Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763

Togo: L'entreprise EIFFAGE paralysée par une grève de 72 heures Featured

Written by  Jul 12, 2019

A EIFAGE, les employés sont en colères et ils l'expriment à travers une grève de 72 heures qui a débuté depuis jeudi dernier.

Suite à leur préavis de grève, les employés de la multinationale EIFFAGE, les employés joignent l'acte à la parole. Ils entament une grève de 72 heures depuis jeudi dernier. Le mouvement prend fin le 15 juillet 2019. Dans leur réclamation, les employés déposent un cahier de doléances tournant autour de 14 points à satisfaire par la direction de l'entreprise.

Et les grévistes sont formels et clairs. Au cas où leur revendication ne trouve pas satisfaction, la grève de 72 heures est reconductible mais attention, elle sera élargie au niveau du Réseau Ouest-Africain sur le travail précaire et aux partenaires Européens.

"Au cas où nous n’obtiendrons pas satisfaction, la grève sera reconductible et internationalisée au niveau du Réseau Ouest-Africain sur le travail précaire et aux partenaires Européens", font savoir les grévistes.

Les employés disent qu'ils sont mécontents de leurs travailleurs, car expliquent-ils, le problème ne date pas d’aujourd’hui mais depuis la réalisation du 4ème Lac. Membres du Syndicat des Ouvriers, employés et Cadres des Travaux Publics et Bâtiments (SOECTRAB) sur le chantier au Port Autonome de Lomé (PAL), les employés de l'entreprise EIFFAGE sont déterminés à aller jusqu'au bout pour obtenir gain de cause. Il faut aussi préciser que, la grève déclenchée par les employés ne concerne que ceux qui sont sur le chantier au Port Autonome de Lomé où EIFFAGE est entrain de faire des travaux d’assainissement et la construction d’une plate en béton armé. Les travaux ne seront pas exécutés durant les trois (03) jours de la grève sur ces chantiers.

"(...). Notre grève est due au mécontentement des travailleurs. Le problème ne date pas d’aujourd’hui mais depuis la réalisation du 4ème Lac ", explique Pacio Lawson-Sipoaka, Trésorier Général du SOECTRAB et Trésorier Général de la FTBC.

Pour un petit rappel, les 14 points revendiqués par les employés sont:  l’arrêt « des débauchages» ; «le refus aux délégués d’assister aux réunions notamment l’utilisation des heures de délégation » ; « les problèmes des contrats de travail» ; « le refus de remettre la copie des contrats aux travailleurs depuis le 4ème Lac; le non respect de la procédure de débouchage pour motif économique» ; «le recrutement des nouveaux travailleurs après avoir débauché les anciens» ; «les droits légaux ne sont pas payés aux travailleurs débauchés» ; « les expatriations promises pour cinq (05) travailleurs dans les autres filiales ne sont pas tenues ».

Comme points de revendications contenus dans le préavis de grève, «les classifications professionnelles ne sont pas respectées (avancements et reclassements : catégories et échelons) ainsi que les primes d’anciennetés » ; « les emplois précaires : (sur les trois cent (300) travailleurs recrutés, no dénombre seulement six (06) travailleurs avec un contrat à durée indéterminée alors que la majeure partie doit avoir un CDI) » ; « le payement de la prime de fin chantier sans exception à tous les travailleurs déjà débauchés » ; « les travailleurs débauchés n’ont pas subi des bilans de santé ; le refus de délivrer la carte d’assurance maladie pour les nouveaux recrus ».

TGT

Togotimes, L'information en temps réel

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356

Infos Sport

Facebook

Calender

« July 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31