Nathaniel Olympio, pdt par intérim du Parti des Togolais Nathaniel Olympio, pdt par intérim du Parti des Togolais

Togo: deux autres mandats à Faure Gnassingbé, un "non sens " selon M Nathaniel Olympio Featured

Written by  May 15, 2019

Les réformes opérées par les députés de la 6e législature continuent de susciter de commentaires. Si bon nombre de Togolais et l'opinion apprécient le pas qualitatif des élus du peuple, certains acteurs ne voient pas la chose de la même manière. C'est le cas du président par intérim du parti des travailleurs, Nathaniel Olympio qui tout en se félicitant du principe de l’amnistie et la limitation du nombre de mandats présidentiels à 2, pense la chance accorder à Faure Gnassingbé de briguer deux autres mandats est un "non sens"
Prendra part aux élections locales du 30 juin 2019 dont la plupart de formation politique ne jure que par elles? A cette question, le président par intérim du Parti des Togolais, est intraitable. S'il veut clarifier sa position, il fait recours au bon 'sens du paysan".

Selon lui, le "bon sens du paysan" doit aussi nourrir l’action politique. "Quand un paysan va au champ et se fait mordre par un serpent, il ne dit jamais qu’il n’ira plus jamais au champ. Il prend plutôt les dispositions pour que cela n’arrive plus", dit-il.

Le fond de sa pensée est clair: pas question pour sa formation politique de prendre part à une quelque élection dite locale.

Face à la presse ce mercredi à Lomé, M Olympio estime que, prendre part aux prochaines élections locales, c’est dire quelque chose et faire son contraire.

En tout cas, le Parti des Togolais est clair et ferme sur la position du parti. Tant que, les conditions exigées ne sont pas réunies pour l'organisation des élections, pas question pour le parti de s'associer. Et les conditions sont: la fiabilité d’un fichier électoral, l’inscription des Togolais sur les listes électorales avec une carte nationale d’identité et la biométrie intégrale.

Pour les prochaines élections locales dont la date est fixée au 30 juin 2019, M Nathanie Olympio ne voit pas les conditions précitées réunies. "Un fichier électoral, c’est le cœur même d’une élection. Si ce fichier est impropre, l’élection ne peut pas répondre aux critères de démocratie. Ce minimum n’existe pas dans les élections à venir", fait-il savoir à la presse. Avant de faire une clarification: Si nous avions boycotté les élections législatives, c’est parce que nous n’avions rien obtenu. Je ne pense pas que la situation ait changé depuis le 20 décembre 2018. Face à ce constat du parti, les responsables ont décidé de ne pas prendre part aux prochaines élections. A leur niveau, la lutte pour doit continuer

"Nous devons continuer à nous battre pour obtenir de meilleures conditions. Si nous n’avons pas obtenu gain de cause, c’est que nous ne nous sommes pas bien battus. Il a manqué des facteurs de réussite à la lutte, autant aller les chercher"

TGT

Togotimes, L'information en temps réel

Infos Sport

Facebook

Calender

« May 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31