protection de l’enfant : près de 1200 enfants sont retirés des marches politiques depuis Août 2017. Featured

Written by  Sep 06, 2018

Un conclave a eu lieu à Atakpamé ce jeudi 06 septembre 2018 ; il tourne autour de la question liée à l’implication des enfants des manifestations politiques.De plus en plus d’enfants participent à des manifs politiques au Togo. Ce qui est contraire au droit à  l’exercice politique n’est pas réservé aux enfants. Il faut avoir 18 ans pour avoir le droit de choix politique.   

 Une trentaine d’acteurs impliqués dans la protection de l’enfant (leaders politiques, religieux, communautaires, responsables d'ONG et Associations, CVQ, CVD, et organisations d’enfants) de la préfecture de l'Ogou, sont en conclave ce jeudi à Atakpamé.  Il s'est agit d'une rencontre d’échange sur l’intérêt de ne pas impliquer les enfants dans les manifestations politiques au Togo.

Organisée par le Forum des Organisations de Défense des droits de l’enfant au Togo avec l'appui financier du PNUD et l'UNICEF, la rencontre s’inscrit dans le cadre d'une campagne nationale de sensibilisation des acteurs dans les cinq régions du Togo, afin d’échanger avec eux et recueillir des attentes pouvant permettre à FODDET de bien mené des monitorings sur le terrain.

Outre la campagne, c'est aussi le lieu d’informer les acteurs du risque de la participation des enfants aux manifestations à caractère politique, encourager les acteurs à protéger les enfants et faire respecter leurs droits dans les situations d’urgence lors des manifestations à caractère politique (meeting et marche par des actions de préventions.

Les travaux sont ouverts pas M. Paul-Bernard Yao Dotsevi, président du Forum des Organisations de Défense des  Droits de l’Enfant au Togo (FODDET). Selon M. Paul-Bernard Yao Dotsevi, ces derniers temps notre pays connaît des agitations politiques, malheureusement, il se fait que dans ces manifestations, les enfants par moment ou par malheur sont tombés voir blessés où perdent leur vie.

Si nous prenons les dispositions de notre constitution, le droit à l’exercice politique n’est pas réservé aux enfants. Il faut avoir 18 ans pour avoir le droit de choix politique.

Nous invitons ces différents acteurs à trouver des voies et moyens pour éviter à nos enfants ces genres de situations. Car, tout est lié à l’éducation, il faut que les parents éduquent les enfants depuis la maison, a laissé attendre M. Paul-Bernard Yao Dotsevi. 

Pour M. Mack Adodo, représentant le Réseau Afrique de l’ouest pour la Protection de l'Enfant, les défenseurs des droits des enfants sont bien placés pour défendre les enfants. Que se soit CDE, CADBE, le code de l’enfant dans notre pays où la constitution togolaise, aucun de ces textes ne reconnaissent à l’enfant le droit de faire un choix politique.

Nous invitons tous les acteurs à jouer leur rôle d’éducateur des enfants à l’école, à la mosquée, à l’église, dans les réunions cantonaux afin qu’ils comprennent les tenants et des  aboutissements de la situation politique car ils sont la relève de demain a ajouté M. Mack Adodo.

Le coordinateur régional du FODDET, M. Lawani Ilallou, a de son côté remercié les membres de la délégation pour cette initiative qui par conséquent interpelle tous les acteurs à accorder une attention particulière à la protection de l’enfant.

Le FODDET est composé de 9 réseaux membres et 5 coordinations régionales avec plus de 250 ONG de base travaillant dans le domaine de protection de l’enfant. Dans le cadre de ces activités, près de 3000 enfants sont observés dans les marches sur l’ensemble du territoire et à Lomé près de 1200 ont été retiré des marches depuis Août 2017.

Notre correspondant à Atakpamé, landrykoss

Togotimes, l’information en temps réel

Infos Sport

Facebook

Calender

« November 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30