Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Au Nord Togo, un chef de village porté disparu, 4 personnes tuées environ 50 maisons incendiées, plusieurs blessés photo archive utilisée pour illustration

Au Nord Togo, un chef de village porté disparu, 4 personnes tuées environ 50 maisons incendiées, plusieurs blessés Featured

Written by  Jul 03, 2019

Un chef de village dans le nord Togo est porté disparu. Sa famille est sans nouvelle de lui. C'est suite à une violence entre deux communautés, les Gangan et les Tchokossi. Autre information, plus de 2000 personnes déplacées et 04 tués.

Quelques jours après les violences survenues entre Gangan et Tchokossi dans l'Oti-Sud, les premières informations sur le bilan sont à prendre avec une pincette. Alors que les autorités togolaises communiquaient un bilan de 2 morts, une dizaine de blessés et plus de 50 maisons incendiées, ce bilan est revu à la hausse. Dans les détails, on déplore la disparition d'un chef de village, de la mort de 4 personnes tuées  dans les violences, près de 2000 villageois déplacés.

Qui a kidnappé le chef de village? C'est la réponse à laquelle,il est difficile aux proches de répondre.

Les gangan et les Tchokossi s'affrontaient de façon momentané autour d'un litige foncier. Les deux communautés qui sont appelées à fumer le calumet de la paix, s'entredéchirent avec des armes blanches. Cette fois-ci, les deux camps ont franchi le seuil de l'intolérable allant jusqu'à incendier des maisons, kidnappé un chef de village.  A ce jour, ils sont une vingtaine d'individus blessés et qui reçoivent un soin approprié à l’hôpital de Mango.

Au regard de la réalité sur le terrain, le gouvernement a déplacé certains membres sur le terrain, idée de mieux s'enquérir de la situation. Yark Damehane de la sécurité et de la protection civile, Tchabinandi Kolani-Yentcharé de l'action sociale sont les deux membres du gouvernement qui sont descendus sur le terrain

Après la descente sur le terrain des membres du gouvernement, le général Yark Damehane quaifie les faits se produisent de la "folie" avant de promettre justice aux fauteurs de trouble. Le général Damehane s'est longuement interrogé en des termes clairs. "(...). Le problème était déjà au niveau de la justice. Le juge a fait des propositions pour cantonner les deux parties. Comment une décision de justice à laquelle tout le monde doit se soumettre peut donner lieu à de telles violences".

Rappelons que, jeudi dernier, ce sont les jeunes Gangan qui ont attaqué les Tchokossi en train de cultiver sur leur terrain. La réplique des Tchokossi a été aussi rapide. Va naître alors de violents affrontements  qui se sont répandus très rapidement dans les hameaux du villages de la préfecture.

TGT

Togotimes, L'information en temps réel


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on Wednesday, 03 July 2019 14:48

Infos Sport

Facebook

Calender

« November 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30