Manifestation pour dénoncer le viol d’une fille au Togo : la gendarmerie empêche le sit-in devant le ministère de l’action sociale Featured

Written by  Oct 04, 2018

Un sit-in de 15 minutes devant le ministère de l’action sociale à Lomé est empêché par la gendarmerie togolaise. La manifestation vise à dénoncer le viol dont a été victime une togolaise  suite aux images postées sur les réseaux sociaux.

Les organisateurs de la manif ne sont autres que, des organisations de défense des droits des femmes qui veulent par ce sit-in de 15 minutes, dénoncer le viol dont sont victimes les femmes

La mobilisation des organisations de défense des droits des femmes fait suite aux vidéos qui sont postées sur les réseaux sociaux montrant une togolaise subir le viol d’un homme. Plusieurs médias locaux sont revenus ces derniers temps sur le sujet pour interpeller le gouvernement togolais, les femmes quelque soit son rang social de son inaction face aux vidéos.

C’est suite aux interpellations que les organisations de défense des droits des femmes et autres ont voulu tenir ce sit-in pour apporter leur soutien à la victime. Mais malheureusement, l’action engagée n’est pas allée à son terme. La gendarmerie togolaise en a décidé autrement. Elle a empêché la manifestation ordonnant aux manifestants de vider les lieux. Mécontente de cette interdiction, les femmes estiment qu’elles se sentent blessées dans leur amour propre.

«Nous avons informé les autorités que nous voulons tenir ce sit-in de 15 min devant le ministère de l’action sociale. Ce matin on a eu l’accord du Ministère de la sécurité en ce qui concerne l’aspect sécuritaire »

Mais contre toute attente la manif est empêchée. Ce qui, explique Mme Michele Aguey, la Secrétaire générale de GF2D, reste incompréhensible. Et d’ajouter « Nous n’avons pas compris pourquoi c’est la gendarmerie qui fait opposition à ce que ce sit-in ait lieu devant le ministère».

Selon elle, le  viol  est une affaire de tous et touche d’ailleurs toute la société. « On ne peut pas se cacher derrière des procédures administratives pour ne pas laisser les femmes manifester. Nous avons pris toutes les dispositions pour que la manifestation ne déborde pas et vous avez vu même au bout de 5mn on s’est dispersé. Dans la mesure où le ministère de la sécurité a envoyé des éléments pour assurer que cette manifestation se déroule dans l’ordre on doit pouvoir nous laisser manifester au bout de nos 15 min », a indiqué Mme Aguey

Nous y reviendrons

Togotimes, l’information en temps réel                                           

 

Infos Sport

Facebook

Calender

« October 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31