limitation du mandat présidentiel. Désormais, aucun Togolais ne perdra plus sa vie pour répondre à un appel à manifester pour réclamer la limitation du mandat au Togo. Et ce n'est pas fini. D'autres réformes sont contenues dans le texte voté. Il concerne le mandat des députés qui est de 6 ans renouvelable 2 fois. Sans oublier le mandat des membres de la Cour constitutionnelle qui  est également de 6 ans renouvelable une seule fois.

Avec ce sursaut des élus du peuple, Faure Gnassingbé reste dans la course puisque le vote concrétisé le 08 mai dernier, remet le compteur à zéro. Selon l’article 59 modifié, «le président de la République est élu au suffrage universel, libre, direct, égal et secret pour un mandat de 5 ans, renouvelable une seule fois». Plus loin, il est précisé que «cette disposition ne peut être modifiée que par voie référendaire ». L’article 52 prévoit aussi la limitation du mandat des députés à 6 ans, renouvelable deux fois. Le bout de phrase qui divise les Togolais est éloigné " En aucun, nulle peut faire plus de deux mandats"

Réaction et joie

Au sein du gouvernement togolais et à l'Unir, c'est la joie. Faure Gnassingbé a encore deux mandats devant lui. "Nous allons nous mettre au travail. Tchalévi (ndlr: Faure Gnassingbé) sera élu sans souci à la prochaine élection. Nous demandons de rester calme et de placer leur confiance au champion", a confié un inflent membre de l'Unir mais qui a voulu que son nom ne soit cité.

Le vote a suscité une réaction chez le ministre Gilbert Bawara de la fonction publique, l'un des hommes sûrs du président. Dans une réaction sur son compte Twitter, il a salué ce courage des députés. Il salue les députés togolais pour avoir adopté mercredi soir à l’unanimité, «des réformes constitutionnelles, dans le strict respect de l’esprit de la feuille de route de la Cédéao, à l’issue d’un débat démocratique et républicain qui honore la représentation nationale».

« La majorité parlementaire a assumé avec élégance et dignité son rôle, exerçant dans leur plénitude mais avec pondération et responsabilité les droits et libertés que lui confèrent la constitution et là règlement intérieur, à travers des amendements », peut-on lire son compte Twitter

Selon lui, la majorité parlementaire « est restée à l’écoute des arguments et positions défendus par toutes les tendances et sensibilités qui se sont exprimées dans l’hémicycle et en dehors, sans se laisser distraire par les agitations. Elle a surtout été attentive aux aspirations et attentes de nos concitoyens ».

« Grâce aux impulsions et aux orientations imprimées par le président Faure », a-t-il poursuivi, « notre pays vient de franchir un pas de plus dans la consolidation de l’État de droit et l’enracinement de la démocratique. Il reste constant dans sa sincérité, dans son pragmatisme au service de notre pays ».

La page des réformes est ainsi fermée au parlement. Ce, après plus de 18 mois de contestation à travers les rues avec un bilan salé. De nombreux citoyens ont perdu leur vie.

Rappelons que, Faure Gnassingbé arrivé au pouvoir en 2005, a été réélu en 2010 puis en 2015.  Il boucle bientôt, son 3e mandat à la tête du Togo.

A Y L

Tgogotimes, L'information en temps réel

Last modified on Thursday, 09 May 2019 09:02

Infos Sport

Facebook

Calender

« May 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31