Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Koffi Adodo Gérard Akoumey, porte parole du parti Les Démocrates Koffi Adodo Gérard Akoumey, porte parole du parti Les Démocrates

" Si la déchéance (....) est faite dans les règles de l’art, pourquoi je m’accrocherai", Koffi Adodo Gérard Akoumey du parti "Les Démocrates" Featured

Written by  Apr 20, 2019

Il n'y a pas longtemps, le président du parti "Les Démocrates", Nicodème Habia l'opposant qui a avait fait grève de la faim et son porte-parole, Koffi Addo Gérard Akoumey sont déchus à la tête du parti par certains des membres. On leur reproche des malversations financières, escroquerie etc.  Bref, les accusations sont nombreuses. Que s'est t-il réellement passé pour qu'on n'en arrive-là? Qui peut démettre le président et un membre du bureau du parti? Nous avons posé la question au porte parole, M Akoumey qui fait des précisions. M Akoumey qualifie cette déchéance de pagaille. Il avertit les auteurs, car lui et le président Habia ont le soutien sans faille des fédérations, les militants. Lisez

 Togotimes.info : Vous êtes le porte-parole du parti politique « Les Démocrates»; mais depuis quelques jours, certains des membres du parti vous ont déchu, vous et le président Nicodème Habia. Maintenant déchu, Allez-vous mettre en place votre propre formation politique ou comment ?

 Koffi Adodo Akoumey : (Rire…).  Un parti politique, je ne me vois pas dans ce rôle. De toutes les manières, un jour s’il arrivait que mon idéologie ne cadre pas avec le parti Les Démocrates », je ne me vois pas à la tête  d’un parti. Si on se retrouve dans des idéologies, c’est mieux que de crée pleins de partis politiques au Togo qui ne font que semer du flou dans les esprits.

 Revenons sur votre déchéance, qu’est ce qui s’est passé réellement ?

 C’est un acte qui n’a pas son sens, qui n'a pas de valeur juridique et donc n'a aucun effet. Nous, nous savons que nous avons la confiance des militants et des fédérations. Si nous devons être déchus, c’est le congrès du parti qui doit décider. 

 Ce qui a été fait la fois dernière, c’est une machination orchestrée pour semer la confusion dans les esprits et dans l’opinion internationale. Disons que, nous ne rentrons pas dans des invectives, disons simplement que, il faut que les gens se réfèrent au texte du parti. Il faut qu’ils reviennent à la raison. D'ailleurs, si on les prend au mot dans leur décision, il est dit  que nous devions répondre à un délai de 15 jours et après cette réponse, un comité de recours va statuer pour infirmer ou confirmer cette décision. Mais qu’à cela ne tienne, avec notre petit niveau d’instruction, vous conviendrez avec nous, qu’un comité soit disant adhoc n’a aucun mandat ou le prérogatif de démettre le président du parti politique.

Nous disons tout simplement que, la bêtise est humaine, si les gens reconnaissent leurs erreurs, ils peuvent revenir en de meilleurs sentiments et nous irons de l’avant. Au jour d’aujourd’hui, nous restons sereins, nous avons toujours la confiance des militants, nous sommes toujours à notre poste.

A vous écouter, vous demeurez les « Démocrates » ?

Tout à fait, d’ailleurs, les choses qui se passent expliquent mieux la position des uns et des autres. Aujourd’hui, quand les gens veulent prendre une décision au nom du parti, ils l’ont fait quelque part et ils adressent un courrier qui est déposé au siège alors qu’eux-mêmes ne se retrouvent pas au siège, ne se réunissent pas au siège du parti, sa veut dire que c’est nous qui détenons le contour et la destinée du parti. Nous, nous sommes au siège et c’est là que les militants nous font confiance. Ce qui est fait est une comédie des enfants et  n'a aucun  effet. Nous demandons tout simplement aux gens de ne pas poser des actes qui vont amener à leur prêter des noms comme quoi, ils sont si, manipulés par X ou Y.

S’il y a quelque chose à faire, il faut qu’on le porte devant les militants et le congrès avisera. Si la déchéance dont vous avez fait cas au début de votre question est faite dans les règles de l’art, pourquoi je m’accrocherai. Je serai le premier à prendre mes distances.

Il faut que les gens respectent les textes que nous nous sommes donnés. Ce qu’il y aussi à relever dans tout ceci, c’est que, nous devons reconnaître que, le Togolais a tant souffert et n’a pas besoin de cette pagaille pour le moment.

 Vous êtes aussi accusés d’avoir détournés des fonds, reconnaissez-vous les accusations ?

 Est-ce s’il y a quelque chose à reconnaître dans cette pagaille. Le torchon que les auteurs ont pondu, ne ressemble pas quand même à des gens qui sont censés être des responsables. D'ailleurs, c’est une écriture en faux, parce que les gens sont partis fabriqués le Tampon du parti, et c’est extrêmement grave. Qu’à cela ne tienne, s’il y a des accusations qui sont portées contre nous, il faut que les preuves soient versées devant l’instance bien indiquée et qu’on nous convoque avant qu’une décision ne soit prise à notre encontre. C’est tout.

 Nous demandons simplement qu’ils apportent les preuves de leurs accusations. Ils sont rentrés dans des affabulations, peut-être que, l’erreur est humaine. On dirait qu’ils étaient piqués par une crise de démence, ils n’ont qu’à revenir à la raison. Ce qui est sûr, nous ne voulons pas nous attarder sur des petits détails, ce qui nous détourne de notre combat. Notre combat c'est de faire pour que le Togo connaisse la Démocratie et l’Alternance.

 En évoquant l’écriture en faux, est ce à dire que le parti va porter plainte ?

 Koffi Adodo Akoumey: Nécessairement, les conseils s’en chargent mais si les auteurs reviennent à la raison, de toutes les manières, nous ne voudrions pas devenir des ennemis. Nous sommes tous des Togolais. Nous autres, on garde les relations, le nécessaire, c’est que les reconnaissent leurs erreurs et s’ils persistent, nous irons au bout afin que le droit soit dit.

 Un message à vos militants

 Nous demandons aux militants de rester sereins. D’ailleurs, les messages des fédérations qui nous parviennent, sont rassurants que tous les militants sont en colère et ne sont pas d’accords  avec ses actes d’un autre âge qui est posé. C’est vraiment au moyen âge qu’on peut voir les individus réagir ainsi.

 Neuf personnes ne représentent rien dans un parti politique et s’ils sont allés s’enfermer quelque part pour démettre un Président ou un membre d’une formation politique. La sérénité est là, le parti tient debout. Nous, nous avons un combat à mener, c’est de faire en sorte que,  ce régime change et que le Togo connaisse un état de droit. Fin

 Interview réalisée par A Y L

Togotimes, L’information en temps réel


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on Saturday, 20 April 2019 14:44

Infos Sport

Facebook

Calender

« August 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31