Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Ministre Gilbert Bawara Ministre Gilbert Bawara

Togo : Gilbert Bawara adresse un message important à la coalition de l’’opposition. Featured

Written by  Feb 01, 2018

Le ministre togolais de la fonction publique, Gilbert Bawara est en «colère », recadre l’opposition togolaise qui cherche selon lui, à bloquer le dialogue politique.

Lomé abrite depuis mardi, un conclave de quelques jours. Il réunit les ministres de l’Intérieur du Bénin, du Ghana, du Burkina Faso, de Côte d’Ivoire et du Togo. Les discussions sont axées sur les programmes de formation, la coopération dans les zones frontalières et le renseignement. C’est la seconde rencontre de cette nature en quatre mois. La première s’était déroulée à Accra. Mais à Lomé, les acteurs politiques du pays veulent profiter de la présence de l’émissaire du président ghanéen, Kan-Dapaah et un autre de la Guinée Conakry pour aborder la question du dialogue politique.

A l’hôtel du 2 Février, les défilés  se succèdent  mais ne se ressemblent pas. Côté pouvoir, c’est le ministre Gilbert Bawara qui fait des va et viens. Du côté de l’opposition, des leaders de la coalition aussi défilent. Aujourd’hui jeudi, aucun indice de ce que les uns et les autres échangent avec les deux émissaires du Ghana et de la Guinée Conakry.

Mais avec la sortie du ministre Bawara, l’on peut deviner que, l’opposition togolaise persiste et signe : tant que les préalables ne sont pas totalement épuisés, pas question de prendre part à un dialogue avec le pouvoir. C’est peut-être cette position ferme qui amène Mr bawara à rompre le silence et accuse.

«Il faudrait éviter de confondre, d’une part l’objectif fondamental poursuivi, à savoir opérer les réformes visant à la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit et au renforcement de la bonne gouvernance, et d’autre part la question du dialogue politique. Le dialogue a des vertus et avantages certains », fait savoir M Bawara. Selon le ministre cité par nos confrères de togobreakingnews,  «le dialogue constitue en soi un facteur de décrispation et de confiance et il peut favoriser la contribution et l’adhésion de la classe politique autour des réformes. Mais, dit-il, le dialogue n’est pas une fin en soi et ne constitue nullement une procédure ou une modalité obligatoire de mise en œuvre des réformes. Il n’y a donc pas de raisons d’en faire une fixation ou une obsession »

Pour le ministre, «l’essentiel reste les réformes, qui seront « absolument réalisées dans le respect des procédures et des règles constitutionnelles applicables ».

Qu’est-ce que les togolais peuvent attendre du séjour des émissaires guinéens ? Le dialogue appelé par le gouvernement depuis le 06 septembre 2017 connaîtra t-il un début réel ? En tout cas, les togolais ont les yeux braqués vers l’Hôtel du 2 Février attendant la sortie de la fumée blanche.

Le Togo traverse une crise politique depuis de cinq mois. L’opposition exige le retour de la constitution de 92, le vote de la diaspora. Elle multiplie les manifestations de rues, lesquelles plombent sévèrement l’économie du pays et pénalisent de nombreux togolais dans leur tâche quotidienne.

Akouvi


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356

Infos Sport

Facebook

Calender

« June 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30