Indemnisation des victimes non vulnérables de 2005 : 666 victimes sont prises en compte pour quatre préfectures dans les plateaux Featured

Written by  May 08, 2018

Les victimes non vulnérables des préfectures d’Amou, Akébou, Wawa et Ogou dans la région des plateaux seront indemnisées, opération démarré ce lundi à Atakpamé 165 km de Lomé dans le cadre du programme de réparation exécuté par le Haut-commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN).

Cette première phase de réparation qui prendra en compte les victimes des quatre préfectures précitées, s’inscrit dans le cadre de la continuité des travaux de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) pour l’apaisement et la consolidation des cœurs meurtris et compenser la perte subie lors des violences socio-politique au Togo.

Pour la première phase d’indemnisation des victimes non-vulnérables de la région des plateaux, 666 victimes seront servies sur les 1000 enregistrées dans les préfectures d’Amou, Akébou, Wawa et Ogou sous les regards des huissiers de justices, des psychologues et les membres du comité de paix.

Dieu de paix, de bonté et de miséricorde. Toi qui appelles tes fils ceux et celles qui font la paix, nous nous tournons vers toi, ce matin pour te confier la mission du HCRRUN ici à Atakpamé. C’est sur ce message d’exhortation que Mgr, Nicodem Barrigah évêque d’Atakpamé a remis les travaux dans la main du Seigneur.

Tour à tour, les responsables du HCRRUN expliquent aux victimes les raisons qui ont amené la commission à sortir une première liste, le montant mise à la disposition de HCRRUN pour cette première phase, comment rentrer en possession des fonds.

Selon Awa Nana-Daboya présidente du HCRRUN, cette mission de HCRRUN est une réelle occasion d’apaisement, un moment de renforcement de notre marche pour la construction de l’unité nationale. Nous devons pardonner ceux qui nous ont fait des torts, dit-elle.

Cette première indemnisation est symbolique, elle prend en compte une première liste. Une deuxième liste viendra. Toutes les victimes qui n’ont pas  leurs noms, nous sommes disposés à les écouter. Ils rentreront dans leurs droits une fois que leurs noms se retrouvent dans la base de données  de la CVJR.

« Nous mettons en garde les personnes qui n'ont pas leurs noms sur la liste des victimes. Ceux qui  ont les mêmes noms que les victimes à indemniser ne doivent pas se présenter car des mesures sont mises sur pied pour les retrouver et les traduire devant la loi , a expliqué la présidente du HCRRUN. 

Le préfet de l’Ogou, Edoh Akakpo a salué l’initiative du Chef de l’Etat Faure Gnanssingbé qui vient répondre aux besoins des populations et apaiser les cœurs meurtris des évènements qui se sont passés dans notre pays. Il a exhorté les uns et les autres à oublier le passé et à s’engager dans une vraie réconciliation.  

Par notre correspondant à Atakpamé, Landrykoss

Togotimes 

Tél 00228 99 67 27 57 /  98 99 00 98

Last modified on Tuesday, 08 May 2018 06:21

Infos Sport

Facebook

Calender

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31