Présidentielle de 2020: François Boko ne veut pas rater l'occasion. Voici ce qu'il fait déjà. Featured

Written by  Mar 15, 2019

L'ancien François Boko exilé en France depuis 2005, s'active pour rentrer au bercail avec la ferme conviction de prendre part à la présidentielle de 2020. Ambition qui le fait courir dans un lobbying auprès des pays partenaires du Togo.

Depuis un moment, son nom revient et fait la Une des parutions togolaises. Des révélations sont faites au sujet de l'ex ministre de l'intérieur comme étant l'un des recours contextuels et/ou complémentaires, une solution en quelque sorte à la crise socio-politique dans son pays le Togo.

François Boko comme c'est de lui qu'il s'agit multiplie son lobbying auprès des chancelleries, idée de rassurer les uns et les autres pour une issue heureuse à la politique d'Alternance voulue par le peuple togolais. Selon les informations, l'homme a commencé ses tractations depuis belle lurette. On apprend que mi-septembre 2018, François Esso Boko avait eu deux séances de travail en quelques jours d’écart, entre Elysée et  Quai d’Orsay. Ce n'est pas fini. Il est allé aussi à Bruxelles, l'Allemagne aussi. Comme cela ne suffit pas, la rédaction a appris que, mercredi dernier, il a repris son bâton de pelérin et pose ses bagages aux Etats Unis. De sources bien renseignées auprès de son entourage, M Boko devait aller à la Maison Blanche en vue d'une discussion avec les autorités de pays plus précisément avec  le Directeur Afrique au Département d’Etat à Washington.

Hier jeudi, François Boko doit être reçu par le Congrès (Sénat et chambres des représentants), Nicolas Cook, chargé des Affaires africaines, puis avec les premiers responsables de National Democratic Institute (NDI) ce vendredi 15 mars 2019.  

Pourquoi tant de tournées pour Boko? Un de ses hommes de main qui a voulu que son nom reste dans l'anonymat, a confié que, c'est normal puisque, l'homme veut rentrer et jouer un rôle clair en vue d'une alternance pacifique. Son ambition, explique-t-on, c'est de tout faire pour se projeter dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020. Pourra t-il réussir là où les leaders de la C14 n'ont eu aucun résultat durant 1 mois de lutte? seul l'homme saura répondre avec exactitude. Mais ce que l'on sait, c'est si le Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC) qu'il a crée a échoué, rien ne rassure les Togolais qu'en voulant reprendre le devant de la lutte, il pourra réussir.

 Selon nos confrères de icilome qui parle des actions de l'ombre de la personne, M Boko est "également lui (et ça beaucoup ne le savaient pas) qui a joué le principal rôle pour la création de la Coalition des 14 partis de l’opposition, en travaillant à rapprocher Tikpi Atchadam et Jean-Pierre Fabre. François Boko a travaillé dans l’ombre sur le plan international et national dans la résolution de la crise politique". Et le site de conclure en ces termes " c’est ce lobbying intense que mène l’ancien ministre qui manque à l'opposition togolaise"

"C’est à l’issue de cette tournée qu’il va regagner le bercail, car il reste le candidat potentiel de l’opposition démocratique à la présidentielle de 2020 au Togo", lit-on sur le site de icilome.

Voici ce que le site afrikastrategies avait déjà écrit à Propos de François Boko

"Mi-septembre dernier. François Esso Boko a eu deux séances de travail en quelques jours d’écart, entre Elysée et  Quai d’Orsay. De chaque côté, évidemment, la persistante question de la crise togolaise. L’ancien Saint-cyrien a réussi à faire durcir « le ton » de la diplomatie française et à s’assurer  que « Paris ne cède pas et que Macron ne reçoive pas Faure Gnassingbé » malgré la « médiation » de Ségolène Royal, ancien candidate socialiste à la présidentielle de 2007.

Selon plusieurs sources dans son entourage. Depuis, et face à l’enlisement de la crise, de plus en plus de réseaux locaux et de chancelleries sondent un recours à François Akila Esso Boko. A 53 ans, l’ancien ministre de l’intérieur et avocat en exil à Paris hésite alors que la pression n’aura jamais été aussi forte. Il a de multiples avantages. Son passé militaire, colonel, dans l’armée togolaise, son origine kabyè (ethnie du président togolais et sur laquelle repose en partie le pouvoir), et surtout, ses contacts diversifiés aussi bien parmi les chefs d’Etat africains que dans des organisations internationales.

Il a été d’ailleurs, bien longtemps, consultant de l’Union européenne. Il peut aussi compter sur ses entrées subtiles au sommet des services secrets français ainsi des informations rares qu’il reçoit et qui structurent son idée de la crise que traverse son pays. Dans un pays où les officiers sont souvent accusés d’avoir du sang sur les mains, il sonne « clean », ce qui suscite une certaine sympathie dans les milieux de droits de l’homme et les médias internationaux. Brillant Saint Cyrien de la promotion Général Monclar, un Diplôme d’études approfondies (DEA) de droit puis un doctorat en science politique à Paris 1, c’est un stratège pragmatique et un intellectuel chevronné qui a dû prendre la tangente à la veille de la présidentielle de 2005, craignant un massacre qui aura malheureusement lieu.  400 morts au moins selon l’Onu.

Mais sa plus grande force est ailleurs, son abnégation désintéressée si tant est qu’on peut sortir de la crise. En février 2010, il initie et réussit le Front républicain pour l’alternance et le changement (Frac) pour soutenir la candidature de Jean Pierre Fabre. « Je m’en fous de par qui ça tient, je veux l’alternance pour mon pays » insistait-il à l’époque. Au lendemain du 19 août 2017, il a convaincu Fabre d’accepter la main tendue de Tikpi Atchadam, déclencheur de la nouvelle vague de manifestations.

Ouvert et anti-tribaliste, il peut compter sur des leaders de tous les camps mais aussi sur des médias réputés proches de l’opposition. Dans une situation où l’armée tient les reines, « il est celui qui saura leur parler » et reste, sans doute la meilleure option pour Faure Gnassingbé qui peut ainsi sortir par la grande porte. Mais encore faudrait-il convaincre celui qui hésite à s’engager. Et préfère, comble de l’humilité militaire, soutenir « le mieux parti pour nous sauver"

TGT

Togotimes, L'information en temps réel

Last modified on Friday, 15 March 2019 11:13

Infos Sport

Facebook

Calender

« March 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31