Kossi Aboka Kossi Aboka

Fin de formation des leaders communautaires : La préfecture du Golfe va passer à l’étape sensibilisation-sanction Featured

Written by  Sep 29, 2018

La formation initiée par la préfecture du Golfe à l’intention des leaders communautaires a pris fin vendredi au centre communautaire de Bè. Les participants s’engagent à aller dans le sens du développement de leur communauté. De son côté, le président de la délégation de la préfecture du Golfe veut passer à l’étape supérieure, sensibilisation-sanction.

Vendredi dernier au terme de la clôture de la formation destinée à renforcer les capacités des leaders communautaires de la Préfecture du Golfe, Kossi Aboka, le président de la délégation de la préfecture du Golfe a laissé entendre que, l’étape suivante reste la sensibilisation-sanction.

«Nous allons maintenant sanctionner ; nous sommes à l’étape de la sensibilisation-sanction et nous débarquerons avec la police, avec les CDQ et autres  dans les quartiers. Si quelqu’un, devant sa boutique, sa maison dépose  des ordures, nous allons l’amender, c’est la nouvelle marche et  c’est la loi qui le fait », a déclaré à la presse au terme de la formation, M Kossi Aboka.

Ce dernier veut s’appuyer sur les dispositions égales existantes pour sévir contre tout comportement incivique pouvant causer du tort à la population. Pour Kossi Aboka,  en donnant des outils nécessaires à leurs partenaires en développement qui ne sont autres que des leaders communautaires, il faut que la loi entre en action. « Nous avons eu à expliquer les différentes dispositions légales qui sont prises au niveau de l’environnement, puisque,  la population dit qu’elle n’est pas au courant de ses lois. Je suis très convaincu que cette formation a pu servir de cadres d’échanges et d’écoute pour que nos populations puissent être au parfum afin que nous puissions aller dans le sens du développement »,  a indiqué M Aboka

La barque

Les bénéficiaires de la formation se disent très outillés et qu’ils iront  pour partager les nouvelles dispositions régissant l’environnement, la santé et mieux expliquer les préoccupations des autorités.

C’est le cas par exemple du chef de quartier d’Ahanoukopé, Togbui Bameaon Titia. Selon ce chef de quartier, les outils  qui sont partagés avec ex sont de vrais outils. Désormais,  fait-il savoir, leurs capacités sont renforcées et il leur revient de jouer le rôle qui les regarde

«Nous avons appris aujourd’hui à maintenir la paix, la cohésion sociale et surtout en ce moment sensible des échéances électorales. Nous avons appris à bien mener notre barque afin qu’elle ne chavire pas; si elle chavire, nous chavirerons avec elle,  raison de plus que nous-mêmes nous devons bien entretenir nos populations pour un bon développement », a laissé entendre Togbui Bamezon.

Il faut rappeler que, la formation à l’intention des leaders communautaires a touché 600 leaders. Elle est axée le thème « Le leader communautaire face au défi de la restauration de sa dignité, de la paix et de la cohésion sociale»

Cinq sous-thèmes sont développés. Entre autres  sous-thèmes « aperçu général des textes législatifs et réglementaires organisant le statut des chefs traditionnels au Togo » ; « le chef traditionnel et la problématique du conflit foncier et de la sécurisation des domaines de l’Etat (Réserves administratives) ;  « l’importance des leaders communautaires dans le développement local » ; ou encore « le rôle et la responsabilité des leaders communautaires en période électorale ». Durant la formation, les participants sont entretenus par  des partenaires tels que l’ANADEB, l’ONG IYF et le ministère de tutelle, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales et les cadres de la préfecture du Golfe.

A Yao

Togotimes, l’information en temps réel

 

 

 

 

Last modified on Saturday, 29 September 2018 06:10

Infos Sport

Facebook

Calender

« October 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31