Lutte contre le terrorisme: Satisfecit des Togolais, selon un sondage Featured

Written by  Aoû 04, 2020

Au Togo, la lutte contre le terrorisme reste la bataille des autorités. Et dans cette lutte sans relâche et au regard des mesures qui prises par le gouvernement,les Togolais donnent leur position. C'est à travers un sondage d'opinionWay. D'après ce sondage, les Togolais se disent satisfaits à 81 % des mesures prises par le gouvernement dans la lutte contre le terrorisme.

Les autorités togolaises sont déterminées à mener la lutte contre le terrorisme. Objetif, protéger les citoyens davantage. Et cette détermination des autorités de ce pays portent leurs fruits. C'est ce que révèle un sondage d'opinionWay pour Actu-Afrique. Les résultats de ce sondage montrent que, 8 Togolais sur 10 sont "très satisfaits" ou "assez satisfaits" de l’action de Faure Gnassingbé comme Président de la République en matière de lutte contre le terrorisme. Les sondés font savoir que, la lutte contre le terrorisme bien qu'étant un acquis, elle ne fait pas partie des principaux enjeux du Togo. Ils classent alors cette lutte contre le terrorisme arrive en 10e position des enjeux les plus importants aujourd’hui dans leur pays.

L'on se rappelle qu'en 2019, pour la lutte contre les djihadistes, le Togo avait annoncé la création d’un "comité interministériel". Sa mission est bien définie: œuvrer à éradiquer ou à réduire sensiblement la propagation de l’extrémisme violent en donnant aux communautés de base les outils et le soutien dont elles ont besoin pour lutter contre ce fléau. Sans perdre de vue, le renforcement de la coopération et la collaboration entre l’administration, les forces de défense et de sécurité pour une prévention et une lutte efficace.

Selon nos confrères de Actu-Afrique, "face à la poussé djihadiste, le Togo a mis en place check-points et patrouilles mobiles dans le nord du pays. Là-bas, à la frontière avec le Burkina, les terroristes tentent des incursions. Mais depuis 2018, dans la région des Savanes, l’opération Koundjoaré permet de garder un calme relatif, comparé au Burkina Faso. Plus de 700 soldats sont déployés dans la région. Ils quadrillent les frontières du Togo avec le Burkina Faso, mais également avec le Ghana et le Bénin"

Petit pays logé entre le Ghana à l'Ouest, le Bénin à l'Est, le Burkina Faso au Nord, les 56600 Km² aiguise les apétits des groupes djihadistes. Entre autres qui tentent de s'établir au Togo, figurent Jamaat Nasr al-Islam wal Muslimin ou le groupe Etat islamique dans le Grand Sahara (ISGS)

"Les extrémistes sont déjà présents, pour certains, dans des villages où ils assènent un discours de haine. En 2017, l’Initiative d’Accra a permis la création d’une plateforme d’échange d’informations et de renseignement entre le Benin, le Burkina Faso, le Ghana, le Togo et la Cote d’Ivoire. Un véritable enjeu, mais il en faut plus: le Conseil de sécurité de l’ONU appelait, en mars dernier, à renforcer l’appui accordé à l’Afrique dans la lutte antiterroriste", lit-on sur le site de nos confrères de Actu-Afrique.

TGT

Togotimes, L'information en temps réel


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on mardi, 04 août 2020 17:55

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« September 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30