No item found! Please check your config!
 

Sûreté nucléaire: Les députés disent Oui pour le Togo Featured

Written by  Jui 04, 2020

Les élus du peuple togolais n'ont pas trouvé d'inconvénients jeudi à l'hémicycle lors du vote à l’unanimité du projet de loi sur l’utilisation sûre du nucléaire. Par ce vote, le Togo dirigé par Faure Gnassingbé fait son entrée dans le cercle des grandes nations qui prônent la non-prolifération des armes nucléaires. Aussi donne-t-il autorisation au pays de recourir à des technologies nucléaires pour le  développement durable, la nutrition, l’agriculture ou le traitement de maladies.

Le Togo peut rêver grand désormais. Avec le vote à l'unanimité du projet de loi sur l'utilisation du nucléaire, Lomé peut envisager dans un court ou moyen terme, la création d’unités médicales spécialisées et dotées de toutes les technologies appropriées pour venir en aide à nos concitoyens qui seront dans le besoin. Comme convenu, les députés à l'hémicycle ont, après examen du projet de loi sur l’utilisation sûre, sécurisée et pacifique du nucléaire, adopté à l'unanimité le projet. Lomé a adhéré à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) le 30 novembre 2012.

En présidant la cérémonie, la présidente de l'assemblée nationale, Mme Yawa Tsègan a, dans un message, revenue sur les opportunités futures pour le pays. "Ce cadre juridique bien structuré en matière de législation sur l’utilisation sécurisée et sûre du nucléaire dans un but pacifique offre à notre pays des intérêts multiples et diversifiés", a déclaré Mme Tségan dans son discours. Selon elle, "la Représentation nationale est convaincue que les technologies nucléaires ont une contribution majeure à apporter à la satisfaction de certains besoins essentiels à savoir le développement durable, la nutrition l’agriculture ou le traitement de maladies nécessitant l’usage du nucléaire".

"Il est donc permis à ce stade, d’envisager dans un court ou moyen terme, la création d’unités médicales spécialisées et dotées de toutes les technologies appropriées pour venir en aide à nos concitoyens qui seront dans le besoin", renseigne Mme Tségan.

Voici l'intégralité du discours de la présidente de l'Assemblée nationale togolaise.

La sûreté nucléaire est une priorité collective et notre pays a toujours œuvré en faveur d’un plus haut niveau de sécurité à l’intérieur de ses frontières comme partout dans le monde.        
    
Nous devons garder à l’esprit les accidents nucléaires survenus dans différents pays ayant entrainé de milliers de victimes. Ces évènements majeurs dans l’histoire de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, aux conséquences  souvent dramatiques sur la vie humaine et sur la nature, confirment la pertinence de l’adoption de ce projet de loi relative à l’utilisation sûre, sécurisée et pacifique du nucléaire au Togo.  
 
La présente adoption constitue pour nous, une avancée majeure et consacre ainsi l’entrée de  notre pays dans le cercle des États Parties au traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.  

Elle permettra également à notre pays de consolider et de diversifier les liens de coopération avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).  
 
Messieurs les ministres ;
Honorables députés et chers collègues ;
Mesdames et Messieurs ;

Ce cadre juridique bien structuré en matière de législation sur l’utilisation sécurisée et sûre du nucléaire dans un but pacifique offre à notre pays des intérêts multiples et diversifiés.
 
En effet, la Représentation nationale est convaincue que les technologies nucléaires ont une contribution majeure à apporter à la satisfaction de certains besoins essentiels à savoir le développement durable, la nutrition l’agriculture ou le traitement de maladies nécessitant l’usage du nucléaire.

Il est donc permis à ce stade, d’envisager dans un court ou moyen terme, la création d’unités médicales spécialisées et dotées de toutes les technologies appropriées pour venir en aide à nos concitoyens qui seront dans le besoin.

En effet, la crise sanitaire que nous traversons a bouleversé les équilibres existants : le système de santé a été fortement sollicité. Il est devenu impératif d’accorder davantage de ressources aux questions de santé publique.  

Notre pays multiplie les efforts pour faire face à cette crise sanitaire de même que les conséquences socio-économiques qu’elle implique. Mais cette situation sanitaire ne doit pas nous amener à occulter les autres secteurs qui méritent aussi une attention particulière.

C’est pourquoi le Président de la République, Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, dans les grandes lignes de sa vision 2020-2025, a placé au cœur de son programme de société les questions liées à la santé, à l’agriculture, l’eau, l’énergie, les transports, l’industrie et les innovations technologiques pour ne citer que celles-là.  

L’Assemblée nationale se réjouit alors de pouvoir accompagner le gouvernement dans la mise en place des conditions garantissant l’accès de tous les togolais, de toutes catégories sociales, de nos villes comme de nos campagnes, à des soins de qualité, à travers la transformation de notre système de santé.
 
 Messieurs les ministres ;
Honorables députés et chers collègues ;
Mesdames et Messieurs ;
 
Je ne saurais terminer mes propos sans remercier les représentants du gouvernement ainsi que leurs collaborateurs pour les appuis apportés à la compréhension du présent projet de loi.  
 
Je voudrais particulièrement féliciter la commission spéciale pour la qualité du travail fourni. Je tiens enfin à saluer la participation très appréciable et enrichissante de tous les députés aux discussions.  
 
Je vous remercie pour votre très aimable attention.

TGT

Togotimes, L'information en temps réel

Infos Sport

Conseils des Ministres

Facebook

Calender

« July 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31