Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763

Interview de Robert Dussey, ministre des affaires étrangères . Featured

Written by  Aug 03, 2019

Les inscriptions en vue de l’élection du bureau du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE)  ont démarré depuis le 15 juillet. Dans une interview , Robert Dussey (ministre des affaires étrangères), revient largement sur tous les contours du HCTE, sans oublier les critiques de certains togolais de la diaspora.

Savoir News : Les inscriptions en vue de l’élection du bureau du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE)  ont démarré depuis le 15 juillet. D’où vient l’idée de la création du HCTE ? Et pourquoi cela a pris du temps ?

Prof. Robert Dussey : Estimée à plus de 2.000.000 de personnes, la diaspora togolaise est considérée comme un réservoir de compétence, de talents et de capitaux qui, mis en ensemble, peuvent avoir un impact réel sur le développement du Togo.

A titre d’illustration, les togolais de l’extérieur contribuent, pour les transferts de fonds, à plus de 10% du PIB au Togo.

Il convient de préciser qu’au cours des assises de la diaspora togolaise tenues en 2014 en Europe (Paris), en Amérique (Montréal) et en Afrique (Lomé), les Togolais de l’extérieur ont adopté des recommandations au rang desquelles figure en bonne place la création du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE).

On note également que dans plusieurs pays ouest africains, le Haut Conseil de la diaspora servant d’interface entre le gouvernement et la diaspora, est une institution dont la mise en place est souvent impulsée par les pouvoirs publics. Vous conviendrez donc avec moi que la création du HCTE n’est qu’une réponse à la préoccupation des Togolais de l’extérieur qui veulent, à travers cette instance de dialogue, participer à la construction nationale.

Par ailleurs, la mise en place du HCTE vise l’amélioration de la communication  et des relations entre le Gouvernement et la diaspora.

Face à l’inaction de la diaspora depuis les recommandations de 2014 préconisant la mise en place du haut conseil des togolais de l’extérieur (HCTE) comme une urgence, et vue le manque de réaction de la diaspora suite au lancement de la feuille de route pour les togolais de l’extérieur, le gouvernement a du prendre ses responsabilités pour impulser la mise en place du HCTE comme l’ont fait le Maroc et le Burkina Faso.

Le projet de création du HCTE avait suscité des déclarations de certains regroupements de la diaspora togolaise, des affirmations jugées « biaisées et erronées » par votre ministère des affaires étrangères. Comprenez-vous la sortie de ces compatriotes de la diaspora ?

Un projet comme la création d’une structure qui fédère la diaspora intéresse tout le monde. Il est donc compréhensible que l’initiative du gouvernement relative à la question suscite des réactions de part et d’autre. Il nous appartient donc de faire un travail de pédagogie et d’explication tout en maintenant l’esprit d’ouverture concourant à la mise en œuvre de ce projet tant attendu.

Pourquoi estimez-vous que leurs déclarations  sont « biaisées et erronées »?

Ces déclarations sont biaisées et erronées car ne répondant pas aux missions et objectifs du  HCTE dévoilés le 2 juillet 2019.

Dans le souci de rétablir la vérité, je tiens à rappeler que :

*la mise en place du HCTE s’inscrit dans la vision du Gouvernement, celle d’œuvrer au renforcement de la politique du Gouvernement à l’endroit de la diaspora togolaise. Cette initiative vise l’amélioration de la communication et des relations entre le Gouvernement et la diaspora ;

*le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur sera un organe consultatif de statut associatif, non partisan, non discriminatoire et à but non lucratif. Il ne sera affilié à aucune obédience confessionnelle, philosophique ou politique. En outre, le projet du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur vise, entre autres, à rassembler tous les ressortissants togolais résidant à l’étranger sans distinction d’origine régionale, ethnique, religieuse, sociale, de sexe et de profession ou d’opinion ; à promouvoir partout la défense de leurs droits et intérêts ; à favoriser et à valoriser la contribution des Togolais de l’extérieur dans tous les aspects du développement économique, environnemental, social et culturel ; à assurer la participation active de la diaspora aux affaires publiques du Togo et à apporter les secours nécessaires aux Togolais de l’extérieur en situation difficile ;

*il n’est nullement question d’utiliser les données personnelles des Togolais de l’extérieur à des fins quelconques ; les procédures prévues dans le processus électoral du HCTE visent à s’assurer de la nationalité togolaise des électeurs et des candidats aux postes de Délégués Pays du HCTE.

Toutefois, afin d’œuvrer à la mise en place du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur, je réitère que le Ministère des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur reste ouvert à toutes contributions et suggestions et en appelle au patriotisme des Togolais(e)s de l’extérieur, pour participer activement au processus de l’élection des Délégués Pays du HCTE, enclenché depuis le 15 juillet 2019.

Outre ces remous, le quota attribué à la zone Afrique pour le compte des 77 délégués à élire, fait encore grands bruits. Qu’est-ce qui justifie, les 45 sièges accordés à la zone Afrique ?

La répartition du nombre des Délégués Pays par Zone et par pays repose sur deux critères :

–         le critère démographique

–         le critère financier

Le critère démographique

La diaspora togolaise est estimée à près de 2 millions de compatriotes dans le monde. Les Togolais de l’Extérieur vivant en Afrique représentent  environ 1,3 Million de personnes soit près des 2/3 de la diaspora.

Le critère financier

Les transferts de la diaspora vers le Togo représentent 427 Millions d’USD en 2015. Près de 70% de ces transferts proviennent d’Afrique selon les chiffres de la Banque Mondiale. Le tableau ci-dessous nous édifie sur la question

Origine des transferts   Valeur

Part provenant des pays de la CEDEAO        70%

Part provenant des pays de l’UNION EUROPEENNE     20%

Part provenant des autres pays     10%

Total     100%

Quel appel avez-vous à l’endroit de la diaspora togolaise en général et les compatriotes togolais de l’extérieur qui boudent ce projet ?

Je voudrais inviter les membres de la diaspora à mettre en avant l’amour de notre chère patrie afin de mobiliser toutes les énergies pour son développement social, économique et culturel. Particulièrement pour le Haut Conseil des Togolais de l’extérieur, je les invite à ne pas succomber au piège du repli sur soi et à œuvrer inlassablement en vue de la participation massive des Togolais de l’extérieur au processus de mise en place de cette instance fédératrice. FIN

Source: Savoir News

Togotimes,  L'information en temps réel


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on Saturday, 03 August 2019 21:58

Infos Sport

Facebook

Calender

« August 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31